Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

3 la loi de la main

zuc

Le chat noir
Membre du personnel
#1
Migration poétique des éléments du corps humain





3 – Loi de la main,
écrite avec une main d’artiste


Loi de la main tendue pour un vote en assemblée, loi de la main qui met un bulletin dans l’urne,
loi de la main tendue, non pas vers l’autre comme pour se serrer la main, et loi d’une main tendue au bout d’un bras tendu (putain de salut nazi)
mais loi de la Mano negra qui chante en toutes les langues le poing tendu, face à cette main tendue ouverte qui vous dit halte,
un no pàsaran inversé qui ne vous mènera pas main dans la main sur les chemins de la liberté, écrasée par loi d’une main ganté de blanc,
loi de la main de fer dans un gant de velours qui ne fait pas dans la dentelle, mais loi de la main de ma sœur qui n’a jamais mis la main dans la culotte d’un général (enfin je le suppose),
mais putain de loi de la main aux fesses, loi des petits coqs qui crient cocorico les 2 pieds sur un tas de… (je vous passe l’image)
qui ont les mains sales et s’en lavent les mains de leur manigances, par leur loi de la main mise, sur toutes choses,
qui manipulent et règnent d’une main de maître, bâillonnent et étouffent main sur la bouche toutes plaintes sans dépôt d’une main courante,
ni mise en examen (ou si peut), gardent les mains libres de passer des accords tacites en sous mains, pour payer main à la main le prix du silence ou quelques compromissions électorales, allant du centre à la droite jusqu’à l’extrême (loi de la main droite),
double loi de la main baladeuse, « elle va où elle veut la chanson de la main » de nos Noirs désirs ,
qui pris la main dans le sac a le goût de l’exotisme, du voyage à sens unique, du tourisme de masse au tourisme de classe, et du tourisme sexuel,
qui consomment de la planète par loisir,
- j’ai les moyens, les mains pleines aux as, je veux mordre les plaisirs sans scrupules sans mettre la main à la pâte mais mettre la main au panier, oui ! de la belle vahinés, goûter ses beaux fruits exotiques ronds et sucrés,
«salade de fruit jolie, jolie, il faudra bien qu’un jour ou l’autre on nous marie» tu parles, tu peux rêver ce n’est pas encore pour demain,
il faudra toujours pour qu’il demande ta main que tu montres pattes blanches, alors pour te prendre par la main et par derrière là y a pas de problème,
« je vais chez eux, qu’ils ne viennent pas chez nous c’est pouilleux »
c’est là, la loi des petites mains, des mains de travailleurs, des mains de pauvres, de ceux qui tendent la main pour un bout de pain,
de ses mains rugueuses d’avoir trop portées leur fardeau, leur baluchon de ports en porcs*,
leur voyage sur le chemin de l’exode par nécessité s’arrêtera là, où la main tient une matraque, où la loi de la main sur le cœur
rejoint la loi de ceux qui n’ont pas le cœur sous la main*,
loi des petites mains fragiles, que l’on peut briser, casser, couper, car on vous l’a dit et répété ce sont des mains d’assassins, de violeurs, de voleurs,
« qui a volé, a volé l’orange du marchand » parce qu’il avait faim,
la misère dans le monde est une réalité comme le réchauffement climatique, la loi de la main verte n’est pas une loi écologique,
c’est la loi du billet vert, la manne financière sur le vivant, on s’autorise les pesticides, les génocides, les lois liberticides,
le suicide de la terre, sous la main de dieu et de la justice, un coup de balai, un coup de main au capitalistes.
Comme seul espoir ne restera que la loi des lignes de la main.


Quand demain tu iras, les deux mains dans les poches,
Le cœur, les poings serrés, pointer au chômedu,
Comme un fils d’immigré, par les lois, choses moches,
Que t’as laissées voter, - ben ! te voilà pendu.

- Halte ! Les mains en l’air,
au nom de la loi je vous arrête,
« si t’as pas de papiers, sans avocat, tu pourras toujours faire des pieds et des mains »

donc à suivre la loi du pied...

*De ports en porcs : référence à un de mes premiers poèmes posté sur le site
*La loi du cœur sous la main référence à ma prose précédente « la loi du cœur »
 
Dernière édition:
#2
C'est malin avec tous ces jeux de main, des plus ignominieux ,répugnants aux plus combattants et héroïques, je ne sais plus où planquer les miennes. Merci pour ce très beau texte.
 

zuc

Le chat noir
Membre du personnel
#10
à ceux qui ont suivi cette prose et suivi cette loi,
j'ai apporté une petite modif, en fin de texte, car comme vous le savez, nul n'est sensé ignorer la loi, je tenais donc à vous en avertir ;)