• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

26 / 01 09

#1
Bien, je ne peut pas vous montrer les signe sous-cités, car ils n'exstent que sur une feuille papier pour le moment.
Je n'ai en effet pas de logiciel de création de police.
ESUERUOMAN
Voici, écrit ci dessus, dans les lettres qui s'usent,
Les quelques noms anciens de mon unique muse.
Ecriture vraiment étrange
Pour nommer mon bel ange.
Elle n'est plus à mes côtés torturés
Mon âme tourmenté, elle n'a pu supporter.
Mais chaque instant de cette vie
Elle inspire des songes en mon esprit.
Car je me targue d'être artiste
Et si son absence me fait triste
La fleur immarcescible de son âme
Ravive chaque jour ma flamme.
Et j'écris encore, toujours plus!
Tous mes rêves et tous mes songes.
Je couche sur papier ce qui me ronge :
J'ai une muse, elle ne me veut plus.
Mais j'écrirai jusqu'à ma mort
Pour le dire, le hurler bien plus fort...
Jamais muse cruelle fut tant aimée
Par un mortel, simple poète tourmenté.

Clément.
 

amapoesia

Nouveau poète
#2
tu sais, les muses, c'est comme les fées, et comme les fleurs, ça va, ça vient, ça se fane et puis ça refleurit encore plus beau!
 

creafan

Nouveau poète
#3
j aime tous se poème mais ma phrase préféré c'est la dernière :Jamais muse cruelle fut tant aimée
Par un mortel,simple poète tourmenté.