• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

2-Les RIMES

CREADICO

Nouveau poète
#1
Les RIMES


1) les différents types de rimes
Il existe trois sortes de Rimes principales.
Les rimes plates, les rimes embrassées et les rimes croisées.

a) Rimes plates
Elles s’enchaînent.

A
A
B
B
Exemple : Phèdre- Jean Racine :

Je le vis, je rougis, je palis à sa vue ;
Un trouble s'éleva dans mon âme éperdue ;
Mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvais parler ;
Je sentis tout mon corps et transir et brûler.



b) Rimes Embrassées
La première rime est l’équivalence de la quatrième
La seconde rime, l’équivalence de la troisième.

A
B
B
A
Exemple : La beauté –Baudelaire :

Je suis belle, ô mortels ! Comme un rêve de pierre,
Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour,
Est fait pour inspirer au poète un amour
Eternel et muet ainsi que la matière.

c) Rimes croisées
Elles sont alternées.

A
B
A
B
Exemple : Le Lac – Lamartine :

« Ô temps suspend ton vol ! Et vous heures propices,
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !...


Il existe d’autres rimes :
Rimes refractionnées, batelées, annexées, brisées ou emperières
(plus de renseignements, à l’entrée Rimes dans Wikipédia)

2) Genre des rimes

Les rimes suivent deux genres : masculines ou féminines.
AUCUNE DEPENDANCE avec les masculins / féminins habituels



-Une rime est féminine quand le mot final de la rime se termine par un e
même après une voyelle : exemple : éperdue
même au pluriel: exemple : délices

Les terminaisons en ENT:
(quand elles se prononcent "ant", considérez qu'elles sont "ant").
Pour les verbes, les règles sont plus complexes.
En effet, certains ENT sont masculins, les autres féminins.
Les verbes qui au SINGULIER offrent une rime masculine (il fuit) ont un pluriel considéré comme masculin (ils fuient).
Cela se trouve notamment sur certains présents, au conditionnel et à l'imparfait.
Au subjonctif, pas contre, il n'y a presque que des féminins (il fuie).
Ainsi si le présent "ils fuient" est masculin, le subjonctif "ils fuient" est féminin.
Donc ce subjonctif ne va qu’à la rime: pas d’élision possible, double voyellisme.
Seule exception au subjonctif, le verbe être (qu'il soit) offre "soient" masculin.


-Une rime est masculine quand le mot final se termine par une consonne.
Exemple : cours, jour…

Si l’on suit les règles strictes de la poésie classique, il faut alterner les rimes masculines et féminines, or ce n’est pas toujours possible, par exemple selon les règles de certains sonnets pour ce qui est des quatrains.
De même, rimes masculines et féminines ne peuvent pas rimer : cf : lumière et mer ne riment pas.

3) Richesse et équivalences des rimes

a) la rime est pauvre,
Quand seul le dernier phonème ou son, rime.
Exemple : brisé avec brulé….le son é.

b) la rime est suffisante,
Quand deux phonèmes ou son, riment
Exemple : yeux et mystérieux : deux phonèmes, le son i et eu.

c) la rime est riche,
Quand la rime porte sur trois phonèmes ou son.
Exemple : ensemble et ressemble : s, em, ble….

d) l’assonance :
Tenez les clefs de ceste citet large
Le grant aveir en presentez al rei Carles
Pois me juger Rollant a reregarde
Sel pois trover a port ne a passage
Liverrai lui une mortel bataille.

Chanson de Roland
Lorsque la dernière voyelle rime, indépendamment des consonnes suivantes.

e) les équivalences
Les équivalences admises sont :

c, g, k, q

d, t

f, ph

m, n

s, x

s, z

Quelques exemples :
Sur
Azur
Cendre
Gendre

Enfin, les rimes en poésie classique, quoique sonores, doivent avoir une équivalence de lettres finales !
ainsi , vent et temps ne riment pas.


(auteurs de l’article : SymphonieInfernale, Lunaire, DolceVita
Source : Wikipédia, topic : questions sur la poésie classique)

 

tieram

Maître Poète
#2
à bien relire calmement et posément, je ne saisis pas le pourquoi double voyellisme?

donc évitons le subjonctif si je saisis bien..
bises.
 

chamalow

Poète libéré
#6
N'etant integriste en rien, je vais continuer a essayer de faire des rimes qui sonnent bien a l'oreille.
Pour moi la poesie est une musique sans notes, sans solfege. Un poeme doit etre comme une chanson sans air, mais qui doit couler comme un ruisseau.
Par contre, jouer avec les rimes plates, embrassees ou croisees ... oui.
De toutes facons, MERCI pour ces precisions.
 
#9
Bonjour,
Selon cette vision de la versification, j'aimerais savoir si la versification suivante donne bien lieu à une rime suivie valide / tolérée ?, etc... :/

"... c'est vrai qu'ils nous assomment"
"... je n'en fais plus la somme"

?
Merci
 
Dernière édition:

LUZE

Maître Poète
#10
Bonjour,
Selon cette vision de la versification, j'aimerais savoir si la versification suivante donne bien lieu à une rime suivie valide / tolérée ?, etc... :/

"... c'est vrai qu'ils nous assomment"
"... je n'en fais plus la somme"

?
Merci
non , elles ne sont pas bonnes , une rime au pluriel ne va pas avec une au singulier
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#11
Bonjour,
Selon cette vision de la versification, j'aimerais savoir si la versification suivante donne bien lieu à une rime suivie valide / tolérée ?, etc... :/

"... c'est vrai qu'ils nous assomment"
"... je n'en fais plus la somme"

?
Merci
Pour moi ça rime le singulier et le pluriel ne s'appliquent pas grammaticalement pour la rime d'un vers idem avec le féminin et masculin,

voici une réponse d'un traité de versification avec explication,

"2.3.6. Rimes singulières et rimes plurielles (Retour au sommaire)
Les mots peau et pot, mot et maux ne riment donc pas, ces rimes seraient impures. Mais les deux dernières règles d’équivalences nous offrent une solution : la rime plurielle. On appelle :
- rime plurielle une rime dont les rimots se terminent par les lettres s, x et z (succès nez paix chiens chevaux crépuscules cils tu chantes nous chantons vous chantez) ;
- rime singulière les autres (chien chat cheval vieil prend je chante ils chantent).
Cette distinction est indépendante de la grammaire, ainsi :
un succès un nez la paix tu chantes grammaticalement au singulier sont des rimots pluriels ;
des mots tels que des abats jour
, des œils de bœuf, ils chantent grammaticalement au pluriel sont des rimots singuliers.
Les rimots pluriels ne riment qu'avec les rimots pluriels, et les rimots singuliers avec les rimots singuliers. En conséquence, mot et maux ne riment pas. La rime plurielle permet de faire rimer des mots dont la rime serait impure au singulier. Si peau et pot ne riment pas, en revanche peaux et pots riment, de même, pour l'exemple précédent, que mots et maux."


évidemment si on parle de poésie classique,
si on parle de poésie libre le même son fait la rime tout en appliquant toute fois le principe des rimes dites riches, suffisantes, ou pauvres

je vous joins le lien de ce blog très utile aussi pour tout ce qui est des diérèses et synérèses
http://darius.hyperion.over-blog.com/
 
Dernière édition:

zuc

Administrator
Membre du personnel
#13
Bonjour,
Selon cette vision de la versification, j'aimerais savoir si la versification suivante donne bien lieu à une rime suivie valide / tolérée ?, etc... :/

"... c'est vrai qu'ils nous assomment"
"... je n'en fais plus la somme"

?
Merci
rectification
elles ne riment pas et cela pas dut comme évoqué plus haut au pluriel et singulier de la rime mais à la pureté de la rime
à lire ce chapitre sur le blog très intéressant ainsi que les exceptions des romantiques, et la rime pour l'œil,

" Les terminaisons en {nt} des verbes à la troisième personne du pluriel n’ont pas d’équivalence et ne peuvent donc rimer qu’entre elles
ils aiment ils sèment, mais pas avec thème ou blêmes."
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#15
si vous allez sur le lien du blog que j'ai posté vous verrez que de nombreux poètes on volontairement passés outre et se jouent un peu de ces règles qui parfois peuvent être réductrices
exemple :
"Le {l} n’a pas d’équivalence, un mot se terminant par cette consonne doit donc rimer avec un autre mot terminant par la même consonne : nombril, selon que le l final de ce mot est prononcé ou non, ne rimera qu'avec des mots comme fil ou fusil."

il y a sertes la pureté, la beauté pour l'œil mais je crois que l'on peut tricher car il y a aussi le sens ou la force d'un mot quitte a faire une rime défectueuse selon les principes de la pureté de la rime
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#16
donc elles ne sont pas bonnes le pluriel ne va qu'avec un pluriel !

merci de l'avoir confirmé ZUC
non elles sont fausses pour la pureté de la rime lis bien le passage que j'ai collé
"- rime singulière les autres (chien chat cheval vieil prend je chante ils chantent)." dans l'exemple ils chantent rime singulière mais les terminaison "ent" ne rimes qu'avec des terminaisons "ent"

le mieux va sur le blog que j'ai cité et lis le chapitre sur la pureté de la rime et sur le chapitre du singulier et pluriel des rimes
c'est bien expliqué
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#17
toujours si vous lisez la partie sur les rimes interdites à éviter, défectuosité de la rime, terminaisons à éviter, rimes faciles, rimes équivoques, rimes locales...
bien que l'on peut comprendre certaines raisons on se demande ce qu'il reste et a vouloir faire du beau on en oublie l'essentiel le contenu car la rime à elle seule ne fait pas tout le poème

vous verrez même le grand Hugo, Baudelaire, Racine, Molière on a un moment ou un autre pêché à la "facilité" si bien même qu'on peut dire ça,

"On trouve même chez Hugo ce genre de rime, heureusement réservée à de petits poèmes sans prétention, publié à titre posthume en ce qui concerne cet exemple :"
aurait'il put faire des poèmes sans prétention???
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#18
je recolle le lien
http://darius.hyperion.over-blog.com/2015/07/essai-sur-la-rime.html#3. Rimes interdites ou à éviter

"Lorsque les mots formant rime ont la même origine étymologique, la rime est dite rime défectueuse. Les rimes défectueuses ne sont pas acceptables. Les rimes suivantes sont donc défectueuses :

mots ayant la même étymologie : train / train-train / entrain, fort / effort / confort / réconfort, temps / printemps / longtemps, fait / parfait / défait / surfait / effet ;
- mots de même famille : flamme / il s'enflamme ;
- mots composés : manteau / porte-manteau ;
- antonymes : bonheur / malheur, espoir / désespoir ;
- mots dérivés : polygone / hexagone / octogone, mobile / hippomobile / automobile, prendre / surprendre / comprendre / méprendre, dire / maudire / prédire / interdire, il clame / il réclame / il acclame."

bien que j'ai lu ailleurs sur un autre traité je ne sais plus lequel
que cela était autorisé quand les mots avaient des sens bien différent comme ici dans l'exemple prendre et comprendre serai pourtant acceptable
mais qui tomberai sous le coup de la rime dite enrichie

Si la rime implique également l'avant-dernière syllabe d'une rime masculine (mouillé / dépouillé, rival / ogival) - soit deux syllabes -, ou l'antépénultième d'une rime féminine (venue / tenue, ravale / cavale) - soit trois syllabes -, la rime est dite rime enrichie. Ce type de rime doit rester une rareté, c'est un gaspillage de syllabes, et souvent une facilité comme saison / oraison / raison / maison ou tenue / venue."

""Ce type de rime doit rester une rareté, c'est un gaspillage de syllabes, et souvent une facilité comme saison / oraison / raison / maison ou tenue / venue.""""
bien allons donc
je pense que si on utilise toutes les règles et évitons tous les interdits et ce qui est déconseillé il doit pas nous rester grand mots
presque mission impossible;)
un vrai casse-tête
j'aime bien les défis
 

LUZE

Maître Poète
#19
c'est sûr que l'on peut passer au dessus des regles si les grands l'ont fait ,
mais c'est bien compliqué tout ça , ma blble et mon livre de chevet c'est le traité de prosodie de Giles Sorgel , et c'est suffisant pour moi, je cherche pas le parfait , juste écrire au mieux et y prendre plaisir !
et Hugo c'est un maitre pour moi
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#20
je recolle le lien
http://darius.hyperion.over-blog.com/2015/07/essai-sur-la-rime.html#3. Rimes interdites ou à éviter

"Lorsque les mots formant rime ont la même origine étymologique, la rime est dite rime défectueuse. Les rimes défectueuses ne sont pas acceptables. Les rimes suivantes sont donc défectueuses :
mots ayant la même étymologie : train / train-train / entrain, fort / effort / confort / réconfort, temps / printemps / longtemps, fait / parfait / défait / surfait / effet ;
- mots de même famille : flamme / il s'enflamme ;
- mots composés : manteau / porte-manteau ;
- antonymes : bonheur / malheur, espoir / désespoir ;
- mots dérivés : polygone / hexagone / octogone, mobile / hippomobile / automobile, prendre / surprendre / comprendre / méprendre, dire / maudire / prédire / interdire, il clame / il réclame / il acclame."

bien que j'ai lu ailleurs sur un autre traité je ne sais plus lequel
que cela était autorisé quand les mots avaient des sens bien différent comme ici dans l'exemple prendre et comprendre serai pourtant acceptable
mais qui tomberai sous le coup de la rime dite enrichie

Si la rime implique également l'avant-dernière syllabe d'une rime masculine (mouillé / dépouillé, rival / ogival) - soit deux syllabes -, ou l'antépénultième d'une rime féminine (venue / tenue, ravale / cavale) - soit trois syllabes -, la rime est dite rime enrichie. Ce type de rime doit rester une rareté, c'est un gaspillage de syllabes, et souvent une facilité comme saison / oraison / raison / maison ou tenue / venue."

""Ce type de rime doit rester une rareté, c'est un gaspillage de syllabes, et souvent une facilité comme saison / oraison / raison / maison ou tenue / venue.""""
bien allons donc
je pense que si on utilise toutes les règles et évitons tous les interdits et ce qui est déconseillé il doit pas nous rester grand mots
presque mission impossible;)
un vrai casse-tête
j'aime bien les défis
autant pour moi pour mon exemple la rime enrichie comprend les deux dernières syllabes d'une rime masculine là ce n'est pas le cas
mais bon cela n'enlève rien de l'intérêt de l'info