• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Éloge vesperale

iboujo

Maître Poète
#1
Qui sait respirer l' heure du crépuscule
Ecouter des oiseaux les chants melodieux
De doux récitals au combien délicieux
Quand le jour vers la nuit bascule

Sont - ce des angelots ces conciliabules
Tous ces hymnes du soir si harmonieux
J' aime infiniment ces instants précieux
Quand de la torpeur sort le monde noctambule

Les oiseaux en secret regagnent leur dortoir
Au dessus des fenêtres , ma Lune vient s' asseoir
Voici que revient le royaume de l' ombre

L'on sent malgré nous , une sorte de pouvoir
Quand montent au ciel des prières sans nombre
Dans le paisible silence me revient l' espoir
 

Margho

Maître Poète
#5
Qui sait respirer l' heure du crépuscule
Ecouter des oiseaux les chants melodieux
De doux récitals au combien délicieux
Quand le jour vers la nuit bascule

Sont - ce des angelots ces conciliabules
Tous ces hymnes du soir si harmonieux
J' aime infiniment ces instants précieux
Quand de la torpeur sort le monde noctambule

Les oiseaux en secret regagnent leur dortoir
Au dessus des fenêtres , ma Lune vient s' asseoir
Voici que revient le royaume de l' ombre

L'on sent malgré nous , une sorte de pouvoir
Quand montent au ciel des prières sans nombre
Dans le paisible silence me revient l' espoir
Coup de coeur...
 

Philaly

Maître Poète
#10
Aujourd'hui c'est un jour de présents pour toi, mais c'est toi qui nous les offrent par ta merveilleuse écriture.
Tombée de la nuit et silence sont magnifiés dans ce sonnet que tu dédies "aux instants précieux" du crépuscule.
bisous ma mamounette
belle journée
 
#17
Qui sait respirer l' heure du crépuscule
Ecouter des oiseaux les chants melodieux
De doux récitals au combien délicieux
Quand le jour vers la nuit bascule

Sont - ce des angelots ces conciliabules
Tous ces hymnes du soir si harmonieux
J' aime infiniment ces instants précieux
Quand de la torpeur sort le monde noctambule

Les oiseaux en secret regagnent leur dortoir
Au dessus des fenêtres , ma Lune vient s' asseoir
Voici que revient le royaume de l' ombre

L'on sent malgré nous , une sorte de pouvoir
Quand montent au ciel des prières sans nombre
Dans le paisible silence me revient l' espoir
Magnifique.
 

iboujo

Maître Poète
#19
Tina je relis et je dis
Pas mal
Sourire !

Dis moi ce qui ne va pas stp
Puisque tu me signalés des imperfections

Il me faut progresser
Bises jj