• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

soleil

  1. Aubépin des Ardrets

    Tu tendais des morceaux d’amandes éclatées

    Tu tendais des morceaux d’amandes éclatées Gonario, petit Sarde, quand tu nous accueillis, Tu tirais une écharde d’un de tes doigts meurtris : Incessant travailleur, souriant mais anxieux D’être ici et ailleurs, comme la flamme au feu. Alors que tu boitais, que tapait le soleil, Tu avais...
  2. Aubépin des Ardrets

    Comme une longue Fente couvant sous la Surface

    Selbstmörderin, par Jeanne Mammen Comme une longue Fente couvant sous la Surface Aux aubes du soleil ou dans les nuits d’hiver, Au rouge des groseilles ou dans le froid du fer, Quand traîne ma mémoire tout au long des sillons Des bris de ce miroir qui me semble brouillon, Sans cesse se...
  3. DreamLive

    La femme

    La femme Vous êtes la lune qui illumine ses nuits Vous êtes le soleil qui embrase ses jours Vous êtes le zéphyr soufflant les infinies Vous êtes la flamme brulant de tout amour Vous êtes le temps qui le prospère Vous êtes la doctrine de ses croyance Vous êtes les étoiles de ses prières Vous...
  4. nessah

    Frénésie

    Retournes-toi, dévore-moi, Ressent cet amour inconsidéré, Détourné de la vérité, Allah nous a promus A un rang plus haut que l’inconnu. Pourquoi avoir tous gâché, pour une fierté mal placée, Le cœur, L’Amour, Les forces invisibles, De cet univers invincible, C’est ça la vérité, de ce monde...
  5. nessah

    A la lumière du Sud

    Douceur de soleil Qui caresse ma peau, Oh sensations extérieur Qui embellies l’intérieur, Mon être se soulage, Mon âme s’émerveille, Mon cœur s’ouvre A de meilleur lendemain.
  6. ROUSSELOT

    Le soleil

    Le Soleil. Le soleil se lève un matin. Je pose mon doigt sur tes seins. Titille le téton qui se dresse en malin. Je respire une glycine en parfum. Le palmier ploie sous ses feuilles endiablées. Une tourterelle s’égare sous mes chemins. Ma folie vole au-delà des destins. Le jour se lève...
  7. Tamanar

    Vision du soleil et de la lune

    Oh ! Tu es là ! Ça faisait longtemps que je n’avais pas touché ta chevelure Sentir tes fins doigts me caresser là. Ta lumière fait renaître la nature. Tu embrasses le monde de ton toucher de soie Tu pars déjà ? Tu reviens dans quelque mois ? C’est sûr ?! Oh ! Mais tu es là aussi ? J’ai vu ta...