Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

A tous les enfants de la terre

céruléen

Maître Poète
#1
A tous les enfants de la Terre.


Il y a les enfants élevés dans des draps propres de soie
Qui, ma foi, n'auront que le choix de leur futur Noël.
Il y a aussi les enfants hors-la-loi, hors-la-foi
Pour eux, c'est sûr, n'auront qu'un goût amer au réveil

Et puis aussi ceux qui font la guerre au lieu de faire la fête
Eux, recevront sûrement pour cadeau, un fusil d'horreur
Parlons aussi des enfants esclaves, asservis, baissant la tête.
Enfants de la malchance, qui déchantent, pour qui Noël est ailleurs.

A tous les enfants de la Terre, je les espère, je désespère.
Aux enfants du monde entier, ne leur faites plus d'impairs.

Ceux pour qui Noël est une légende, j'utilise mes larmes pour écrire.
Les enfants maltraités, n'auront qu'un regard vermoulu pour présent.
Celui, torturé par l'inceste, la peur au ventre, n'aura pas le cœur à rire.
Et l'enfant du hasard, sans affection ni tendresse, sera toujours absent.

Les enfants du bout du monde, se contentant d'une galette de boue.
Ceux dont tout le monde se fout," ils sont si loin, après tout".
J'aimerais inviter à ma table toute cette marmaille venant de partout.
Si seulement, pour un instant, je pouvais leur offrir peu ou prou.

A tous les enfants de la Terre, je les espère, je désespère.
Aux enfants du monde entier, ne leur faites plus d'impairs.​



 
Dernière édition:

lebroc

Maître Poète
#2

  1. A tous les enfants de la Terre.


    Il y a les enfants élevés dans des draps propres de soie
    Qui, ma foi, n'auront que le choix de leur futur Noël.
    Il y a aussi les enfants hors-la-loi, hors-la-foi
    Pour eux, c'est sûr, n'auront qu'un goût amer au réveil

    Et puis aussi ceux qui font la guerre au lieu de faire la fête
    Eux, recevront sûrement pour cadeau, un fusil d'horreur
    Parlons aussi des enfants esclaves, asservis, baissant la tête.
    Enfants de la malchance, qui déchantent, pour qui Noël est ailleurs.

    A tous les enfants de la Terre, je les espère, je désespère.
    Aux enfants du monde entier, ne leur faites plus d'impairs.

    Ceux pour qui Noël est une légende, j'utilise mes larmes pour écrire.
    Les enfants maltraités, n'auront qu'un regard vermoulu pour présent.
    Celui, torturé par l'inceste, la peur au ventre, n'aura pas le cœur à rire.
    Et l'enfant du hasard, sans affection ni tendresse, sera toujours absent.

    Les enfants du bout du monde, se contentant d'une galette de boue.
    Ceux dont tout le monde se fout," ils sont si loin, après tout".
    J'aimerais inviter à ma table toute cette marmaille venant de partout.
    Si seulement, pour un instant, je pouvais leur offrir peu ou prou.

    A tous les enfants de la Terre, je les espère, je désespère.
    Aux enfants du monde entier, ne leur faites plus d'impairs.
    Je dédie ces mots à tout ces enfants nés d'un grand désordre universel​
Un superbe cri du coeur , un poème réaliste et débordant de sincérité
Un poème qui ne peut laisser indifférent
Bravo
Amitiés poétiques