Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

homme

  1. Harukunn

    La Nature

    La Nature : Nature, Nature, Oh somptueuse Nature Au reflet de vos pupilles, d’un bleu profond Les espoirs nitescence émergeant des basfonds Eclairant profondément la vive verdure À l’ombre olympienne des arbres séculaires Demeure la vie florissante de désir Se prosternant devant les cerisiers...
  2. Joklaire03

    Human Nature

    Nature humaine superbe, Sans jamais un mot acerbe, Des yeux sans aucun remords, Un cœur à jamais retors...< On s'ennuierait, On s'épuiserait. Le parfait de l'homme est dans toute les pépites, Et la merveille humaine dans chaque parasite. A sa perfection, A son inaction. J'aime l'homme volant...
  3. Joklaire03

    Homme, nature morte?

    L’état de nature, Comment être plus pur Que le premier homme Devenir enfant, en somme? Loin de nous même, mais plus prêts que jamais J’apprends, je vois, j’aime et je hais Ces naturels faussés de toujours Ces discours encensés, lourds Revenir aux sources vives De chaque âme qui vive, Et...
  4. Joklaire03

    La Femme

    L’avenir de l’homme, c’est la femme Nous voilà avec un beau programme! Je vois à l’horizon un beau soleil levant Je vois dans des actions un avenir brillant Et dans les nuages brumeux de notre existence Peut transparaître au travers de la violence Une lumière en itinérance Celle de la tolérance...
  5. Joklaire03

    Là où je t'aime (réécriture)

    Havre de paix, de vie dans un monde qui est tout à nous Ville où l'amour est seul qui est toujours au rendez-vous Murs où les pierres gravées sont magiquement reblanchies Où les écrits du cœur se posent sur nos soirées inouïes Là où je t'aime, seul ton amour est de valeur Là où je t'aime...
  6. Aubépin des Ardrets

    Claudin de Sermisy

    Claudin de Sermisy Vos cheveux ondoyaient sur mes cuisses ouvertes, Comme de longs serpents chauds et noirs que troublaient Vos lèvres qui noyaient et votre langue alerte Découvrant les arpents de ma peau qui tremblait. Ô je me sentais homme et je vous voyais femme ; Mes mains dans la pénombre...
  7. DreamLive

    Le dérisoire

    Le dérisoire La désillusion de l'homme, la calomnie de notre pays Le grossiste des médias et la bêtise de l'ignorant La promesse des politiques, la hantise des insomnies La censure de l'authenticité et l'absurdité pour nos enfants La fabulation de l'imposture, le boniment des télévisions La...
  8. DreamLive

    Le damné

    Le damné La souffrance décèle la lassitude des amours L’espiègle cherchant l’ange de tout infini Damnée dans l’insuffisance de ses tristes jours L'homme cherchant la femme qui se consentit Le mensonge ne peut guère vivre de lumière Quand il ne peut être vérité de sa plénitude L’instant ne...
  9. Cyrano de Belle-Rage

    In Aevum

    J’entends les gens dire que l’amour n’a pas d’âge Mais moi je connais que trop bien cet adage Bien que celui-ci, ce dernier soit aussi vieux Nous devons le réinterpréter un peu mieux Tu sais l’amour n’a pas d’âge mon très cher ami Tu le sauras dès lors que tu l’auras appris Il faut que...
  10. Cyrano de Belle-Rage

    Bellum

    Cicatrice du poignard planté dans son cœur Elle le remue, elle souhaite qu’il meure La douleur est si intense Qu’il y déverse toute sa violence Fait preuve de bravoure Et lui déclare son amour Elle lui montre sa toute puissance Il est à présent marqué au marqueur Elle le tient en joue au bout...
  11. hamdane

    Mon dernier amour.

    Mes dons d'arts naturellement innés Dans mes oeuvres bien peaufinées. Mon coeur de par son petit esprit Sur ton cahier de pensées, il écrit. Des mots si doux, clairsemés Se démêlent pour ma bien aimée Dans le temps, gravés en mémoire. Au dormir, ils reviennent tous les soirs. Chassant mon...
  12. petitbolide

    Pars !!!

    Etrangement, le ciel s'éclaircit. La nuit semble s'éloigner, Emportant avec elle la noirceur hostile, Les folies, les craintes et les secrets. Désormais, le jaune, le rose et le bleu Remplacent les tons bruns avec douceur. Ils se fondent, s'irisent, se mélangent peu à peu, Comme pour prédire un...