• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

érotisme

  1. RoseRougeternelle

    Nos deux corps

    Nous sommes à l'horizontale. Ton torse bombé contre ma poitrine. Nos deux corps enlacés, on sait que c'est vital. Je sens tes mains et tes doigts habile. Nous savons que notre histoire est une passion. Nos âmes, nos esprits tout est en fusion. Tu me regardes fou de désir Nos deux corps...
  2. Mickael Renovatio

    Voyage au septième ciel

    Voyage au septième ciel Nos corps emmêlés, telles deux courbes harmonieuses et esthétiques Tellement complexe, tellement mathématiques Douceur tachée d'amour, désir marqué par des caresses symphoniques Nos corps se fondent dans cet instant magique. Mes sens se provoquent et abrutissent mon...
  3. Aubépin des Ardrets

    L’Érotisme est un Humanisme

    L’Érotisme est un Humanisme Le combat humaniste Passe par l’érotisme, Refuge ultime de La poésie à deux. Art du don à nos corps : De l’esprit les prestiges ; Abandon de nos corps : Calice sur la tige. La chair est triste quand Se défoule la queue Dans le cul ou le con : Comme une abdication...
  4. Astrov

    Acrostiche pour une exquise féminité !

    J'ai déjà posté un acrostiche sur un "Doux aveu féminin". je continue en cette découverte de la féminité ! Cela vous sied-il, Demoiselle, Lestement, que je vous lutine ? Innocente, nue, la coquine Tente de jouer les pucelles. Oh ! voilà qu'elle me sourit, Remue gambettes avec fièvre...
  5. Astrov

    Qui est cette coquine héroïne érotico-électorale ?

    Bientôt je serai la maîtresse du Destin, Courtisée, caressée, admirée, triomphante, Objet de tous les voeux, déchaînant les instincts. Tremblez, oui ! Car je suis l'impitoyable amante. Bisexuelle, je m'offre, heureuse, à qui me tente. Ouverte dès huit heures, un dimanche matin. Jusqu'au soir...
  6. Astrov

    Désir, badinage, et SM.

    Est-il nécessaire, en ce XXIe siècle, d'expliquer les initiales SM ? Censurez-moi, quand je chuchote A vos oreilles attentives Des mots qui n'ont plus leur culotte, Et dont chaque lettre est lascive. Lorsqu'hypocrite couturier, Je caresse du bout des doigts Les lacets de votre bustier, Mais...
  7. Elydiasm

    *~Une Rose pour Edelweiss~*

    Je l'aurais tant voulu, l'edelweiss inconnu Cette dame passant, pareille à nos manants Je l'aurais tant voulu, cette fille des nus Égale à nos semblants et toujours méprenant... Un vent souffle, violent ! Glace le temps, flagrant ! De grâce où est l'enfant ? Folle est l'entendement ! Allons...