80 Connectés
86926 Membres
274259 POEMES
Poème

Liens sponsorisés:

Auteur du poème : john mary
Date de publication : 17/02/11
Type de poème : Mariage
6543 lectures du poème
1 commentaire
3 votes

Retour
discours de Mariage


Voici vingt huit années déjà et quelques jours
Que tu tombas du ciel pour embellir nos jours !
Le temps a passé, envolées les semaines
Le 18 du mois de Février, tu changeas de dizaine.
Bien sûr tu es restée petite par la taille
Mais tu ne redoutes aucune bataille.
Quelle pugnacité pour défendre tes idées,
Toujours prête à voler au secours des opprimés !
Tu te désoles de ton quarante un de Cendrillon
Mais de si petits petons, n’est-ce pas mignon ?
Charmants aussi tes sourcils en accent circonflexe
Quand, prise au dépourvu, tu demeures perplexe.
J’oubliais de parler de tes tendres fossettes
Qui font tourner les têtes, même si elles sont discrètes.
Princesse déracinée tu as repris racine,
Cachant bien des tristesses que souvent je devine.
Tu as du mal à dire tout ce que tu ressens
Mais tes yeux expressifs le disent cent pour cent.

Tu as rêvé de cette belle robe blanche que je porte aujourd’hui.

tu  connais ma coquetterie et j’ai   été témoins de toutes les fois où,

petite fille, tu chipais un drap blanc ou un vieux rideau de dentelle pour « jouer à la mariée »…

Alors, voilà, ce jour est arrivé et tu ne pouvais imaginer,

dans tes plus beaux rêves d’enfant, un tel bonheur.

Vous avez certainement remarqué son émotion pendant la cérémonie,

elle est  vraiment consciente de vivre un moment exceptionnel

et je savais que vous le partagiez avec moi.

Je veux vous dire « merci » pour votre patience (mon tempérament bouillant l’a souvent mise à l’épreuve) merci pour votre tolérance, merci pour votre tendresse, merci pour tout !


 

Ecrit par angelique le 27/07/11
c bo

 

- Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans autorisation -
CNIL 1381013
Copyright 2007 - CREAPoemes.com - Tous droits réservés