67 Connectés
86195 Membres
270775 POEMES
Poème

Liens sponsorisés:

Attention, vous allez lire un poème qui a peut heurter la sensiblité de certaines personnes.
Auteur du poème : andréa
Date de publication : 23/08/10
Type de poème : Grand père
2516 lectures du poème
0 commentaire
0 vote

Retour
La lumière qui ne s'éteint pas

Oh grand-père!
Le vide que m'a laissé ta mort
Les larmes de ma grand-mère,
Coulent de ses yeux encore

A toi, elle ne cesse de penser,
Tu nous as tous quittés
Derrière toi souffrent tous ceux qui t'aiment
Mais les larmes sont là pour soulager,

Ma mère et moi, on t'a pardonné,
Tous les mauvais souvenirs et moments...
On a tout oublié
Parce qu'on t'aime énormément.

Moi, que de beaux souvenirs, tu m'as laissé,
Toute la journée on se promenait...
Chaque soir dans ta chambre on jouait...
Ensemble, tout ce qu'on a fait et gravé en moi à jamais.

Mon père a beaucoup souffert
Et tous tes enfants d'ailleurs,
Sans toi la maison est noir
Même s'il y a Mamie qui l'éclaire.

Je m'en veux grand-père
Parce que je n'ai pas osé te dire combien à mes yeux tu comptais,
Si seulement avant ta mort,
Je t'avais dit que je t'avais souvent aimé.

Tu es un vrai bonheur malgré ta mort
Avec toi, j'aimerai bien m'envoler...
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai toujours,
C'est pour cela que j'ai posé sur ta tombe un doux baiser.

Sache qu'en moi tu vis encore
Car je sens ta présence en mon petit coeur,
Puisque tu es dedans, je n'aurai jamais peur,
Tu es et tu seras toujours si pur tant que ma vie dure


 

Pas encore de commentaires

 

- Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans autorisation -
CNIL 1381013
Copyright 2007 - CREAPoemes.com - Tous droits réservés