• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Vole papillon

Lucie Mathis

Maître Poète
#1
8whrixx9.gif

Vole papillon (prose)

Petite chenille toute douce et délicate,
Tu t’accroches à une branche avec un fil de soie,
Tête en bas, doucement tu te métamorphoses,
De chrysalide tu deviendras frêle papillon.
Fabuleux insecte, fragile et majestueux,
D’une légèreté subtil tu volettes, voltiges, palpites,
Tu te poses délicatement sur les corolles que tu visites,
Butinant, trompe déroulée, leurs nectars aux milles saveurs.
Gracieux papillon de jour, de nuit,
Tu émerveilles les petites filles, les demoiselles,
Qui aiment porter dans leurs chevelures radieuses,
Des fleurs d’argent, des papillons d’émeraudes …


Lucie Mathis
Le 02/03/2017
 
Dernière édition:

farida

Maître Poète
#2
Toujours avec délicatesse. ....dans ton genre tu es princesse! !!!
Toujours avec politesse......de belle images ..acompagnent des mots ...en toute souplesse! !!!
Merci Lucie pour toutes tes réponses à mes poèmes. ....merci pour ta gentillesse. ...
merci aussi pour ce partage.....de ma part ..je t'encourage. ...

mille bises
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#4
ton joli texte me rappelle une blague bien moins poétique,

c'est une petite fille avec une petite robe blanche, des petites nattes dans les cheveux, comme dans les romans de la comtesse de Ségur un peut les malheurs de Sophie,
une petite fille de la belle époque appartenant à la bonne société habitant une belle maison dans un grand parc,
elle joue dans ce jardin et cueille des fleurs quand soudain un petit papillon viens se poser sur sa main, il est tout triste le petit papillon,
la petite fille - pourquoi tu pleures petit papillon?
Le papillon - pa'ceque j'ai perdu ma maman sniff
la petite fille - faut pas pleurer on va la retrouver
le papillon - non elle est moorte ma maman "gros sanglot"
la petite fille - ben va la retrouver ta mamaaan , "et la shlac "
"la petite fille tape sur ça main, écrase le papillon"
 
Dernière édition:

bogossabdel

Maître Poète
#6
Quelle belles images tu nous montres dans tes poèmes chère poétesse, je bois chaque images des mots que tu écris et ça me rends heureux... Chaque mots, chaque phrases dite avec emphase, fais de toi la "trublionne"des poèmes que tu écris comme dirai MC Solaar
 

Philaly

Maître Poète
#11
comme Jj, je pense aussi que vous avez de réelles aptitudes pour les contes pour enfants.
Les "grands" aussi peuvent tirer leçon du principe de la métamorphose...pour les inciter à endurer les souffrances et persévérer....car tout comme toujours après la pluie vient le beau temps, chenille devient toujours papillon.
Ce poème est doux, léger comme un papillon.
Philaly
 
Dernière édition:

Lucie Mathis

Maître Poète
#13
comme Jj, je pense aussi que vous avez de réelles aptitudes pour les contes pour enfants.
Les "grands" aussi peuvent tirer leçon du principe de la métamorphose...pour les inciter à endurer les souffrances et persévérer....car toute comme toujours après la pluie vient le beau temps, chenille devient toujours papillon.
Ce poème est doux, léger comme un papillon.
Philaly
Merci Philaly, oui j'aime beaucoup les contes pour enfant. Il y a souvent dans mes écrits une petite leçon, ici la potentialité de l'être et la résurrection. Belle journée à toi. Bise
 
#16
Afficher la pièce jointe 11403

Petite chenille toute douce et délicate,
Tu t’accroches à une branche avec un fil de soie,
La tête en bas, doucement tu te métamorphoses,
De chrysalide tu deviendras frêle papillon.
Fabuleux insecte, fragile et majestueux,
D’une légèreté subtil tu volettes, voltiges, palpites,
Tu te poses délicatement sur les corolles des fleurs que tu visites,
Butinant, trompe déroulée, leurs nectars aux milles saveurs.
Gracieux papillon de jour, de nuit,
Tu émerveilles les petites filles, les demoiselles,
Qui aiment porter dans leurs chevelures radieuses,
Des fleurs d’argent, des papillons d’émeraudes …


Lucie Mathis
Tres beau mon amie j ai aimer
Amicalement