• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Vesontio

jeanmibol

Maître Poète
#1
Quand je monte à l’assaut du bois de Rosemont,
Je me dépoitraille et j’ouvre en grand mes poumons,
Ecarte buis, taillis pris en fouillis si riches
Que je suis sûr qu’ils ne finiront pas en friches.

Arrivé au sommet, je contourne le fort
Qui n’a jamais servi qu’à défendre le mort
Ruiné par le temps, l’abandon, le vandale
Meurtrissant les cœurs purs émus par ce scandale.

Les yeux, autour de la bâtisse, se font doux…
La vallée voit passer, dans sa lenteur, le Doubs
Saluant les vergers, les légumes sous serre,
Elevés, en beauté, sur une riche terre.

A la même hauteur, la fière citadelle
Erigée par Vauban, sera-t-elle immortelle ?
Massive et à l’aplomb d’un imposant rocher,
Des résistants tués y furent sans broncher.

Le mont est entouré – à quelques degrés près
De six collines de futaies, de champs, de prés
Dominant une ville à l’antique racine,
Appelée Vesontio, convertie bisontine.

Cité gallo-romaine, évoquée par César,
A l’écart de l’honneur, du trophée, de l’oscar,
Elle est la capitale de l’horlogerie
Et ses espaces verts en sont l’imagerie ;

Les Bisontins battent, lentement, la cadence,
(Sans doute affectés par les pluies en abondance…)
Ferréol et Ferjeux, chrétiens martyrisés
Sont de la ville les patrons sanctifiés.

Naquit Victor Hugo bien avant qu’il devint
Académicien, prolifique écrivain
Ainsi qu’Auguste et Jean Lumière, les deux frères,
Génies du cinéma dont il furent les pères.

Vieille ville espagnole aujourd’hui touristique
Ne dissimulant pas de trésor fantastique,
Besançon à plus de cent mille Bisontins
Offre un fauteuil valant cent mille strapontins.