• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Vers immortels

jeanmibol

Maître Poète
#1
Bien des femmes se sont damnées
Pour me lire en catimini
Et après toutes ces années
Leur chiffre est décati mini.

J’en ai rédigé des épreuves !
Du papier, j’en ai griffonné !
Je peux apporter deux cents preuves
Sans porter d’amaigri faux nez…

Tout passe, casse – hélas - je lasse
Les yeux tournés vers le nouveau ;
Je fus le premier de ma classe
Et ne suis plus qu’un mou de veau.

Finies les rimes féminines
Et hué est l’alexandrin
Peuplé de forces léonines
Qu’aurait pu craindre un Sanhédrin

Certes, ma moitié m’encourage
Et me fait boire du vin chaud
Mais le sang dans mon cou s’enrage
Autour de mon cœur d’artichaut.

Je n’ai qu’une ultime lectrice
(Chevillée à un collecteur
De torchons) qui est collectrice
De rédacteurs sans un lecteur

Où est la statue immortelle
Au socle ancré dans ma cité
Qui dresse aux cieux bleus son corps telle
Euterpe en son unicité ?

C’est l’heure de la décadence
Rongeant de ses cheveux de vers
Les pieds qui battent la cadence
Des valses dansées à l’envers.