• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Vénus. Ou l'étoile du berger.

#1
Vénus.
Où l'étoile du berger.

De ses draps de velours lustrés comme le cuivre,
S'exhibe son sein nu qui reçoit l'univers
Et sa hanche d'onyx ressemble à nos hivers
Tricotés de coton d'une saison à suivre,

Mellifluete d'or au fantôme d'un livre
Qu'écrit le jour levé, tu disparais d'un vers
Et quand revient la nuit au front de Gulliver
Portant le monde entier, tu consumes ton givre ;

Ton sublime roman fait naître nos amours
Et ton large reflet semble durer toujours,
Sur l'ombre des sous-bois où tombent tes caresses,

Tu fascines le soir et l'orbe d'Uranus
De son lit glacial à l'heure où tu paresses
Flatte ton large dos, ô ma belle Vénus.

Daniel beau le poète rêveur.
04 février 2019
Inknotpad
Google Chrome
16:09

270px-Venus_globe.jpg
 

Cortisone

Maître Poète
#3
Votre sonnet est vraiment beau Daniel.
Merci du partage
Je regarderai la vidéo plus tard
Amicalement
Gaby