• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Une nuit comme tant d'autres

lilasys

Maître Poète
#1
Une nuit comme tant d'autres ...

Il y six heures trente et je dors toujours pas
J'observe le plafond sans même le voir
Christine vient de partir au lycée à petits pas
Je vis vraiment un gouffre profond et noir

Plus rien m'anime même pas le bruit de la rue
Les gens passent je ne vois plus rien
Je ne connais même pas qui vit à côté au dessus
En fait personne dans cet immeuble , sans lien

Mes pensées sont obscures sans aucun brin de bonheur
Il y a bien longtemps que je ne garnis plus le vase
C'est triste à mourir et pourtant même pas un pleur
Mon regard est vide de larme , sans mot sans phrase

Il fait sombre encore et ma petite prend l'autobus
Elle en a pour une bonne heure trente avant d'arriver
Tous les matins et soirs l'angoisse, elle va sous l'abribus
Il est temps de prendre une tisane pour me calmer

La vie m'a toujours laissé au bord d'un fossé
Sur des routes où les ornières parsèment l’asphalte
Chaque chute , je me suis toujours relevée
Mais aujourd'hui je ne crois en rien , il faut une halte

Je ne prie plus , même le ciel ne m'inspire rien du tout
Depuis que tous ces êtres chers sont partis sans bagage
La religion est une comédie un théâtre qui fait des remous
A ceux qui croient que le ciel s’entrebâille entre les nuages

J'ai perdu la goût des petites attentions , petites choses
Comme une balise qui ne sait plus où est sa place
Tous ces tourments qui me prennent la tête sont la cause
De ces insomnies , mélancolies,que je dédicace

A tous ceux qui m'ont abandonné , ces jours si noirs
Quand je tendais la main et le vide répondait à mes attentes
Tant de cris sont restés au fond du gosier où l'entonnoir
Ne gavait que mon corps de cachets à mort lente

J'ai appris que l'amour, l'amitié sont des sentiments précieux
Comme des bijoux que l'on protège dans un coffret
Mais voyez-vous ces rapaces me tournaient autour pour le mieux
Au temps où mes gestes n'avaient pas de prix ni de prêt

Je regrette infiniment cette attitude surtout pour ma fille
Car ses anniversaires sont solitaires à toutes les deux
Un cinéma , un restaurant Ô quelle grande famille
La note est moins salée , tiens voilà que me piquent les yeux

On fait semblant quand l'enfant écoute et nous analyse
Il fait meilleur à la maison quand tout se porte comme un charme
Nos discours sont parfois longs parfois un silence s'éternise
Quand pourrais- je pleurer sans me cacher de toutes mes larmes

Le bonheur appartient-il à tous ces hommes qui rient aux éclats
Ou font-ils semblant de rire comme pour ne rien dévoiler?
Devrais-je disséquer leurs comportements et trouver un lauréat
Pour celui vivant une vie paisible où l'idéal chez eux est né......


LILASYS

images (5).png
 

luron1er

Administrator
Membre du personnel
#4
Un jour que j’aime déchapeauté...

Il est dix huit heures trente, j’en sors un repas,
J'épie le profond avec le même devoir,
Sixtine revient après avoir lissé ses appas,
Je suis un souffle du fond sans pouvoir.

Tout pour te réanimer même avec mes mots absolus,
L’urgent dépasse tous mes envois de bien,
Je reconnais qu’il est difficile de reprendre le dessus,
Du fait de personnes aussi minables que rien.

Met tes pensées au soleil avec mon petit brin de bonheur,
Il est de nouveau le temps que tu emplisses le vase,
C'est juste pour un sourire en voulant atténuer tes peurs,
Ton regard avide doit modifier tes armes en bons mots, en phase.







Le bonheur t’appartient, avec tous les hommes, ris donc aux éclats,
Ne soit plus tremblante pour sourire, pour enfin te dédouaner,
Tu dois contrôler tes emportements et l’amitié te musclera,


Pour reprendre une vie paisible, mais dis toi que l'idéal n’est pas né......
 

lilasys

Maître Poète
#11
Merci à tous pour vos mots gentils .....Il y a des maux que l'on ne peut plus gérer , mais c'est la vie et il faut être fort ....Très fort , je pense qu'il y aussi le caractère et la façon que j'ai été éduquer qui font que l'on subit ou pas !!! Je ne peux communiquer avec ma fille aînée c'est incroyable comme elle est dure d'esprit et je sais pas qui lui permet de me juger et surtout me crier dessus ....Il faudra peut être que je lui fasse parvenir une lettre tout simplement .......C'est incompréhensible !!! enfin pour vous raconter cette histoire ('sans histoire ) il me faudrait vous écrire un roman .......
 

Vega46

Maître Poète
#13
L’idée de la lettre est à retenir...tu sauras j’en suis persuadé grâce à tes mots dans le calme et la réflexion adoucir cette relation tendue à l’extrême...
Ce don de l’écriture intelligente et parfaite que nous te reconnaissons peut te sortir de cette situation invivable.( peut vous sortir la plus jeune doit mal la vivre aussi)
 
Dernière édition: