• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Une journée à la pêche avec grand-père .

lilasys

Maître Poète
#1
Une journée à la pêche avec grand-père .


C' était un matin ensoleillé gorgé de rires
Sur le chemin caillouteux de la grande rivière,
Là où les oiseaux chantent des prières
Et les poissons-chats, sur l'eau se mirent.


Un lieu entre rochers et buissons
Où grand-père m'enseignait la pêche à sa manière,
Où on chaussait des bottines sans faire de façon
En tenant une canne et une épuisette en bannière.


Arrivés, nous installions le fauteuil, le parasol, le panier
Avec le casse croûte, pain, sardines à l'huile et saucisson,
Sans oublier la bouteille de vin doux de pépé
Et la jolie nappe fleurie de mémé avec les hérissons.


C'est super chouette de pêcher avec grand-père vin Diou !
Quand il ronflait, bercé par la brise sous le saule pleureur
Tandis que je me battais contre le fil emmêlé comme un fou.
Ah ! Ce moulinet de la camelote pour mauvais pêcheur.


Mamy venait nous rendre visite avec le chien Gustave,
" Ce vieux bougre va tous nous enterrer ! " Disait grand-père.
Quand la conversation se mettait en sourdine, plus suave
Je lançais les appâts sur les eaux bleutées si claires.


Il m'arrivait parfois de construire un bateau de bois
Que je laissais partir sur le rapide cours d'eau,
Gustave n'aimait pas ce jeu, il était aux abois
Comme un animal peut comprendre les valeurs d'un cadeau.


Je me souviendrais longtemps de ces dimanches en plein air
Où il était si simple de ne jamais s'ennuyer,
Aujourd'hui sous l'ombrage d'un chêne centenaire
Je vous raconte mes plus belles et tendres années .


Oh ! Comme il fait bon vivre un jour de conte ...

LILASYS

1KjSuzrKOWm2Jo0WLjqTDb-krIU@416x617.jpg
 
#2
Un merveilleux poème
qui raconte au plus juste
cette ère ouvrière!
Et je pense à mon père
pêcheur lui aussi!
Il a eu dit à plusieurs reprises :
"C'est là le repos où la pensée navigue,
plus de soucis, on oublie tout!
on fixe le fissou et le poisson aussi!

Mais moi, qui le suivais avec mon mari,
il oublie car ne savait
combien je tremblais lorsque las, il
péchait les grenouilles car trop de vent!
se levait, se rebaissait …...
Courrait après, je craignais qu'il tombe
rejoindre le poisson absent!

Il me préparait la canne, me changeant
les asticots!

Merci à toi Lola, bises Poly
 
#3
Une journée à la pêche avec grand-père .


C' était un matin ensoleillé gorgé de rires
Sur le chemin caillouteux de la grande rivière,
Là où les oiseaux chantent des prières
Et les poissons-chats, sur l'eau se mirent.


Un lieu entre rochers et buissons
Où grand-père m'enseignait la pêche à sa manière,
Où on chaussait des bottines sans faire de façon
En tenant une canne et une épuisette en bannière.


Arrivés, nous installions le fauteuil, le parasol, le panier
Avec le casse croûte, pain, sardines à l'huile et saucisson,
Sans oublier la bouteille de vin doux de pépé
Et la jolie nappe fleurie de mémé avec les hérissons.


C'est super chouette de pêcher avec grand-père vin Diou !
Quand il ronflait, bercé par la brise sous le saule pleureur
Tandis que je me battais contre le fil emmêlé comme un fou.
Ah ! Ce moulinet de la camelote pour mauvais pêcheur.


Mamy venait nous rendre visite avec le chien Gustave,
" Ce vieux bougre va tous nous enterrer ! " Disait grand-père.
Quand la conversation se mettait en sourdine, plus suave
Je lançais les appâts sur les eaux bleutées si claires.


Il m'arrivait parfois de construire un bateau de bois
Que je laissais partir sur le rapide cours d'eau,
Gustave n'aimait pas ce jeu, il était aux abois
Comme un animal peut comprendre les valeurs d'un cadeau.


Je me souviendrais longtemps de ces dimanches en plein air
Où il était si simple de ne jamais s'ennuyer,
Aujourd'hui sous l'ombrage d'un chêne centenaire
Je vous raconte mes plus belles et tendres années .


Oh ! Comme il fait bon vivre un jour de conte ...

LILASYS

Afficher la pièce jointe 30736
Très beau dimanche à la pêche avec grand père. Super bien narré
Bises Lola
Gaby
 

Vega46

Maître Poète
#5
Mon grand père était pêcheur professionnel d’eau douce, je ne l’ai pas connu.
Comme je suis né au bord du Lot (à 20 mètres) et que nous avions un étang bien entendu j’ai connu toutes les techniques de pêche !.
Nous avions une barque, j’avais pris l’habitude de prendre les chats avec moi, il faut dire que je leur donnais mes plus petites prises.
Et bien, si par oublie je ne les embarquais pas, ils se mettaient à l’eau pour venir me rejoindre !.
Qui a dit que les chats n’aiment pas l’eau !.
Merci de nous avoir raconter cette magnifique journée de pêche, ces souvenirs heureux sont ancrés pour toujours dans ta mémoire.
Mon amitié et mes bises
Momo
MLCCACTP
 
Dernière édition:

lilasys

Maître Poète
#7
Un merveilleux poème
qui raconte au plus juste
cette ère ouvrière!
Et je pense à mon père
pêcheur lui aussi!
Il a eu dit à plusieurs reprises :
"C'est là le repos où la pensée navigue,
plus de soucis, on oublie tout!
on fixe le fissou et le poisson aussi!

Mais moi, qui le suivais avec mon mari,
il oublie car ne savait
combien je tremblais lorsque las, il
péchait les grenouilles car trop de vent!
se levait, se rebaissait …...
Courrait après, je craignais qu'il tombe
rejoindre le poisson absent!

Il me préparait la canne, me changeant
les asticots!

Merci à toi Lola, bises Poly
Merci Poly , je n'aie fait que sortir mon panier , mon épuisette et le bonheur était là
Bisous Poly
pecador_pecador_abuelo--i 141385109653314138583;x 83;w 520;m 1.png
 

lilasys

Maître Poète
#12
Mon grand père était pêcheur professionnel d’eau douce, je ne l’ai pas connu.
Comme je suis né au bord du Lot (à 20 mètres) et que nous avions un étang bien entendu j’ai connu toutes les techniques de pêche !.
Nous avions une barque, j’avais pris l’habitude de prendre les chats avec moi, il faut dire qu’il que je leur donnais mes plus petites prises.
Et bien, si par oublie je ne les embarquais pas, ils se mettaient à l’eau pour venir me rejoindre !.
Qui a dit que les chats n’aiment pas l’eau !.
Merci de nous avoir raconter cette magnifique journée de pêche, ces souvenirs heureux sont ancrés pour toujours dans ta mémoire.
Mon amitié et mes bises
Momo
MLCCACTP
Tu vois ! ça fait plaisir de remuer les bons souvenirs ! quoi un cachalot,,, pardon un cas ce chat à l'eau !! !
A ce temps des bals musettes, des tirs à la fête, l'accordéon, les courses en vélo, ou mobylette , les champs de fleurs !!et les copains , on était en groupe ( c'est extra )
bisous momo
images.jpg
 

Vega46

Maître Poète
#13
Tu vois ! ça fait plaisir de remuer les bons souvenirs ! quoi un cachalot,,, pardon un cas ce chat à l'eau !! !
A ce temps des bals musettes, des tirs à la fête, l'accordéon, les courses en vélo, ou mobylette , les champs de fleurs !!et les copains , on était en groupe ( c'est extra )
bisous momo
Afficher la pièce jointe 30767
Oui les courses de vélo, les bals !...et cela en toute liberté, celle qui nous manque tant aujourd’hui !.
Bonne journée la belle.
Bisous
Momo
MLCCACTP
 

lilasys

Maître Poète
#15
Oui les courses de vélo, les bals !...et cela en toute liberté, celle qui nous manque tant aujourd’hui !.
Bonne journée la belle.
Bisous
Momo
MLCCACTP
Aujourd'hui, ils ne savent vivre !!!! avant nos parents venaient nous chercher dehors et disaient
""tu es puni va dans ta chambre ""
Aujourd'hui
ils disent
""tu as vu la note que tu as , tu es puni sors de ta chambre de SUITE
c'est bizarre ! ils mangent même devant l'ordi, Ah j'oubliais , ils filent aux toilettes et à la douche !! pour ne pas perdre une minute HALLUCINANT quand même
bisous momo
femme-fatiguee_68196-1028.jpg
 

luron1er

Administrator
Membre du personnel
#16
Grande sœur, j’ai la pêche ce jour.

C'était un malin dévergondé saoulé de rires,
Sur ton chemin bien pierreux, j’fais rire comme hier,
Là quand les corbeaux déchantent tes prières,
Où poison et crachats sont défauts à faire fuir.






Tu te souviendras peut être de notre dimanche et de mes airs
Où il était si simple de pouvoir se retrouver,
Demain, sans ombrage, nous continuerons à nous plaire,

Je ne vous conte pas nos bons rapports depuis des années.

Oh ! Comme il fait bon pasticher les écrits que tu contes.