• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.
#1
*


Un Printemps à Tizi

Après les neiges blanches et le froid de l’hiver
Avant toutes les danses brûlantes de l’éther,
Quand l’Oued Aïssi vibrait d’eau des montagnes
Et que la poésie se retrouvait au bagne,

Je vis soudain fleurir les genêts de la ville,
Comme un éclat de rire : nous étions en avril.
Plus loin, sur les collines, veillaient les oliviers,
Tous les vergers en ligne et de vieux caroubiers.

Partout le jaune et vert de ce printemps berbère
Répandait dans les airs, jusqu’au bleu de la mer,
Ces longs sucres nomades dont je suis balafré.

Et puis les coups de fer, de mitraille en musique,
- Comme un nouvel hiver étrange au tamazight -
S’unirent en pléiade et vinrent tout rafler :

Sur les berges riantes, se turent tous les chants,
Et les fleurs insolentes se teintèrent de sang,
Comme en rend la grenade ou la figue éraflée.

Mais la sève, déjà, poursuivait le printemps...

Aubépin des Ardrets
__________
*
Fleurs de genêt. Source: ICI
 

farida

Maître Poète
#2
Ce printemps d'apparence Noir a pourtant donné renaissance à la langue berbère
Depuis l'indépendance, en Algérie, c'est une première
Ce 20 Avril ,on fête le 37 ème Anniversaire
Au aïeux, je dis Merci et de la nouvelle génération, je suis fière.

Merci l'arabo berbère pour cet hommage bien sincère .
 
#3
voila un printemps que j'aimerai voir
la nature,les fleurs et les arbres ont une senteur berbère
L’Algérie et toute berbère de toute sa beauté
Ton poème est beau par la cicatrice qui la porte et par l'histoire qu'en tarde a raconter a nos petits enfants et aux futurs génération de ce pays.....ils faut leur rappelait qui ils sont ........l’Algérie est berbère, arabe une belle mixture
 
#5
Ce printemps d'apparence Noir a pourtant donné renaissance à la langue berbère
Depuis l'indépendance, en Algérie, c'est une première
Ce 20 Avril ,on fête le 37 ème Anniversaire
Au aïeux, je dis Merci et de la nouvelle génération, je suis fière.

Merci l'arabo berbère pour cet hommage bien sincère .
Merci, farida, pour votre suggestion, pour cette lecture et ces importantes précisions.

Sans entrer dans le détail, ni de la colonisation, ni de la guerre - qui refusa longtemps le nom de guerre -, ni de la période post-indépendance, l'Algérie, comme, je pense, tous les pays du monde, est faite d'identités multiples.

L'une d'entre elle, l'identité kabyle, a souvent eu sa part de brimades (il suffit de rappeler le poignant essai "Misère de la Kabylie", d'Albert Camus, publié en 1939, à Alger ; les épisodes d'intense répression durant la guerre ou la politique d'arabisation - autre identité de l'Algérie - à marche souvent forcée consécutive à l'indépendance de 1962).

Le 20 avril 1980 et les événements qui ont précédé et suivi cette date - "le printemps berbère" n'a pas mis fin à ces brimades, mais il a, comme vous le soulignez si justement, marqué la renaissance du "tamazight" - le berbère - en Algérie, jusqu'à sa reconnaissance ;-)

C'est ce que je me suis, modestement, attaché à versifier...
 
#6
voila un printemps que j'aimerai voir
la nature,les fleurs et les arbres ont une senteur berbère
L’Algérie et toute berbère de toute sa beauté
Ton poème est beau par la cicatrice qui la porte et par l'histoire qu'en tarde a raconter a nos petits enfants et aux futurs génération de ce pays.....ils faut leur rappelait qui ils sont ........l’Algérie est berbère, arabe une belle mixture
Merci, petiteloulou36, pour cette lecture et ce commentaire. Que serait un printemps sans senteurs, parfums ni couleurs ? Beauté berbère, beauté des cicatrices, histoire a raconter, à transmettre, simplement (sans travestir, car c'est ce qui fait les identités les plus solides) : vous avez mille fois raison. "L'Algérie est une belle mixture" : que dire de plus, si ce n'est que cela devrait être ce à quoi devraient aspirer tous les pays...
 

farida

Maître Poète
#8
Merci, farida, pour votre suggestion, pour cette lecture et ces importantes précisions.

Sans entrer dans le détail, ni de la colonisation, ni de la guerre - qui refusa longtemps le nom de guerre -, ni de la période post-indépendance, l'Algérie, comme, je pense, tous les pays du monde, est faite d'identités multiples.

L'une d'entre elle, l'identité kabyle, a souvent eu sa part de brimades (il suffit de rappeler le poignant essai "Misère de la Kabylie", d'Albert Camus, publié en 1939, à Alger ; les épisodes d'intense répression durant la guerre ou la politique d'arabisation - autre identité de l'Algérie - à marche souvent forcée consécutive à l'indépendance de 1962).

Le 20 avril 1980 et les événements qui ont précédé et suivi cette date - "le printemps berbère" n'a pas mis fin à ces brimades, mais il a, comme vous le soulignez si justement, marqué la renaissance du "tamazight" - le berbère - en Algérie, jusqu'à sa reconnaissance ;-)

C'est ce que je me suis, modestement, attaché à versifier...
Bonjour
Le grand merci est à vous spécialement, je nais fais que suggérer et vous avez accepter généreusement et écris sincèrement .
même si ,le chemin est encore long,le premier pas est fait ,le marathon commence par un pas !La langue est là, "Yenayer "est fêter chaque année officiellement et fièrement.
Cette Année aussi comme l'année passée y aura des festivités à travers le territoire national ce 20 Avril ,cela porte à positive et espérer .
L'Algérie, la blanche
islam,tamazight et la langue arabe bien sûr .
Bise Amicale ,matinale et très bonne journée.
Merci encore