• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Un funeste vendredi 13

steph76

Maître Poète
#1
Du haut de notre Dame résonnent des cris
La terreur ce soir a déferlé dans Paris,
Les diables noirs sont venus soufflés sur la braise
Comme un triste symbole en ce vendredi treize.

La soirée avait bien commencé cependant,
Les lumières scintillaient dans les restaurants,
Les gens flânaient dans les rues et autour du stade
Dans cette nuit calme, juste avant la tornade.

Puis soudain se turent les explosions de joie
Sous couvert d’une bombe de mauvaise aloi,
La peur arriva et la gaieté s’en alla
Par le fait de ceux qui frappent au nom d’Allah.

Dans la cité des rois remplie était l’arène
Lorsque se firent sauter ces énergumènes,
Ils étaient venus assouvir leurs noirs desseins
Ils en sont repartis en un puzzle humain.

Pendant ce temps-là ricochaient rue de Charonne
Les balles affûtées de ces viles charognes,
Sur des corps perforés d’où sortent les viscères
Faisant jaillir le sang du sol au réverbère.

Du son des guitares fusait l’effervescence
D’un public au Bataclan battant la cadence,
Quand les assassins au rythme de la mitraille
Transformaient cette scène en un champ de bataille.

Cette salle comble pour un concert de rock
Où le sang a coulé par ce terrible choc,
Donne l’image de ce qu’est le fanatisme
Qui mène toujours l’horreur à son paroxysme.

Au pied de notre Dame au-dessus des Gargouilles
Se déverse sur moi quelque chose qui mouille,
Il ne plut pourtant pas en ce jour de malheur
Mais que nous reste-t-il ? Si ce n’est que des pleurs.
 

iboujo

Maître Poète
#3
Un flash back qui retourne le sang...
.il reste l'horreur et le chagrin
il reste la force forgée dans nos chairs de ne jamais céder devant des minables sans nom, sans culture et sans gloire, des rien !!!
Il peut rester la haine pour certains////
un texte fort qui ébranle //
bises jj
 

steph76

Maître Poète
#5
Un flash back qui retourne le sang...
.il reste l'horreur et le chagrin
il reste la force forgée dans nos chairs de ne jamais céder devant des minables sans nom, sans culture et sans gloire, des rien !!!
Il peut rester la haine pour certains////
un texte fort qui ébranle //
bises jj
Merci jj pour ce commentaire qui me va droit au cœur.
Biz.
 

popa1234

Maître Poète
#7
il reste la hantise des souvenirs de ceux qui l'ont vécus, il reste l'immense chagrin de ceux qui ont perdus un proche. et il reste dans la mémoire collective une grande colère contre ces moins que rien.....un écrit très fort.....merci.....amicalement
 

steph76

Maître Poète
#8
il reste la hantise des souvenirs de ceux qui l'ont vécus, il reste l'immense chagrin de ceux qui ont perdus un proche. et il reste dans la mémoire collective une grande colère contre ces moins que rien.....un écrit très fort.....merci.....amicalement
Merci pour ce commentaire .
Bien amicalement.
 

glycine

Maître Poète
#9
Un écrit puissant pour dire la barbarie...
Des vies détruites... des vies mutilées... des vies terrifiées... des vies bouleversées...
Un poème émouvant... et le dernier vers en conclusion pour dire le chagrin et la douleur...
Nous sommes aujourd'hui vendredi 13 mai... C'était il y a 6 mois... Une pensée pour les victimes, les rescapés... et leurs familles
 
Dernière édition: