• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

TOULOUSE

#1
Je reviendrai à mon TOULOUSE,

Là où ma vie a commencée ,

Revoir mes tours, mes Andalouses ,

De ma cosmopolite cité.


Je me souviens de mon TOULOUSE,

Des toits roses à la lumière de l'été,

Des terrasses de café à midi douze,

Des rues où les piétons flannaient.


J'y reverrai dans mon TOULOUSE,

Toutes les places et les beaux marchés,

Je me balladerai rue La Pérouse,

Là où nous nous sommes rencontré;


Jamais je ne t'aurai quitté TOULOUSE,

Si la vie ne m'avais pas baladée,

Dans d'autres lieux, d'autres pelouses,

Mais c'est pour mieux te revenir, Oh mon TOULOUSE.
 

iboujo

Maître Poète
#2
Une "Nougaro" fémiinne

Bravo,
bel Hommage à la Ville Rose

une écriture qui ne me laisse pas indifférente
jocelyne
 

Vega46

Maître Poète
#4
C’est très bien écrit par une Toulousaine qui tout en rythme a gardé l’accent du canal du midi j’en suis convaincu !...

Je suis un Figeacois simplement pour vous dire que je connais très bien Toulouse !.

Je connaissais également Nougaro ma mère infirmière a piqué les fesses à son pianiste malade (dos...DO bloqué....impossible de jouer) ils sont venus chez moi en urgence un soir de représentation dans les années 60.

Jocelyne a raison nous avons droit à une Nougaro féminine...

Ô TOULOUUUUSEEE !!!

Félicitations

Mon amitié poétique

Maurice M
 
Dernière édition:
#10
C’est très bien écrit par une Toulousaine qui tout en rythme a gardé l’accent du canal du midi j’en suis convaincu !...

Je suis un Figeacois simplement pour vous dire que je connais très bien Toulouse !.

Je connaissais également Nougaro ma mère infirmière a piqué les fesses à son pianiste malade (dos...DO bloqué....impossible de jouer) ils sont venus chez moi en urgence un soir de représentation dans les années 60.

Jocelyne a raison nous avons droit à une Nougaro féminine...

Ô TOULOUUUUSEEE !!!

Félicitations

Mon amitié poétique

Maurice M
Waouuuuu quelle chance d’ avoir Rencontrer Nougaro ! C’ est Lorsqu’on est loin de sa terre que la nostalgie s’empare de la plume.