• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Survie urbaine

saoirse

Maître Poète
#21
Tu mets les poings dans les i mon amie :)
Ces nuisances doivent pouvoir se résoudre à l'amiable, mais c'est vrai que parfois c'est difficile.
Je me souviens d'un studio avec fenêtre sur cours à Lyon, lorsque la chaleur était insupportable tout le monde ouvrait grand les fenêtres, les bâtiments étaient si proches qu'on aurait presque pu se serrer la pince. On pouvait également profiter de la vie des voisins, les fêtes, les repas entre amis, les engueulades et les réconciliations. C'était assez cocasse à partir d'une certaine heure on commençait à entendre des gémissements plus ou moins fort, les autres, ne voulant sans doute pas être en reste ou bien inspirés par ces débordements s'y mettaient aussi et cela donnait un concert en rut majeur. Je crois qu'il y avait chez certains comme une idée d'émulation, une sorte de compétition et pas seulement chez les hommes :)

C'est certains que de tels bruitages sont assez peu propices au sommeil, tant par leur volume sonore que par leur pouvoir évocateur ils nous laissent éveillées si bien que l'on se dit que quitte à ne point dormir autant participer :D
 

thesmile

Maître Poète
#22
Tu mets les poings dans les i mon amie :)
Ces nuisances doivent pouvoir se résoudre à l'amiable, mais c'est vrai que parfois c'est difficile.
Je me souviens d'un studio avec fenêtre sur cours à Lyon, lorsque la chaleur était insupportable tout le monde ouvrait grand les fenêtres, les bâtiments étaient si proches qu'on aurait presque pu se serrer la pince. On pouvait également profiter de la vie des voisins, les fêtes, les repas entre amis, les engueulades et les réconciliations. C'était assez cocasse à partir d'une certaine heure on commençait à entendre des gémissements plus ou moins fort, les autres, ne voulant sans doute pas être en reste ou bien inspirés par ces débordements s'y mettaient aussi et cela donnait un concert en rut majeur. Je crois qu'il y avait chez certains comme une idée d'émulation, une sorte de compétition et pas seulement chez les hommes :)

C'est certains que de tels bruitages sont assez peu propices au sommeil, tant par leur volume sonore que par leur pouvoir évocateur ils nous laissent éveillées si bien que l'on se dit que quitte à ne point dormir autant participer :D
;) Tu ne perds pas le Nord dis-moi hihi ;)
Merci Saoirse de ce long ressenti en partage, il y a des "petits soucis" de voisinage qui vire au drame c'est une réalité, évidemment on privilégie en premier le dialogue, encore faut-il que le voisin y soit adepte :) Les TPMG (Tout Pour Ma Gueule) pullulent et ils oublient le respect et la considération d'autrui, pensant que les parties communes sont une pièce à part entière de leurs apparts, je suis d'accord avec toi par contre, la proximité nous fait participer et entendre certains discours qui en disent longs et c'est parfois très instructif au cas où les choses dégénèreraient ;)
Bon dimanche et encore merci!