• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Son d'automne.

#1
Les oiseaux fuient le soir tombant
Tombant le soleil du bleu ciel
Le ciel revêtu de couleurs
Couleurs riches du crépuscule
Crépuscule d’un jour d’automne
L’automne répand un son pur
Pur comme le son d’une flûte
Une flûte joue un chant triste
Triste chant d’ici, de là-bas ?
Là-bas, ici, je ne sais où
Où je songe, mélancolique
Mélancolique cette image
L’image d’une femme pâle
Pâles et fines sont ses doigts
Ses doigts exaltés sur le buis
Le buis verse de tristes larmes
Les larmes pleurant un dimanche
Un dimanche, seul est le cœur
Le cœur en peine de la belle
La belle derrière les murs
Les murs gris de la solitude
La solitude, son destin
Destin rival de l’amour ?

simlecteur 17/09/2019
 
#3
Les saisons s'enfuient
aux pas des couleurs
qui chavirent au gré
des satins de l'uni-vert!
Mais ne meure la feuille
sous la plume
car une âme s'appuie
en toute fantaisie
sur l'or, l'argent
déjà saisi dans le pastel
pour un automne
où le gris n'existe
que pour mourir!
______
L'amour vaincra
dans l'aura
refleurira!

Merci Sim
pour ce long message, bises Poly
 
#5
Les saisons s'enfuient
aux pas des couleurs
qui chavirent au gré
des satins de l'uni-vert!
Mais ne meure la feuille
sous la plume
car une âme s'appuie
en toute fantaisie
sur l'or, l'argent
déjà saisi dans le pastel
pour un automne
où le gris n'existe
que pour mourir!
______
L'amour vaincra
dans l'aura
refleurira!

Merci Sim
pour ce long message, bises Poly
Merci pour ce beau kdo, et tu lisais bien mon petit écrit...;)
Belle soirée, bises.
 
#9
Les oiseaux fuient le soir tombant
Tombant le soleil du bleu ciel
Le ciel revêtu de couleurs
Couleurs riches du crépuscule
Crépuscule d’un jour d’automne
L’automne répand un son pur
Pur comme le son d’une flûte
Une flûte joue un chant triste
Triste chant d’ici, de là-bas ?
Là-bas, ici, je ne sais où
Où je songe, mélancolique
Mélancolique cette image
L’image d’une femme pâle
Pâles et fines sont ses doigts
Ses doigts exaltés sur le buis
Le buis verse de tristes larmes
Les larmes pleurant un dimanche
Un dimanche, seul est le cœur
Le cœur en peine de la belle
La belle derrière les murs
Les murs gris de la solitude
La solitude, son destin
Destin rival de l’amour ?

simlecteur 17/09/2019
Très bel anadiplose. Il faut que je m'y replonge
Amicalement
Gaby
 
#12
Bravo pour l'exercice très bien réussi... Les vers s'enchaînent à merveille...
Le dernier vers en conclusion est superbe... et résume la tristesse du poème...
Merci pour cette lecture pleine d'images et d'émotion...
Bisous
 
#14
Un bel enchaînement de mots au son de l’automne.
Bravo mon ami Sim le poète écrivain et lecteur
Momo
MLCCACTP
MERCI, mon ami, et pardonne moi pour le retard, cet écrit m'a échappé; et ton commentaire sympathique que je remercie, me rend malgré tout un peu perplexe...sim lecteur préfère lire ceux des autres que les miens. Je revendique toujours comme un apprenti rimailleur.
ALLOns, je vais faire mes 2 kms à la nage le matin du 31.
Et je boirai un coup à ta santé le soir.