• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Serra Pelada

#1

(Cliché de Sebastião Salgado)

Serra Pelada

Le ciel n’est pas si haut pour nos muscles tendus,
Et malgré cette boue dont nous sommes perclus,
Agrippés aux rondins qui rythment les grands troncs,
Adultes ou gamins, nous faisons le dos rond.

Ployant sous les kilos de la terre dans les sacs,
Collés sur le tableau d’un étrange cloaque
- Avec souvent pour seules pépites nos deux yeux -,
Nous tissons nos linceuls pour tutoyer les dieux.

Et parfois, cependant, dans la masse compacte,
Il surgit, le brillant, comme une cataracte
Inondant nos espoirs de grammes éclatants.

Alors nous la voyons, cette tour de Babel,
Et notre ascension se brouille à la Brueghel :
L’or fait sur nous pleuvoir la discorde en élan.

Aubépin des Ardrets


(Cliché de Sebastião Salgado)
 
#2
AU, tu nous as eu
Une belle dédicace pour tous ces brésiliens, à la recherche du précieux
Ce minéral, cette matière précieuse et curieuse
Un bel écrit et une belle mine pour décrire cette mine
Amicalement
Fred