Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Sensorielle affinité Sonnet libre

#1
184758837_323914342438490_1608657127577259965_n.jpg


Sensorielle et sauvage, j'ai aimé l'orpailler
Où la foudre rougit, le ventre de l'orage
Ruisselante pudeur, les lèvres encore mouillées
Empourprée par l'éclair, d'une beauté sans âge

Vertige indigo, à l'étreinte des vents
Ocre bleue libérée, d'un visage de Femme
Chevelure endiablée, éclaboussant le temps
S'avançant d'un sourire, aux bordures de l'âme

Alors que la tempête, venait le ciel absoudre
Les rouges flamboyants, d'une flambée de poudre
Dévalaient les collines, des passions assouvies

Sur mes doigts à trembler, de l'eau de ton regard
J'ai revu tes deux mains, les sens voués à l'art
Mon Modigliani, le bonheur qui survit

Paule

Tout art s'adresse aux sens d'abord, plus qu'à l'esprit
Francis Carco​