• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

"Rendez-moi mes rêves..."

#1
Dans un moment de tendresse, fermer les yeux
Revenir à toutes ces sublimes images
De ce joli temps aux souvenirs merveilleux
De ce qui fut sans hésiter mon plus bel âge.

Etre de retour un simple petit morveux
Au creux du plus gracieux, du plus blanc des nuages
Goûtant sans me turlupiner à tous les jeux
Empreints d'imagination douce et de partage.

Un gamin ordinaire follement heureux
Loin de ce monde abscons et de tous ses ravages
Se fichant bigrement des adultes haineux
De tous ces ahuris sans le moindre courage.

Toujours à courir après les instants joyeux
Le corps et le cœur à l'abri des vents d'orage
En quête de lieux secrets fermés aux affreux
Tous ces incapables avides de lynchage.

J'aurais désiré ne jamais ouvrir les yeux
Ne pas interpréter tous les mauvais présages
Saisir la folie des hommes, percer l'odieux
Perdre tous mes rêves pour de sombres mirages...

(Phil Ver, Alexandrins R / 2020)

reve-enfant-travail-371096-1@1x.jpeg
 
#2
Dans un moment de tendresse, fermer les yeux
Revenir à toutes ces sublimes images
De ce joli temps aux souvenirs merveilleux
De ce qui fut sans hésiter mon plus bel âge.


Etre de retour un simple petit morveux
Au creux du plus gracieux, du plus blanc des nuages
Goûtant sans me turlupiner à tous les jeux
Empreints d'imagination douce et de partage.


Un gamin ordinaire follement heureux
Loin de ce monde abscons et de tous ses ravages
Se fichant bigrement des adultes haineux
De tous ces ahuris sans le moindre courage.


Toujours à courir après les instants joyeux
Le corps et le cœur à l'abri des vents d'orage
En quête de lieux secrets fermés aux affreux
Tous ces incapables avides de lynchage.


J'aurais désiré ne jamais ouvrir les yeux
Ne pas interpréter tous les mauvais présages
Saisir la folie des hommes, percer l'odieux
Perdre tous mes rêves pour de sombres mirages...


(Phil Ver, Alexandrins R / 2020)

Afficher la pièce jointe 31564
C'est vrai que les enfants petits innocents voit le monde heureux et joyeux et c'est très bien pour eux. Ils ont bien le temps de voir la noirceur de certains adultes
 
#3
Une jeunesse en plein âge heureux
nous mène à découvrir les joies
de tous les jeux!
Avec rien souriaient nos yeux
étendait la réflexion qui nous
faisait grandir!

Que reçoit aujourd'hui le premier âge de vie?
Les soucis des parents et bien souvent
des responsabilités bien trop grandes pour
l'âge! des informations au fil du rasoir
des interrogations sur visages des parents!
Des cris, des pleurs, des divorces à la pelle!
dormir chez l'un, chez l'autre! quel est mon
frère? ma sœur?
Un français qui n'est plus français!
Un je m'en foutisme généralisé!
Tout ce qui brille n'est pas d'or
mais attire le curieux pour tout connaître!
même le danger entre les mains!

Lorsque nous faisons un retour sur ce passé
les mystères parlaient doux à conserver!
Et cependant les soucis de l'époque ne
manquaient pas, mais une vie de famille
avec l'éducation accrochée

Tous sourires à rappeler un regret de
ne plus les vivre
devant la vie se gaspiller!

Merci à toi pour ce poème qui en dit long
en réflexions!

Ce n'est pas uniformément chez tous
mais un tout s'agrave avec confinement etc.

Amitiés, Poly
 
Dernière édition: