• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Qu'est ce que j'ai fais au bon Dieu

kinkin

Maître Poète
#1
Qu’est ce que j’ai fais au bon Dieu

Le passage de ma cinquantaine ne m’a rien valu
Putain de couilles vérole de bordel a cul
Je ne sais pas ce que j’ai fais au bon Dieu
Qui aime bien châtie bien il m’en veux

Le jour pile poil de mes cinquante balais
Mon petit chien j’ai du le faire piquer
Il avait une saloperie de tumeur au cerveau
Aveugle, incontinent un fin de vie en lambeaux

En Septembre survient le décès de ma mère
L’occasion de mettre les pieds au cimetière
Au mois de Mars de l’année suivante
Sur le coin de ma gueule une grosse fiente

Mon épouse apprend quelle a chopé le crabe
Show must go on fais chier je ne voulais pas de rab
En Juin un arabe dans sa pichot lui coupe la route
Séjour a l’hôpital séquelles la voiture est capout

Au travail depuis Novembre c’est le bordel
Avec ma collègue qui n’a pas de cervelle
On me dit ça va s’arranger de prendre sur moi
Mais parfois il y a de quoi de baisser les bras

Et la dernière mon fils est trompé par sa copine
Lui pompier elle avait le feu au cul la coquine
Alors tracas en plus vente de la maison de la voiture
Séparation du chien ah elle a réussi son coup l’ordure

Je ne sais pas comment je fais pour tenir le coup
Me le demandez pas je n’en sais rien du tout
Les soucis s’accumulent vais je tenir longtemps
C’est quoi la prochaine tuile ma femme a un amant ?
 

Polymnie2

Maître Poète
#8
C'est la série noire
Kinkin, qui ne s'arrête,
mais tu as une belle fleur
le souci, il n'en faut qu'un
il se multiplie toujours et
prolifère et, comme par
hasard ou par mystère
leur parfum te
recherche!!
Amen
a dit
un Seigneur


Sans le faire exprès, je vois que c'est la goutte en trop
qui fait déborder!!
et le Seigneur devient saigneur!​

Amitiés compatissantes,
Poly​
 
Dernière édition:
#9
Au moins votre fils n'est plu 'sdf' et se retrouve au sein de parents aimants....que je l'espère et j'en suis même certain, en tant que parents.
Et j'espère depuis que la 'pute' l'a largué.... quelle 'salope.'...partir pour un bon coup quand le votre prime en partant loin pour nourir le foyer.Et je compatis pour votre colère. Et en plus le travail....lol; quand les nazes nous font chier...en tout boulot, on est a peu_ près dans la même enseigne.
POUR ce bON Dieu, qui est là Haut....lol
Amicalement.
 

Perceval

Maître Poète
#11
Qu’est ce que j’ai fais au bon Dieu

Le passage de ma cinquantaine ne m’a rien valu
Putain de couilles vérole de bordel a cul
Je ne sais pas ce que j’ai fais au bon Dieu
Qui aime bien châtie bien il m’en veux


Le jour pile poil de mes cinquante balais
Mon petit chien j’ai du le faire piquer
Il avait une saloperie de tumeur au cerveau
Aveugle, incontinent un fin de vie en lambeaux


En Septembre survient le décès de ma mère
L’occasion de mettre les pieds au cimetière
Au mois de Mars de l’année suivante
Sur le coin de ma gueule une grosse fiente


Mon épouse apprend quelle a chopé le crabe
Show must go on fais chier je ne voulais pas de rab
En Juin un arabe dans sa pichot lui coupe la route
Séjour a l’hôpital séquelles la voiture est capout


Au travail depuis Novembre c’est le bordel
Avec ma collègue qui n’a pas de cervelle
On me dit ça va s’arranger de prendre sur moi
Mais parfois il y a de quoi de baisser les bras


Et la dernière mon fils est trompé par sa copine
Lui pompier elle avait le feu au cul la coquine
Alors tracas en plus vente de la maison de la voiture
Séparation du chien ah elle a réussi son coup l’ordure


Je ne sais pas comment je fais pour tenir le coup
Me le demandez pas je n’en sais rien du tout
Les soucis s’accumulent vais je tenir longtemps
C’est quoi la prochaine tuile ma femme a un amant ?

J'espère que tu ni'ras pas plus au fond du trou !
Tu ne peux que te relever ! il te faut garder courage pour ceux que tu aimes !
Amitiés
Marc images (1).jpg
 

Vega46

Maître Poète
#12
Putain con !. Avec le quart de la moitié de ce qui t’est arrivé je n’aurais pas le moral...
Essaie de changer de cap !.
A tribord toute !.
Mon amitié crasseuse compatissante !.