Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Projection privée.

Agatha

Maître Poète
#1
Projection privée


Je m’installe dans le vieux canapé

Dans mon boubou violet

Les orteils en violette

Le ventilo à fond

Et zapette

Une fille paumée sur le palier

Qui parle à son voisin

Je laisse je sirote

Puis le charme lento

De ce petit mélo

M’attrape

Je reste

Je regarde l’heure

Rien à faire il fait trop chaud

Ils cherchent du boulot

Ils sont virés séparément

De partout

Mais toujours se retrouvent

Elle a des yeux pleurants

Sans une goutte

Elle a un enfant quelque part

Elle va chez son cousin

Ils ont des entretiens

D’embauche

Ça y est me voilà embarquée

Dans leur galère

Trains de nuit

Cabines téléphoniques

Des terrains vaguent

Et moi je suis là allongée

Tranquille et bien au chaud

Tiens ils sont dans un bois

Ils campent et tirent à l’arc

Ils ont un peu dégringolé

Ils n’osent s’approcher

Mais ils tiennent à l’autre

Le charme vient de là

Ce lien subtil qui les accorde

Je bois je vais couper

Non elle va voir son enfant

Il ne veut pas

Elle se tord les doigts

Elle a une vieille voiture

Ses cheveux se salissent

Elle prend l’enfant chez le père

Et s’en va vers la mer

Elle envoie très loin le ballon

Elle veut qu’il se noie

Elle n’en peut plus

Elle est à bout

Elle gratte le sable

Et soudain on voit

Deux ballons sur les vagues

Un noir un blanc

La tête de l’enfant

Alors elle se jette à l’eau et crie et nage

Et ramène à la plage

Son petit.

Marine

12 juillet 2011