• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pour l’ivresse ne bois qu’un unique alcool fort

#1
Pour l’ivresse ne bois qu’un unique alcool fort

Pour l’ivresse ne bois qu’un unique alcool fort,
Tiré de douces poires et de prunelles vives.
Sa robe peut parfois être
brune ou bien d’or
Suivant ce qui le soir m’attire en quelque rive.


Je l’aime distillé en mots percolateurs
Pour filtrer les liqueurs trop souvent frelatées
Qui savent fusiller le fleuri des ardeurs
En n’attrapant du cœur qu’émotions piratées.


L’ébriété me vient de sa verve iridine*
Et d’un verre galbé où roule perle fine :
Je m’y noie à son gré, dans l’oubli des décors.


Tequila ou whisky, ti-punch ou vins sans âge
Ne sont que zakouskis avant ce vrai breuvage
Titrant 37 ° : la chaleur de ton corps.


Aubépin des Ardrets
__________
*néologisme dans cet emploi : adjectif forgé à partir d'iris et signifiant « aux aspects arc-en-ciel »

 
Dernière édition: