Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Petite abeille

#1
Comme chaque matin
Petite abeille quitte sa ruche,
S’envole vers les jardins fleuris
Remplis de roses et de jasmins,
Butine leur doux calice,
La saveur de leur pollen,
S'enivre de leur suave fragrance
Espérant rencontrer en chemin
Ce faux bourdon un peu lourdaud
Qui fait battre son cœur.
Bonheur sans ombrage,
Partager avec lui
Tous ces délicieux breuvages,
Se mêler aux parfums
De ces fleurs,
Quel festin !
Dans leur ciel tout bleu,
Parfois un petit nuage,
Un intrus, ce papillon bleu
Voudrait lui aussi
Goûter au délicieux nectar.
S'en suit une bagarre,
Sur ce coup là
Le bourdon n'est pas partageur !
Le plus beau des fantasmes,
L'amour à deux
Est ce qui est merveilleux,
Chasse l'intrus envieux.
Pour lui sa petite abeille
Est le bien le plus précieux
Qu'il ne partagera jamais
Avec d'autres jolis yeux.
photos-gratuites-libres-de-droits-153-1560x876.jpg
 
#3
Bonsoir Véronique,

Des vers printaniers, ici dans un peu plus d'un mois, ce sera le printemps de novembre au néflier

Je suis venue butiner les parfums sucrés de ta Poésie, comme le faisait Gala pour Dali *sourire* c'est une nuit Modigliani

Sans Gala, je ne serais rien, elle est mon oxygène» disait Dalí. *C’est elle qui découvre et m’apporte toutes les essences que je transforme en miel dans la ruche de mon esprit. Sans Gala, le monde n’aurait pas de génie en ce moment : Dalí n’existerait pas*

Belle soirée

Amicalement

Paule
 
#5
Bonsoir Véronique,

Des vers printaniers, ici dans un peu plus d'un mois, ce sera le printemps de novembre au néflier

Je suis venue butiner les parfums sucrés de ta Poésie, comme le faisait Gala pour Dali *sourire* c'est une nuit Modigliani

Sans Gala, je ne serais rien, elle est mon oxygène» disait Dalí. *C’est elle qui découvre et m’apporte toutes les essences que je transforme en miel dans la ruche de mon esprit. Sans Gala, le monde n’aurait pas de génie en ce moment : Dalí n’existerait pas*

Belle soirée

Amicalement

Paule
Bonjour Paule
Ça fait plaisir de te savoir toujours appréciatrice de mes écrits, j'aime bien aussi venir butiner les vers de tes jolis poèmes et m'enivrer de leur subtilité qui ne manquent jamais de donner du plaisir à tes lecteurs et lectrices.
Tu sais, dans mon esprit, il fait toujours printemps sourire
Merci et agréable journée pour commencer une bonne semaine prometteuse
Amicalement
Véronique ,fidèle lectrice