• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Petit colis

Agatha

Maître Poète
#1
Petit colis​


J’étais mangeant ma tarte à la courgette as usual 11h 56 quand j’ouis oui​

Le bond élastomère du petit facteur chinois qui monte l’escalier tout comme un ouistiti sur un arbre à kaki plaqueminier on dit​

Mais il était déjà parti​

Depuis le premier confinement on s’accolade gentiment on s’aime tant​

Je l’adore je l’appelle Miao il m’appelle madame​

Dans l’escalier il a posé un tout petit paquet sur lequel est écrit​

Petit colis​

Je commence à le déplier c’est de l’origami​

Un coup de tarte un coup de ciseau et j’arrive enfin au naos​

Sky ! une petite boîte collée dans un rouleau de scotch néoprénique​

Zeus ! what is it ? un virus antidémographique ?un os de boeuf ? un trux aérodynamic ?​

Je décolle m’encolle coupe jusqu’au petit coffret en plastic​

Encore quelques bulles et miracle​

Une bague !​

Très jolie et très grosse juste à mon doigt en acier synchrone​

Et au centre de la couronne​

Une pierre​

Une pierre violette​

Une améthyste peut-être avec des reflets d’or​

Oui je l’adore c’est mon amour mon trésor !​

Miao is gone​

Qui m’envoie ça ?​

Un chinois ?​

Un asiate ?​

Un sinisé de la dernière époque des Mingsanthropes ?​

Mais oui un exotique un boat people 83​

Que j’ai eu dans ma classe​

Il faut que je le chope​

La bague est un poison elle s’ouvre​

Dedans un petit covidus en or rouge​

Plein de petits picous​

Un grigri sans doute​

Je me mets à prier Fo Bouddha​

Chesterfield Sumatra​

Angkor et Zawata​

Comme je suis heurose !​

C’est moi qui ai le vaccin contre la sinistrose​

Je m’en lave les mains !​

PPP Pierre Ponce Pilate​

21 novembre 2020 – 12h 23​
 
#2
Je lis avec plaisir et passion car j'aime mais je ne sais comment commenter. Désolée
Gaby
Petit colis​


J’étais mangeant ma tarte à la courgette as usual 11h 56 quand j’ouis oui​

Le bond élastomère du petit facteur chinois qui monte l’escalier tout comme un ouistiti sur un arbre à kaki plaqueminier on dit​

Mais il était déjà parti​

Depuis le premier confinement on s’accolade gentiment on s’aime tant​

Je l’adore je l’appelle Miao il m’appelle madame​

Dans l’escalier il a posé un tout petit paquet sur lequel est écrit​

Petit colis​

Je commence à le déplier c’est de l’origami​

Un coup de tarte un coup de ciseau et j’arrive enfin au naos​

Sky ! une petite boîte collée dans un rouleau de scotch néoprénique​

Zeus ! what is it ? un virus antidémographique ?un os de boeuf ? un trux aérodynamic ?​

Je décolle m’encolle coupe jusqu’au petit coffret en plastic​

Encore quelques bulles et miracle​

Une bague !​

Très jolie et très grosse juste à mon doigt en acier synchrone​

Et au centre de la couronne​

Une pierre​

Une pierre violette​

Une améthyste peut-être avec des reflets d’or​

Oui je l’adore c’est mon amour mon trésor !​

Miao is gone​

Qui m’envoie ça ?​

Un chinois ?​

Un asiate ?​

Un sinisé de la dernière époque des Mingsanthropes ?​

Mais oui un exotique un boat people 83​

Que j’ai eu dans ma classe​

Il faut que je le chope​

La bague est un poison elle s’ouvre​

Dedans un petit covidus en or rouge​

Plein de petits picous​

Un grigri sans doute​

Je me mets à prier Fo Bouddha​

Chesterfield Sumatra​

Angkor et Zawata​

Comme je suis heurose !​

C’est moi qui ai le vaccin contre la sinistrose​

Je m’en lave les mains !​

PPP Pierre Ponce Pilate​

21 novembre 2020 – 12h 23​
 

Sorel27

Maître Poète
#3
J'adore votre façon d'écrire, je goûte un p'tit bonbon acidulé, tout rond et piquant. Ça m'donne des frissons , ça met la larme à l'oeil et ça fait sourire en même temps.
 

Agatha

Maître Poète
#9
alors il faut que je vous cause
bouche à oreille car personne jamais
ne veut entendre mes histoires
je viens juste de mettre la bague
d'ailleurs je ne vois personne
et si je parle l'autre pleure sur lui
pour lui pas avec moi
merci aubépin