• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite.

#1
Sybage suivit Chatdore sous la plate-forme et lui montra le message de Turbo.
- Whaouaf, mais d'où reviennent-ils exactement.
- D'après ce que mon cousin m'a dit, il ont été combattre une armée de robots sur la planète Charnïa.
- Whaouaf, ce sont de sacrés costauds à ce que je vois.
- Moi aussi, je suis très fort et j'ai déjà combattu des terroristes en Irak avec Pépère.
- Ha oui, tu es comme mon cousin à qui il est arrivé des milliers d'histoires dont la moitié est imaginaire, chat chat chat.
- Écoute, je suis le coéquipier à Pépère et comme tu le sais, il est connu dans le monde entier. Il a été en mission avec les plus grands. Cookie aussi à déjà été en mission avec lui dans l'espace. On lui avait volé sa chalauréane et elle a mis ses ailes d'agent secret pour l'emmener sur son dos.
- Whaouaf, je n'en ai jamais entendu parler par Pépère.
- Tout cela est bien joli, mais je suis inquiète pour mon cousin, peux-tu renvoyer un nouveau message à Pépère, car il n'arrive pas à le joindre.
De l'autre côté de la clôture, Lucie écoutait la conversation d'où elle était et se mit à galoper autour de la cabane à Cookie qui sortit voir ce qui se passait.
En fait Lucie était vexée que Chatdore n'ait pas eu l'idée de dire que s'était elle qui avait emmené Pépère sur son dos.
- Hiii, qu'est qui se passe, hii tu fais la danse des Indiens, hii, tu m'as réveillée en sursaut.
Lucie s'arrêta et regarda son amie et reprit son souffle avant de dire à Cookie.
- Excuse moi ma copine, mais Pépère étant à Sancoins, j'ai l'ordre par les États-Unis d'assurer ta protection rapprochée.
- Hiii qu'est-ce que tu racontes, pourquoi les États-Unis. Hii tu es Pépère déguisé en Lucie, hiii, pirate, hii bandit, hii renégat, hii où as-tu mis ton caca.
- Hii, je suis sérieuse Cookie, un extraterrestre se promène dans le ciel et à reçu l'ordre de bombarder le champ. Celui est supposé contenir des armes de destructions massives qui sont convoitées par les Américains qui sont derrière ta cabane.
- Hiii, tu racontes n'importe quoi, hiii, laisse moi me reposer pendant que cacateux premier est sur une enquête ou en pseudo-mission hiii.
Sans le savoir Lucie qui voulait se rendre intéressante disait sans le savoir des choses partiellement vraies.
Après le dernier combat que les chats et les fées avaient mené contre les quatre robots Énarpilodiens aux abords d'Éisop lune des chatte robot Énarpilodienne avait survécu à sa chute sur Franïadus dont la gravité de la planète l'avait attiré. Celle-ci bien qu'étant très abîmée était arrivé à se réparer et avec les débris d'un vieux satellite échoué sur cette planète s'était fabriqué une sorte de chaloupe de l'espace. Avec cette embarcation de fortune, la chatte robot était arrivée à récupérer les restes éparses de leur vaisseau et s'était fabriquée une nouvelle soucoupe. S'était elle qui était responsable du toit d'intermarcher envolé, du nuage rose en face de la cabane du poète et du canal qui s'était rempli avant de se vider. La chatte Énarpilodienne était actuellement au-dessus de Nevers. Avec ses sonars, elle avait pisté la radio du brigadier Tatouvu. Elle était persuadée de pouvoir localisé le Pépère grâce à ses informations. Déjà, elle devait créer une sorte de panique afin de ne pas éveiller les soupçons sur elle.

Lolo mangeait les amours avec Pépère et consultait son téléphone pour voir s'il n'avait pas de message de Sybage. D'un seul coup, il vit un article Google qui parlait de Pépère. Il était nommé comme l'un des plus grands génies félin et un dessin illustrait l'article. C'était en fait plus une caricature qu'un dessin et Lolo en rigolait.
- Pépère, il y a ta grosse tête dans l'internet chez monsieur Google.
- Tu as fumé des peaux de banane où quoi qu'est ce qu'il te prend de m'insulter.
- Ta tête chez monsieur Google regarde.
Il regarda avec Coin-coin et pêcheur les informations qui le concernaient.
L'article parlait d'une mystification plutôt que de génie et cela ne plaisait pas à Pépère.
- Toc toc toc, ils disent que tu n'as pas une vraie intelligence, toc toc toc.
- Fle fle fle, il ne parle pas de ma gendarme poète, fle fle fle, il ne parle que de toi.
- Oui, c'est bizarre cet article non.
- J'ai compris j'ai du être incriminé suite à une cabale par des ennemis où des terroristes que j'ai fait arrêter, que pouvons nous faire !!! On s'amuse à salir le génie de Pépère.
Lolo le regardait bizarrement en se disant que physiquement, c'était vrai qu'il avait une drôle de bouille le Pépère. Lolo n'avait pas fait attention au premier abord mais sa tête paraissait étrange après le dessin qu'il avait vu sur Internet et il prit la parole.
- Pépère, tu sais, je ne crois pas ce que disent les copains à monsieur Google. Déjà tu as une force surnaturelle t'ai vu chasser une masse de nuage avec ton souffle, sur Xyron, je t'ai vu soulever ta voiture pour la remettre sur ses roues d'une seule patte.
Tu as construit une voiture qui remonte dans le temps.
Tu as côtoyé depuis Dieu tous les grands de ce monde.
Tu as construit un hélicoptère et ta voiture qui sont des modèles de technologie qui naissent à peine.
- Oui Lolo, comment un chat normal peut-il arriver à le faire ça sans avoir une intelligence supérieure.
- Toc toc toc moi, je t'ai vu, éteindre l'incendie qui ravageait la maison des voisins à fripouille de ton souffle ultra puissant toc toc toc tu es le plus fort toc toc toc.
- Fle fle fle, moi j'ai vu ma gendarme poète donner à manger aux petites pattes, fle fle fle.
- Oui mon copain, c'est toi le plus fort et je ne m'occuperai plus de ce que raconte monsieur Google.
Sybage, m'envoie un message attend Pépère, c'est urgent. La soucoupe à Turbo s'est retournée dans le bois comment on va faire Pépère.
- Toc toc toc, il faut le sauver, toc toc toc, finissons de manger nos poissons, toc toc toc.
- Fle fle fle, il faut prévenir ma gendarme poète fle fle fle.
Le Pépère décida d'arrêter le temps sur la commune et partir à Mornay voir ce qui se passait à la cabane. Il n'avait toujours pas d'informations sur le départ du poète.

- Ce n'est pas tout ça, les génies ne vivent pas que de compliment. Je vais aller espionner vers la cabane de mon caribou Népalais imbibé de lait de girafe à trente degrés d'alcool.
Il prit sa petite voiture et repartit vers intermarcher. Sachant le temps arrêté, il n'y avait aucun risque pour Turbo. Il voulait réglé une histoire avant de retourner voir son maître. Il s'arrêta en face de la maison du molosse qui l'avait embêté. En fait, c'est Pépère qui en avait fait un monstre, car en réalité, c'était un simple caniche.
Il descendit de sa voiture et partit vers la maison du toutou. Il fit un méchant caca sur le palier et repartit. Dans l'herbe, il tomba sur une tortue en plâtre.
- Maman Leïlanne, moi peur, maman Chouânne moi peur. Ouf, un gozila, je l'ai échappé belle, un peu plus et j'étais agressé par ce mutant.
Allons voir ce que fait ma paille marseillaise pour pastis irakien et revenons finir nos amours.
Des fois que ma gentille maîtresse ait envoyé les deux beaux saucissons qui me sont dus, l'autre triceratops tricephale aux dents ventrales a été capable de les manger. Déjà, je suis vengé de ce monstre de chien qui aurait pu gravement me molester.
Screenshot_20190814_164630.jpg
 

Cortisone

Maître Poète
#2
Sybage suivit Chatdore sous la plate-forme et lui montra le message de Turbo.
- Whaouaf, mais d'où reviennent-ils exactement.
- D'après ce que mon cousin m'a dit, il ont été combattre une armée de robots sur la planète Charnïa.
- Whaouaf, ce sont de sacrés costauds à ce que je vois.
- Moi aussi, je suis très fort et j'ai déjà combattu des terroristes en Irak avec Pépère.
- Ha oui, tu es comme mon cousin à qui il est arrivé des milliers d'histoires dont la moitié est imaginaire, chat chat chat.
- Écoute, je suis le coéquipier à Pépère et comme tu le sais, il est connu dans le monde entier. Il a été en mission avec les plus grands. Cookie aussi à déjà été en mission avec lui dans l'espace. On lui avait volé sa chalauréane et elle a mis ses ailes d'agent secret pour l'emmener sur son dos.
- Whaouaf, je n'en ai jamais entendu parler par Pépère.
- Tout cela est bien joli, mais je suis inquiète pour mon cousin, peux-tu renvoyer un nouveau message à Pépère, car il n'arrive pas à le joindre.
De l'autre côté de la clôture, Lucie écoutait la conversation d'où elle était et se mit à galoper autour de la cabane à Cookie qui sortit voir ce qui se passait.
En fait Lucie était vexée que Chatdore n'ait pas eu l'idée de dire que s'était elle qui avait emmené Pépère sur son dos.
- Hiii, qu'est qui se passe, hii tu fais la danse des Indiens, hii, tu m'as réveillée en sursaut.
Lucie s'arrêta et regarda son amie et reprit son souffle avant de dire à Cookie.
- Excuse moi ma copine, mais Pépère étant à Sancoins, j'ai l'ordre par les États-Unis d'assurer ta protection rapprochée.
- Hiii qu'est-ce que tu racontes, pourquoi les États-Unis. Hii tu es Pépère déguisé en Lucie, hiii, pirate, hii bandit, hii renégat, hii où as-tu mis ton caca.
- Hii, je suis sérieuse Cookie, un extraterrestre se promène dans le ciel et à reçu l'ordre de bombarder le champ. Celui est supposé contenir des armes de destructions massives qui sont convoitées par les Américains qui sont derrière ta cabane.
- Hiii, tu racontes n'importe quoi, hiii, laisse moi me reposer pendant que cacateux premier est sur une enquête ou en pseudo-mission hiii.
Sans le savoir Lucie qui voulait se rendre intéressante disait sans le savoir des choses partiellement vraies.
Après le dernier combat que les chats et les fées avaient mené contre les quatre robots Énarpilodiens aux abords d'Éisop lune des chatte robot Énarpilodienne avait survécu à sa chute sur Franïadus dont la gravité de la planète l'avait attiré. Celle-ci bien qu'étant très abîmée était arrivé à se réparer et avec les débris d'un vieux satellite échoué sur cette planète s'était fabriqué une sorte de chaloupe de l'espace. Avec cette embarcation de fortune, la chatte robot était arrivée à récupérer les restes éparses de leur vaisseau et s'était fabriquée une nouvelle soucoupe. S'était elle qui était responsable du toit d'intermarcher envolé, du nuage rose en face de la cabane du poète et du canal qui s'était rempli avant de se vider. La chatte Énarpilodienne était actuellement au-dessus de Nevers. Avec ses sonars, elle avait pisté la radio du brigadier Tatouvu. Elle était persuadée de pouvoir localisé le Pépère grâce à ses informations. Déjà, elle devait créer une sorte de panique afin de ne pas éveiller les soupçons sur elle.

Lolo mangeait les amours avec Pépère et consultait son téléphone pour voir s'il n'avait pas de message de Sybage. D'un seul coup, il vit un article Google qui parlait de Pépère. Il était nommé comme l'un des plus grands génies félin et un dessin illustrait l'article. C'était en fait plus une caricature qu'un dessin et Lolo en rigolait.
- Pépère, il y a ta grosse tête dans l'internet chez monsieur Google.
- Tu as fumé des peaux de banane où quoi qu'est ce qu'il te prend de m'insulter.
- Ta tête chez monsieur Google regarde.
Il regarda avec Coin-coin et pêcheur les informations qui le concernaient.
L'article parlait d'une mystification plutôt que de génie et cela ne plaisait pas à Pépère.
- Toc toc toc, ils disent que tu n'as pas une vraie intelligence, toc toc toc.
- Fle fle fle, il ne parle pas de ma gendarme poète, fle fle fle, il ne parle que de toi.
- Oui, c'est bizarre cet article non.
- J'ai compris j'ai du être incriminé suite à une cabale par des ennemis où des terroristes que j'ai fait arrêter, que pouvons nous faire !!! On s'amuse à salir le génie de Pépère.
Lolo le regardait bizarrement en se disant que physiquement, c'était vrai qu'il avait une drôle de bouille le Pépère. Lolo n'avait pas fait attention au premier abord mais sa tête paraissait étrange après le dessin qu'il avait vu sur Internet et il prit la parole.
- Pépère, tu sais, je ne crois pas ce que disent les copains à monsieur Google. Déjà tu as une force surnaturelle t'ai vu chasser une masse de nuage avec ton souffle, sur Xyron, je t'ai vu soulever ta voiture pour la remettre sur ses roues d'une seule patte.
Tu as construit une voiture qui remonte dans le temps.
Tu as côtoyé depuis Dieu tous les grands de ce monde.
Tu as construit un hélicoptère et ta voiture qui sont des modèles de technologie qui naissent à peine.
- Oui Lolo, comment un chat normal peut-il arriver à le faire ça sans avoir une intelligence supérieure.
- Toc toc toc moi, je t'ai vu, éteindre l'incendie qui ravageait la maison des voisins à fripouille de ton souffle ultra puissant toc toc toc tu es le plus fort toc toc toc.
- Fle fle fle, moi j'ai vu ma gendarme poète donner à manger aux petites pattes, fle fle fle.
- Oui mon copain, c'est toi le plus fort et je ne m'occuperai plus de ce que raconte monsieur Google.
Sybage, m'envoie un message attend Pépère, c'est urgent. La soucoupe à Turbo s'est retournée dans le bois comment on va faire Pépère.
- Toc toc toc, il faut le sauver, toc toc toc, finissons de manger nos poissons, toc toc toc.
- Fle fle fle, il faut prévenir ma gendarme poète fle fle fle.
Le Pépère décida d'arrêter le temps sur la commune et partir à Mornay voir ce qui se passait à la cabane. Il n'avait toujours pas d'informations sur le départ du poète.

- Ce n'est pas tout ça, les génies ne vivent pas que de compliment. Je vais aller espionner vers la cabane de mon caribou Népalais imbibé de lait de girafe à trente degrés d'alcool.
Il prit sa petite voiture et repartit vers intermarcher. Sachant le temps arrêté, il n'y avait aucun risque pour Turbo. Il voulait réglé une histoire avant de retourner voir son maître. Il s'arrêta en face de la maison du molosse qui l'avait embêté. En fait, c'est Pépère qui en avait fait un monstre, car en réalité, c'était un simple caniche.
Il descendit de sa voiture et partit vers la maison du toutou. Il fit un méchant caca sur le palier et repartit. Dans l'herbe, il tomba sur une tortue en plâtre.
- Maman Leïlanne, moi peur, maman Chouânne moi peur. Ouf, un gozila, je l'ai échappé belle, un peu plus et j'étais agressé par ce mutant.
Allons voir ce que fait ma paille marseillaise pour pastis irakien et revenons finir nos amours.
Des fois que ma gentille maîtresse ait envoyé les deux beaux saucissons qui me sont dus, l'autre triceratops tricephale aux dents ventrales a été capable de les manger. Déjà, je suis vengé de ce monstre de chien qui aurait pu gravement me molester.
Afficher la pièce jointe 24086
Et bien il en a fait des choses pépères. Que fera t"il demain ?
J'attends la suite avec impatience

Amicalement
Gaby