• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite.

#1
Au confins de l'univers, les Enapilodiens étaient en train de rejoindre leur planète. Ils avaient déjà contacté le chef des armées. Malgré qu'ils ne fussent que des robots, les chats Android d'Enarpilod avaient des capacités émotionnelles proches de ceux d'un être humain. Ils avaient déjà contacté le chef des armées. Les robots qui avaient manqué l'invasion de la planète Franïadus étaient bien décidés de faire payer le dieu chat Pépère qu'il tenait personnellement responsable de cet échec. Il y a fort longtemps, alors que la terre en était alors qu'à ses balbutiements que les Enapilodiens avaient déjà tentés de coloniser la planète Charnïa. À l'époque le Dieu chat Pépère avait fait échoué leur affaire. L'invasion récente de Franïadus était en quelque sorte le moyen de pouvoir s'approcher de Charnïa et tenter une nouvelle colonisation. Les Enapilodiens grâce à leur technologie avancée étaient capables d'écouter à des années-lumières l'activité de n'importe quelle planète. C'est ainsi qu'ils apprirent que celle-ci était extrêmement vulnérable en l'absence de leur centrale électrique qui contribuait au bon fonctionnement de leur système de sécurité qui rendait Charnïa invulnérable à toutes les attaques extraterrestres.
Dans sa couchette, Leïlanne, malgré la fatigue, écoutait par télépathie l'activité de la soucoupe des Enapilodiens. Elle était catastrophée et subodorait que ces chats robots retrouveraient leurs traces jusqu'à sur la terre. Décidément, le pauvre Pépère n'avait pas de chance. Ils avaient deux planètes extraterrestres qui voulaient le voir, l'une pour le récupérer en tant que Dieu et l'autre pour lui déclarer la guerre. La fée vit que sur Enapilod les chats avaient des conditions de vie déplorables, ceci étant dû au fait que maintenant, c'est eux qui servaient d'esclave pour des robots qu'ils avaient eux même créés comme esclaves.
Elle décida de dormir un peu et d'en parler après avec Liettuje et Un-œil. Les aventures pour la fée n'allaient pas manquer, car ils y avaient un monde fou qui gravitait autour du Pépère.
Dans sa cabane, Cookie dormait tranquillement avec Rookie. Chatdore arriva à ce moment-là et vit de l'autre côté vers la clôture, Lucie et Lolo. Il se dit, il doit encore être en pleine crise de mythomanie l'autre là-bas, chat chat chat. Il secoua légèrement Cookie qui se réveilla en sursaut. Elle avait toujours l'appréhension du Pépère en train de faire caca dans sa maison.
- Chatlut Cookie, ça va ?
- Oui et toi mon copain, que se passe-t-il ?
- Rien ici, heureusement ma pauvre Cookie. Mais à Sancoins, c'est un festival, figure toi qu'il y a le président qui est en visite. Quelqu'un a volé le canal. Il y a une invasion de foies jaunes et le Pépère à terrassé leur chef, le cochon jaune. La télé vient de dire qu'il voulait se venger et qu'il avait appelé en renfort le putois roux un autre chef des foies jaunes. L'homme, paraît-il est infesté de poux et risque de contaminer toute la commune. Heureusement que nous sommes des animaux, nous ne craignons rien. Donc le flan ridé comme il se fait appeler à dit qu'il venait corriger Pépère avec son frère le cochon jaune. La fée Chouânne est seule là-bas, c'est Fripouille qui m'a envoyé un message pour me le dire. Le Pépère a un nouveau coéquipier un certain Isidore. C'était déjà bien assez, mais la télévision vient de dire que des soucoupes volantes se dirigeaient vers la terre, qu'est-ce qui se passe à ton avis.
- Hiii, ils en ont après le Pépère, hiii, il a dû commettre des délit de caca dans l'univers, hiii, il paraît qu'il a déjà pollué une planète, Xyron, c'est Lolo qui me l'a dit, hiii, bandit.
Pendant ce temps, Lolo continuait de parler à Lucie. Il était content, car il avait trouvé en elle, quelqu'un prêt à croire à toutes ses histoires.
- Hé bien, il est sacrément fort ce Bibou, c'est un sur-chien, c'est mon méga love héros comme toi et Pépère. Il est comme le soleil en fait, il inonde de lumière et protège du noir.
- C'est drôle ce que tu dis, il a offert un bouquet de soleil à un roi pour le Pépère qui était en fiançailles avec Marie Chatoinette.
- Ha bon, mais comment a-t-il pu faire ça.
- Attends ma copine, je vais te l'expliquer. Voilà, le Pépère était parti avec Bibou pour réviser les voitures de Louis quatorze. Ils étaient partis à deux car, ils avaient avec eux Michael qui voulait visiter son parc de mammouths poilus à Sancerre. Donc le Pépère s'est arrêté à Versailles et Bibou à repris la chalauréanne en patte pour emmener Michael vers la préhistoire visiter son parc de mammouths. Il comptait, y passer une dizaine de jours. Donc Bibou était reparti vers Louis quatorze pour assister le Pépère. Il a dû faire plusieurs aller-retours à notre époque, car la twyzy avait besoin de nouvelles batteries. Entre temps, le Pépère était tombé chat love de Marie Chatoinette et du coup, c'est Bibou qui a réparé la Twyzy. Le Pépère avait promis à Marie Chatoinette qu'il lui décrocherait le soleil. Entre temps, le soleil était sur le point de tomber en panne. Sa pile était à remplacer et Dieu a envoyé un message à Pépère lui disant qu'il ne pouvait pas s'en occupé car, il devait aller en Arabie-Saoudite pour essayer sa nouvelle Ferrari accompagné d'Ariel Tavalse, la vendeuse de lessive. Donc le Pépère appelle Bibou et lui explique. En même temps, il lui dit que Marie Chatoinette voudrait un bouquet de soleil. Entre temps, comme la pile du soleil, s'usait gravement celui-ci se mit à chuter dans le vide. Comme il s'éloignait de la terre ses pétales se sont mis à s'agrandir. Bibou a remplacé la pile et remit le soleil en place. Comme les pétales étaient trop grands, il les a enlevé. De nouveaux pétales ont poussé et d'une taille normale. Avec les pétales ramassés, Bibou à fait une fleur de soleil et Pépère l'a offert à Marie Chatoinette. Voilà l'histoire vraie qui n'est pas fausse et réellement pas inventée.
- Ce Bibou, est vraiment, plus qu'un génie, vive Bibou, hiii.
À Sancoins Isidore ouvrait la route au président de la République. Il était très fier de vivre cette aventure et que son auteur l'ait inclut dans ses personnages. Il arriva vers la brasserie du cul roux et les convives qui étaient toujours là en attente du barbecue qui n'arrivait pas, reconnurent le chef d'état. Celui-ci descendit de sa voiture avec son épouse et la foule le regardait et scrutait la route derrière lui comme s'ils avaient reconnu quelqu'un d'autre.
- Gloire, au président de la République ouiii.
- Gloire à Emmanuel Macron, ouiii.
- Gloire au pape, ouiii.
- Gloire à la gendarmerie ouii.
- Gloire au brigadier Tatouvu, ouiii.
- Gloire à la villageoise, ouiii.
Le président se retourna et vit le pape juste derrière lui accompagné d'un gendarme qui avait pour le moins l'air plutôt étrange. Son pantalon était en guenilles et il avait dans la main une bouteille de vin en plastique totalement vide.
Les foies jaunes qui étaient dans le pré à Coin-coin avaient expulsé le gendarme dont ils n'avaient plus besoin et le pape qui se prétendait accueillir le président de la République. Les deux hommes sous la menace de ces hommes et ces femmes alcoolisés à outrance préfèrent s'enfuir. Ils virent dans le ciel, super Pépère et Pêcheur qui emmenait sur son dos Elchatponne et Fripouille. Ils avaient croisé Turbo qui s'était caché dans la haie. Le pauvre chat surveillait le poète, mais eu peur de ces personnes malveillantes. Il n'arrêtait pas de dire, maman moi peur, maman moi peur. Le Pépère arriva en volant au-dessus des foies jaunes et d'un coup de souffle ébranla l'édifice en palette qu'ils avaient érigé à côté de la marre à Coin-coin qui était devenu un véritable dépotoir.
- Toc toc toc, le Pépère les corrige, toc toc toc, mon Dieu ta marre, toc toc toc.
- Fle fle fle, vas-y Pépère, madame gendarme poète arrive, fle fle fle, vas-y Pépère, c'est le poète qui me l'a dit, vas-y Pépère fle fle fle.
- Oui, Pépère les corrige, hé n'oublie pas ta mécanique aussi, Coin-coin à oublié de te le dire.
- Oui, Fripouille a raison, j'ai vu le message, rajouta Elchatponne.
- La fée Chouânne arrivant, elle décida d'utiliser les Charnïens déguisés en gendarmes. Avec sa magie, elle les libéra de leur sommeil et ceux-ci obéissaient à ses ordres.
En un rien de temps, les foies jaunes partirent à leur tour devant la menace d'être corrigé en criant haut et fort, on ne lâche rien.
Toc toc toc, le Pépère les a combattu, toc toc toc, c'est une victoire, toc toc toc.
- Fle fle fle, ma pauvre marre est entièrement souillée, fle fle fle, je suis triste, fle fle fle.
Chouânne remit les Charnïens en sommeil et promit à Coin-coin qu'Elchaponne, Turbo, Fripouille, Pépère et elle-même allaient remettre son près et sa marre en état. IMG_20190414_193121.jpg IMG_20190414_192539.jpg IMG_20190414_192458.jpg Screenshot_20190414_192440.jpg IMG_20190414_192410.jpg
 
#2
Au confins de l'univers, les Enapilodiens étaient en train de rejoindre leur planète. Ils avaient déjà contacté le chef des armées. Malgré qu'ils ne fussent que des robots, les chats Android d'Enarpilod avaient des capacités émotionnelles proches de ceux d'un être humain. Ils avaient déjà contacté le chef des armées. Les robots qui avaient manqué l'invasion de la planète Franïadus étaient bien décidés de faire payer le dieu chat Pépère qu'il tenait personnellement responsable de cet échec. Il y a fort longtemps, alors que la terre en était alors qu'à ses balbutiements que les Enapilodiens avaient déjà tentés de coloniser la planète Charnïa. À l'époque le Dieu chat Pépère avait fait échoué leur affaire. L'invasion récente de Franïadus était en quelque sorte le moyen de pouvoir s'approcher de Charnïa et tenter une nouvelle colonisation. Les Enapilodiens grâce à leur technologie avancée étaient capables d'écouter à des années-lumières l'activité de n'importe quelle planète. C'est ainsi qu'ils apprirent que celle-ci était extrêmement vulnérable en l'absence de leur centrale électrique qui contribuait au bon fonctionnement de leur système de sécurité qui rendait Charnïa invulnérable à toutes les attaques extraterrestres.
Dans sa couchette, Leïlanne, malgré la fatigue, écoutait par télépathie l'activité de la soucoupe des Enapilodiens. Elle était catastrophée et subodorait que ces chats robots retrouveraient leurs traces jusqu'à sur la terre. Décidément, le pauvre Pépère n'avait pas de chance. Ils avaient deux planètes extraterrestres qui voulaient le voir, l'une pour le récupérer en tant que Dieu et l'autre pour lui déclarer la guerre. La fée vit que sur Enapilod les chats avaient des conditions de vie déplorables, ceci étant dû au fait que maintenant, c'est eux qui servaient d'esclave pour des robots qu'ils avaient eux même créés comme esclaves.
Elle décida de dormir un peu et d'en parler après avec Liettuje et Un-œil. Les aventures pour la fée n'allaient pas manquer, car ils y avaient un monde fou qui gravitait autour du Pépère.
Dans sa cabane, Cookie dormait tranquillement avec Rookie. Chatdore arriva à ce moment-là et vit de l'autre côté vers la clôture, Lucie et Lolo. Il se dit, il doit encore être en pleine crise de mythomanie l'autre là-bas, chat chat chat. Il secoua légèrement Cookie qui se réveilla en sursaut. Elle avait toujours l'appréhension du Pépère en train de faire caca dans sa maison.
- Chatlut Cookie, ça va ?
- Oui et toi mon copain, que se passe-t-il ?
- Rien ici, heureusement ma pauvre Cookie. Mais à Sancoins, c'est un festival, figure toi qu'il y a le président qui est en visite. Quelqu'un a volé le canal. Il y a une invasion de foies jaunes et le Pépère à terrassé leur chef, le cochon jaune. La télé vient de dire qu'il voulait se venger et qu'il avait appelé en renfort le putois roux un autre chef des foies jaunes. L'homme, paraît-il est infesté de poux et risque de contaminer toute la commune. Heureusement que nous sommes des animaux, nous ne craignons rien. Donc le flan ridé comme il se fait appeler à dit qu'il venait corriger Pépère avec son frère le cochon jaune. La fée Chouânne est seule là-bas, c'est Fripouille qui m'a envoyé un message pour me le dire. Le Pépère a un nouveau coéquipier un certain Isidore. C'était déjà bien assez, mais la télévision vient de dire que des soucoupes volantes se dirigeaient vers la terre, qu'est-ce qui se passe à ton avis.
- Hiii, ils en ont après le Pépère, hiii, il a dû commettre des délit de caca dans l'univers, hiii, il paraît qu'il a déjà pollué une planète, Xyron, c'est Lolo qui me l'a dit, hiii, bandit.
Pendant ce temps, Lolo continuait de parler à Lucie. Il était content, car il avait trouvé en elle, quelqu'un prêt à croire à toutes ses histoires.
- Hé bien, il est sacrément fort ce Bibou, c'est un sur-chien, c'est mon méga love héros comme toi et Pépère. Il est comme le soleil en fait, il inonde de lumière et protège du noir.
- C'est drôle ce que tu dis, il a offert un bouquet de soleil à un roi pour le Pépère qui était en fiançailles avec Marie Chatoinette.
- Ha bon, mais comment a-t-il pu faire ça.
- Attends ma copine, je vais te l'expliquer. Voilà, le Pépère était parti avec Bibou pour réviser les voitures de Louis quatorze. Ils étaient partis à deux car, ils avaient avec eux Michael qui voulait visiter son parc de mammouths poilus à Sancerre. Donc le Pépère s'est arrêté à Versailles et Bibou à repris la chalauréanne en patte pour emmener Michael vers la préhistoire visiter son parc de mammouths. Il comptait, y passer une dizaine de jours. Donc Bibou était reparti vers Louis quatorze pour assister le Pépère. Il a dû faire plusieurs aller-retours à notre époque, car la twyzy avait besoin de nouvelles batteries. Entre temps, le Pépère était tombé chat love de Marie Chatoinette et du coup, c'est Bibou qui a réparé la Twyzy. Le Pépère avait promis à Marie Chatoinette qu'il lui décrocherait le soleil. Entre temps, le soleil était sur le point de tomber en panne. Sa pile était à remplacer et Dieu a envoyé un message à Pépère lui disant qu'il ne pouvait pas s'en occupé car, il devait aller en Arabie-Saoudite pour essayer sa nouvelle Ferrari accompagné d'Ariel Tavalse, la vendeuse de lessive. Donc le Pépère appelle Bibou et lui explique. En même temps, il lui dit que Marie Chatoinette voudrait un bouquet de soleil. Entre temps, comme la pile du soleil, s'usait gravement celui-ci se mit à chuter dans le vide. Comme il s'éloignait de la terre ses pétales se sont mis à s'agrandir. Bibou a remplacé la pile et remit le soleil en place. Comme les pétales étaient trop grands, il les a enlevé. De nouveaux pétales ont poussé et d'une taille normale. Avec les pétales ramassés, Bibou à fait une fleur de soleil et Pépère l'a offert à Marie Chatoinette. Voilà l'histoire vraie qui n'est pas fausse et réellement pas inventée.
- Ce Bibou, est vraiment, plus qu'un génie, vive Bibou, hiii.
À Sancoins Isidore ouvrait la route au président de la République. Il était très fier de vivre cette aventure et que son auteur l'ait inclut dans ses personnages. Il arriva vers la brasserie du cul roux et les convives qui étaient toujours là en attente du barbecue qui n'arrivait pas, reconnurent le chef d'état. Celui-ci descendit de sa voiture avec son épouse et la foule le regardait et scrutait la route derrière lui comme s'ils avaient reconnu quelqu'un d'autre.
- Gloire, au président de la République ouiii.
- Gloire à Emmanuel Macron, ouiii.
- Gloire au pape, ouiii.
- Gloire à la gendarmerie ouii.
- Gloire au brigadier Tatouvu, ouiii.
- Gloire à la villageoise, ouiii.
Le président se retourna et vit le pape juste derrière lui accompagné d'un gendarme qui avait pour le moins l'air plutôt étrange. Son pantalon était en guenilles et il avait dans la main une bouteille de vin en plastique totalement vide.
Les foies jaunes qui étaient dans le pré à Coin-coin avaient expulsé le gendarme dont ils n'avaient plus besoin et le pape qui se prétendait accueillir le président de la République. Les deux hommes sous la menace de ces hommes et ces femmes alcoolisés à outrance préfèrent s'enfuir. Ils virent dans le ciel, super Pépère et Pêcheur qui emmenait sur son dos Elchatponne et Fripouille. Ils avaient croisé Turbo qui s'était caché dans la haie. Le pauvre chat surveillait le poète, mais eu peur de ces personnes malveillantes. Il n'arrêtait pas de dire, maman moi peur, maman moi peur. Le Pépère arriva en volant au-dessus des foies jaunes et d'un coup de souffle ébranla l'édifice en palette qu'ils avaient érigé à côté de la marre à Coin-coin qui était devenu un véritable dépotoir.
- Toc toc toc, le Pépère les corrige, toc toc toc, mon Dieu ta marre, toc toc toc.
- Fle fle fle, vas-y Pépère, madame gendarme poète arrive, fle fle fle, vas-y Pépère, c'est le poète qui me l'a dit, vas-y Pépère fle fle fle.
- Oui, Pépère les corrige, hé n'oublie pas ta mécanique aussi, Coin-coin à oublié de te le dire.
- Oui, Fripouille a raison, j'ai vu le message, rajouta Elchatponne.
- La fée Chouânne arrivant, elle décida d'utiliser les Charnïens déguisés en gendarmes. Avec sa magie, elle les libéra de leur sommeil et ceux-ci obéissaient à ses ordres.
En un rien de temps, les foies jaunes partirent à leur tour devant la menace d'être corrigé en criant haut et fort, on ne lâche rien.
Toc toc toc, le Pépère les a combattu, toc toc toc, c'est une victoire, toc toc toc.
- Fle fle fle, ma pauvre marre est entièrement souillée, fle fle fle, je suis triste, fle fle fle.
Chouânne remit les Charnïens en sommeil et promit à Coin-coin qu'Elchaponne, Turbo, Fripouille, Pépère et elle-même allaient remettre son près et sa marre en état. Afficher la pièce jointe 22637 Afficher la pièce jointe 22638 Afficher la pièce jointe 22639 Afficher la pièce jointe 22640 Afficher la pièce jointe 22641
Très bonne lecture Daniel
J'attends la suite demain impatiemment
Amicalement
Gaby