• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite.

#1
Pêcheur écoutait Pépère avec attention et se demandait qui était la minette en face dont parlait le Pépère. Grâce à son long cou, il arrivait à voir plus loin que les autres et trouvait la minette bizarre et coquette, sa robe était grise et son pelage bien brossé et elle portait un collier avec une sorte de nœud papillon sur la nuque et sous le cou une sorte de rose. Grâce à son acuité, il distinguait tous ces détails que ne put voir le Pépère de l'allée. Coin-coin avait eu peur pour son ami le héron et il s'étonnait de ne plus voir Fripouille et posa la question.
- Fle fle fle, c'est bizarre où est Fripouille, fle fle fle, tu n'as pas eu d'accident au moins fle fle fle.
Pêcheur écoutant la question de Coin-coin lui répondit un peu moqueur.
Toc toc toc, je crois qu'il a eu peur, toc toc toc, moi-même j'ai failli casser mon bec au moins vingt fois, toc toc toc, alors, je béquetais le toit de l'auto toc toc toc.
Mais le Pépère se mit à crâner et on entendait le tissu de ses Nike qui craquait tellement ses chevilles gonflaient.
- Écoutez-moi les amis, Pépère est un professionnel de la route et n'a jamais eu d'accident. C'est simple, je conduis comme je suis intelligent. Autant mon ventre est une réserve d'intelligence, autant mon cerveau a des réactions hors normes à la conduite automobile. J'ai commencé à conduire sur des voitures préhistoriques faites en pierre avec des roues en bois, j'ai ensuite roulé dans des chars en métal et des chars en bois sous César, pour lequel j'ai fabriqué un modèle solaire. J'ai ensuite conduit des diligences de voyage et de course. Pour finir par inventer l'automobile moderne. J'ai aussi donné des cours de pilotage, à Arton Chatnat, chatbastien Loeb, Chatmareur, Chatlin Prost, alors, j'ai une excellente maîtrise.
- Toc toc toc, en tout cas, j'ai eu très très très peur toc toc toc. Des voitures en pierre préhistoriques toc toc toc qu'est-ce que c'est que ça toc toc toc. Tu n'as pas répondu sur l'odeur du bois, toc toc toc, c'est les sangliruniums qui ont cette vilaine odeur de caca toc toc toc. Quand tu es remonté dans la voiture, toc toc toc, tu avais l'odeur sur toi, comme un derrière plein de caca toc toc toc.
- Fle fle fle, je ne sais pas si c'est le vent, mais, fle fle fle, l'odeur est revenue par là, fle fle fle.
Le Pépère, ne s'occupait pas trop de cette remarque. Malgré ses dires sur sa prétendue classe, ses Nike étaient jaunes de saleté et le côté de son dos toujours couvert de terre. Faisant le beau et parlant fort pour être écouté par la minette dans le champ voisin, il répondit à Pêcheur.
- Oui, Pêcheur, à la préhistoire les voiture étaient en pierre. Les hommes les faisaient dans la masse d'un gros bloc à l'aide de silex. C'est d'ailleurs comme ça qu'ils ont découvert le feu alors que je leur avais donné des briquets, mais ils croyaient que s'étaient des objets de décoration intérieur comme, ils en trouvaient chez gifi. Un jour, l'un des hommes qui taillait l'aile d'un suv à fait tellement d'étincelles que sa barbe a pris feu. Heureusement, je leur avais fait prendre un contrat chez Sicli, les extincteurs, et l'homme s'en est tiré chauve et à la risée de ses collègues d'atelier qui lui disaient sans arrêt, et le chauve sourit, bon, c'est une blague de la préhistoire, il ne faut pas faire attention. Les hommes à cette époque avaient une l'intelligence, des foies jaunes, du moins légèrement supérieur à cette nouvelle race de manifestants, bref. Donc, ils faisaient le châssis dans la pierre et ensuite le poussait sur des rondins de bois. Ils y avaient des modèles d'un homme à vingt hommes. Je vous explique, voilà, ils n'avaient pas de moteur à monter sur leurs voitures alors, le moteur était le nombre d'hommes qui poussait la masse pierrée en avant voilà. Pour répondre sur l'odeur du bois des sangliruniums, c'est assez simple, c'est à cause des fleurs maladives qu'il y a cette odeur.
- Toc toc toc, des fleurs maladives, toc toc toc, qu'est ce que c'est que ça, toc toc toc.
- Hé bien, je vais te l'expliquer mon ami. Voilà, à l'endroit où mon lampadaire des Emmaüs imbibé de kérosène, m'a fait enterrer l'uranium, poussent des fleurs qui ressemblent à des roses. Les sangliruniums pour séduire les femelles les cueille et en font des bouquets qu'elles mangent au petit-déjeuner dans un bol de tisane de saloperies chimiques que mon chimpanzé du pôle Sud irradié de l'ongle des oreilles me fait jeter là-bas régulièrement pour nourrir les bestioles. Oui, il a peur qu'elles se sauvent et de se faire pincer, malgré la couverture de sa gendarmette alcoolique. Donc les femelles sangliruniums manges ces fleurs maladives qui ont le virus de la gastro-entérite et elle font des caca de fleur lyophilisé et dès qu'il pleut l'odeur se repend, hier, il a plu et voilà pourquoi, je me suis arrêté pour voir. J'ai pour mission, de cacher sous terre les déjections, oui, je sais, c'est dégradant, mais si, je veux autre chose que des cailloux comme repas, je n'ai pas le choix, ou bien si les croquettes pourries du commissariat remplies de cocaïne qui sont infâmes et me donne la colique.
- Toc toc toc, c'est des drôles de fleurs toc toc toc.

Petite histoire ce soir désolé.
 
#2
Pêcheur écoutait Pépère avec attention et se demandait qui était la minette en face dont parlait le Pépère. Grâce à son long cou, il arrivait à voir plus loin que les autres et trouvait la minette bizarre et coquette, sa robe était grise et son pelage bien brossé et elle portait un collier avec une sorte de nœud papillon sur la nuque et sous le cou une sorte de rose. Grâce à son acuité, il distinguait tous ces détails que ne put voir le Pépère de l'allée. Coin-coin avait eu peur pour son ami le héron et il s'étonnait de ne plus voir Fripouille et posa la question.
- Fle fle fle, c'est bizarre où est Fripouille, fle fle fle, tu n'as pas eu d'accident au moins fle fle fle.
Pêcheur écoutant la question de Coin-coin lui répondit un peu moqueur.
Toc toc toc, je crois qu'il a eu peur, toc toc toc, moi-même j'ai failli casser mon bec au moins vingt fois, toc toc toc, alors, je béquetais le toit de l'auto toc toc toc.
Mais le Pépère se mit à crâner et on entendait le tissu de ses Nike qui craquait tellement ses chevilles gonflaient.
- Écoutez-moi les amis, Pépère est un professionnel de la route et n'a jamais eu d'accident. C'est simple, je conduis comme je suis intelligent. Autant mon ventre est une réserve d'intelligence, autant mon cerveau a des réactions hors normes à la conduite automobile. J'ai commencé à conduire sur des voitures préhistoriques faites en pierre avec des roues en bois, j'ai ensuite roulé dans des chars en métal et des chars en bois sous César, pour lequel j'ai fabriqué un modèle solaire. J'ai ensuite conduit des diligences de voyage et de course. Pour finir par inventer l'automobile moderne. J'ai aussi donné des cours de pilotage, à Arton Chatnat, chatbastien Loeb, Chatmareur, Chatlin Prost, alors, j'ai une excellente maîtrise.
- Toc toc toc, en tout cas, j'ai eu très très très peur toc toc toc. Des voitures en pierre préhistoriques toc toc toc qu'est-ce que c'est que ça toc toc toc. Tu n'as pas répondu sur l'odeur du bois, toc toc toc, c'est les sangliruniums qui ont cette vilaine odeur de caca toc toc toc. Quand tu es remonté dans la voiture, toc toc toc, tu avais l'odeur sur toi, comme un derrière plein de caca toc toc toc.
- Fle fle fle, je ne sais pas si c'est le vent, mais, fle fle fle, l'odeur est revenue par là, fle fle fle.
Le Pépère, ne s'occupait pas trop de cette remarque. Malgré ses dires sur sa prétendue classe, ses Nike étaient jaunes de saleté et le côté de son dos toujours couvert de terre. Faisant le beau et parlant fort pour être écouté par la minette dans le champ voisin, il répondit à Pêcheur.
- Oui, Pêcheur, à la préhistoire les voiture étaient en pierre. Les hommes les faisaient dans la masse d'un gros bloc à l'aide de silex. C'est d'ailleurs comme ça qu'ils ont découvert le feu alors que je leur avais donné des briquets, mais ils croyaient que s'étaient des objets de décoration intérieur comme, ils en trouvaient chez gifi. Un jour, l'un des hommes qui taillait l'aile d'un suv à fait tellement d'étincelles que sa barbe a pris feu. Heureusement, je leur avais fait prendre un contrat chez Sicli, les extincteurs, et l'homme s'en est tiré chauve et à la risée de ses collègues d'atelier qui lui disaient sans arrêt, et le chauve sourit, bon, c'est une blague de la préhistoire, il ne faut pas faire attention. Les hommes à cette époque avaient une l'intelligence, des foies jaunes, du moins légèrement supérieur à cette nouvelle race de manifestants, bref. Donc, ils faisaient le châssis dans la pierre et ensuite le poussait sur des rondins de bois. Ils y avaient des modèles d'un homme à vingt hommes. Je vous explique, voilà, ils n'avaient pas de moteur à monter sur leurs voitures alors, le moteur était le nombre d'hommes qui poussait la masse pierrée en avant voilà. Pour répondre sur l'odeur du bois des sangliruniums, c'est assez simple, c'est à cause des fleurs maladives qu'il y a cette odeur.
- Toc toc toc, des fleurs maladives, toc toc toc, qu'est ce que c'est que ça, toc toc toc.
- Hé bien, je vais te l'expliquer mon ami. Voilà, à l'endroit où mon lampadaire des Emmaüs imbibé de kérosène, m'a fait enterrer l'uranium, poussent des fleurs qui ressemblent à des roses. Les sangliruniums pour séduire les femelles les cueille et en font des bouquets qu'elles mangent au petit-déjeuner dans un bol de tisane de saloperies chimiques que mon chimpanzé du pôle Sud irradié de l'ongle des oreilles me fait jeter là-bas régulièrement pour nourrir les bestioles. Oui, il a peur qu'elles se sauvent et de se faire pincer, malgré la couverture de sa gendarmette alcoolique. Donc les femelles sangliruniums manges ces fleurs maladives qui ont le virus de la gastro-entérite et elle font des caca de fleur lyophilisé et dès qu'il pleut l'odeur se repend, hier, il a plu et voilà pourquoi, je me suis arrêté pour voir. J'ai pour mission, de cacher sous terre les déjections, oui, je sais, c'est dégradant, mais si, je veux autre chose que des cailloux comme repas, je n'ai pas le choix, ou bien si les croquettes pourries du commissariat remplies de cocaïne qui sont infâmes et me donne la colique.
- Toc toc toc, c'est des drôles de fleurs toc toc toc.

Petite histoire ce soir désolé.
Il y a des jours où l'inspiration fait défaut
Amicalement Daniel
Gaby