• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite

#1
Le poète roulait et pensait à Pépère et à Junk. Il trouvait à son chat une drôle d'expression comme si il lui parlait avec ses yeux. Il était content d'avoir à nouveau un chien. Il avait prévu en rentrant de faire les finitions de la cabane de son nouvel ami.
Sur Vénus Leïlânne avait terminé son chargement et s'apprêtait à prendre l'univers pour visiter Pépère. Elle avait reçu ses photos et lui avait trouvé un embonpoint certain. Elle envoya un message à Choûanne et à pépère.
Dans la cuisine c'était l'effervescence car la mère du poète avait reversé un pot de confiture tombé du frigo. Elle avait posé la dinde sur la table. Du moins ce qu'il en restait et Pépère en douce était venu s'y faire les crocs. Elle l'avait chassé assez violemment.
- Il commence à me plaire avec ses chats dégage. Allez fout le camp.
- Hé ce n'est pas de ma faute si tu as picolé bout de râteau élevé à la vinasse polonaise. Tu ne vois pas que j'allais mourir si je ne mangeais pas dans la minute qui suit.
Il partit dans la salle à manger et Junk était derrière le poêle. Momo et Mimine ayant eu peur étaient monté à l'étage.
- Tu t'es fais disputer mon copain.
- Oui et je m'en fous car Leïlanne vient me visiter à midi. Elle m'a envoyé un message pour me le dire. Sa soucoupe est supère rapide.
- C'est vrai que ça va plus vite qu'un camion.
- Oui et plus facile à piloter.
- Tu as déjà conduit un camion mon copain.
- Oui il y a très longtemps, c'était au jurassique.
- Il n'y avait pas de camion à cette époque.
- Si j'en ai chatlauréanné un pour que darwin.
- C'est qui ?
- Un naturaliste qui a travaillé sur l'évolution des espèces. Je l'ai assisté dans ses travaux. Le problème c'est que nos découvertes d'ossements étaient extrêmement compliqué. Un jour, il me dit, Pépère vous notre génie avez vous une idée. Oui lui dis-je, je peux ramener dans le temps un camion pour transporter les cadavres et les mettre tous au même endroit. Il me dit vous êtes un pur génie. Ainsi sur un seul site nous aurons une quantité infinie d'espèce. Mais comment allez vous les charger sur le camion. Pas de soucis lui dis-je avec ma force légendaire. Du coup j'ai fait du transfert de cadavres de t-rex. J'avais en même temps un travail à finir avec Nicolas Hulot en deux mille quinze et je voyageais entre les trois époques. Darwin était ravis et ses travaux sont une réussite grâce à Pépère. J'ai cependant été contraint d'arrêter car Nicolas a eu vent de mon travail au jurassique et il m'a dit, Pépère arrête tu craches du co2 et c'est polluant. Alors j'ai arrêté mais nous avons néanmoins fais un bon travail avec Darwin...


La suite très prochainement