• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. 03 décembre

#1
Le pape déambulait sur l'estrade visiblement encore un peu abasourdi de son électrocution. Il avait changé d'habit et s'était mit sur le dos un costume qu'on lui avait apporté. C'était une tenue super héros inscrit dans le dos avec en dessous la grosse tête du Pépère entouré de leds clignotantes. Devant, il y avait une photo de Pépère en 3D prise de dos. Le problème, c'est que son os ventral était à l'endroit de la queue et l'on ne voyait que ça. C'était Pépère lui-même qui lui avait offert cette tenue. Les allées et venues du pape perturbait Mike dans ces répétitions. Il vint le voir et lui dit.
- Hé vieux rhinocéros, tu comptes rester ici pendant combien de temps ? Tu fais trembler le sol comme un éléphant. Le ministre t'appelle en bas de la scène alors soit gentil, s'il te plaît, je dois être près pour la représentation, OK.
Le pape vexé descendit de la scène en haussant les épaules. En passant derrière le rideau à l'abri du regard de Mike, il leva le majeur et dit tout bas, ntm, dans ma Benz Benz Benz..
Le ministre avait l'air contrarié et cela était visible. Il accueillit le pape avec un sourire forcé.
- Votre tenue est très seyante, que l'on vous crût être notre héros de loin, lol. Voilà, j'ai une question à vous poser. Comment faites vous pour éviter la crise au Vatican. Voyez-vous, je devais faire boucher le trou de la secu , et je n'ai plus de travailleurs pour le faire. Les gardiens de prison vont se mettre en grève et c'est la crise que pouvons-nous faire ?
- Faite comme moi, mentez-lui au peuple. Promettez-leur des augmentations, en leurs disant que vous mettrez la réforme en place d'ici 2 mois. Ensuite, vous établissez un prélèvement obligatoire sur les rsa, les allocations des handicapés, une taxe aux sdf pour le droit d'habiter dans la rue. Dans 2 mois, vous aurez l'argent pour financer l'augmentation des gardiens de prison. Toutes les personnes que vous aurez taxées, étant les plus pauvres, ils se tourneront vers l'église et nous aurons plus de sous dans nos troncs. Pour le trou de la secu, vous allez en Afrique et vous acheter à moindre coup des matières premières en faisant croire aux habitants que ça ne vaut rien. Avec la revente, en margeant à 10, vous boucherez votre trou. Nous, nous irons dans ces pays d'Afrique pour semer nos prières et ferons la quête pour ramasser l'argent des ventes et nous leur dirons ce que nous disons depuis des millénaires, Dieu vous le rentra. Ce mensonge marche à tous les coup, lol.
Le ministre n'en revenait pas de l'assurance qu'avait le pape à se poser en escroc devant ses yeux.
- Vous auriez fait un très bon politicien monsieur le pape, merci, j'appelle monsieur le président....
Il m'informe que nous avons déjà pillé l'Afrique depuis 30 ans et qu'il n'en a même pas profité. Bon, je verrai bien ça plus tard. Déjà, je dois recevoir Pépère pour l'emmener à l'élysée. Mais j'espère que nous rentrerons tous dans la voiture, car il emmène du monde avec lui. Si seulement, je n'avais pas viré mon chauffeur. Qui va conduire, c'est ennuyeux tout ça.
De l'autre côté du canal, Chouânne s'apprêtait à envoyer Toublanc à Paris. Celui-ci était content et avait revêtu un gilet jaune. La fée ne comprenait pas ce qu'il comptait faire là-bas. Elle jeta un œil par télépathie sur la commune d'à côté pour savoir ce que faisait Pépère. Il était avec ses amis en voiture et se garait non loin d'une allée proche de la maison du poète. Chez l'homme, Momo était enfin arrivé pour élucider le mystère du petit chat. La mère du poète grattait dans tous les sens et Bibou qui s'était levé la suivait partout. Cela la faisait râler et agaçait Momo. Bouillette était toujours avec Mimine dans la paillasse et le petit chat dormait entre leurs pattes. Il n'osait pas les déranger et partit se coucher sur le canapé en se disant.
- Diantre, que cette aventure était épique, que je n'en revinsse pas de la pitoyable tenue de ce soit disant héros devant la damoiselle qui fut entre les griffes du bandit. Je me demande, ce qu'on lui trouve en la demeure, cet individu n'a aucune correction et sans le caca en permanence cela est fortement désagréable. Je m'en vais essayer de suivre le sieur Morphée en son univers de sommeil.
Pépère avait ramené ses amis jusqu'à l'entrée du terrain. Il était reparti vers la cabane de son maître sous prétexte de nettoyer ses chaussures et changer de tenue. En fait, il comptait manger un poulet ou deux tranquillement sans être obligé de partager avec Turbo, fripouille et Lolo. Jusqu'à la grille, il avait couru pour épater les autres qui le voyaient de la voiture. Arrivé sur le terrain, il s'arrêta dans la cabane à Bibou.
- Arf, arf, arf, arf, qu'est ce que j'ai faim. Arf, arf, arf, bon jetons déjà un coup d'œil chez mon écrou déshydraté d'une armoire ika. J'espère qu'il n'a pas libéré le monstre qui serait capable d'avoir mangé la forêt, ou pire, arf, arf, mes poulets.
Il se dirigea vers la cabane et monta sur la chaise. Il regardait le poète qui étonnement mangeait. Il avait devant lui six pain aux raisins. Il scuta la cabane et ne vit pas le petit chat. Il était enfin rassuré. Il se dépêcha d'aller vers les caisses et dévora deux poulets. Il passa ensuite à son hélicoptère et changea de tenue et de Nike. Sa nouvelle tenue était revêtu de paillettes et un dessin de gilet jaune ornait le tout. L'inscription super héros était écrite en vert fluorescent dans le dos. Il reprit le chemin en direction de sa voiture. Il y alla tranquillement. Arrivé dedans tout le monde était impatient de partir à Sancoins, surtout Fripouille où sa siamois l'attendait.
- Toc toc toc, tu en as mis du temps toc toc toc. Tu n'as pas pris ta valise toc toc toc.
- Fle fle fle, tu risques de te là faire voler à nouveau fle fle fle.
- Ne vous inquiétez pas les amis. Je l'emmène avec moi, car je veux faire découvrir ma poésie d'exception au président de la République. Si j'ai été aussi long c'est que j'aie dû passer par le bois pour éviter mon soûlard et sa comparse était en train de monter un char d'assaut pour le monstre qui était toujours en train de manger du ragoût de métal. Figurez-vous que ça ne s'arrange pas, elle a les cheveux violets et les dents rouges, lui, il a une oreille de 6 mètres de long qui pend au sol et un nez de cinquante centimètres. Sur le char, il est écrit char irakien. C'est celui qu'il m'avait fait monter en plein cagnard. Sa soûlarde un jour est venue le voir avec la Dacia de la gendarmerie et en repartant, elle s'est trompé de véhicule et a prise le char. Puis elle s'est trompé de route et elle est repartie vers Saint-Pierre pour se faire désintégrer l'engin en coupant devant un train au passage à niveau. Moi, j'étais en train de me reposer quand d'un seul coup, j'entends. Mon joli minet, j'ai besoin de tes services. J'ouvre les yeux et qu'est-ce que je vois le harnais. Puis elle s'est trompé de route et elle est repartie vers Saint-Pierre pour se faire désintégrer l'engin en coupant devant un train au passage à niveau. Les amis ne nous occupons pas de ces alcooliques, allez direction Sancoins, le ministre nous attend.


Screenshot_20181204_190530.jpg
 

Cortisone

Maître Poète
#2
J'aime beaucoup quand vous incluez l'actualité dans vos épisodes
Merci et à demain pour la suite
Amicalement Daniel
Gaby