• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

N'est-ce pas??

thesmile

Maître Poète
#1

Comme tous les matins, il attend le bus, au même arrêt.5 matins par semaine, il prend l'autocar pour aller au travail, comme une bonne partie du genre humain, il monte dans cette "bétaillère" et la plupart du temps, lorsque vient son arrêt d'arrivée, il est obligé de dire à voix bien affirmée "s'il vous plait!!!" pour que le chauffeur veuille bien stopper et qu'il puisse descendre.

Et tous les matins, il la voit, toujours à la même place, toujours avec ce casque sur les oreilles, tête penchée sur son téléphone en train de pianoter, tous les matins, il la regarde, il se demande comment elle s'appelle, où elle bosse, qu'est ce qu'elle fait dans la vie, est-ce une teinture ou sa couleur naturelle de cheveux, est-elle mariée, quel âge a-t-elle, et tant d'autres questions.

Lorsqu'il l'aperçoit, il sourit, à chaque fois, c'est comme un repère pour lui, elle est là, c'est la bonne heure, le bon arrêt de bus, la bonne ville, enfin...comme un apaisement, comme une lumière en lui quand il la voit.

Puis,vient les congés,il prend une semaine de vacances,il est attristé de penser que pendant ce laps de temps,il ne la verra pas et en même temps,il aime à penser que peut-être elle l'a également remarqué,que pour elle,lui est aussi un repère,il aime à le penser!

Les vacances finies,il reprend le même rythme,les mêmes horaires,et se fait déjà une joie de revoir son "repère humain".

Mais voilà,elle n'est pas là ce matin,il fait froid,le ciel est gris et...elle n'est pas là...Son esprit entre en effervescence, milles questions se bousculent,milles angoisses,milles craintes,il est déboussolé.

Il n'arrive pas à se concentrer au travail,il finit par se dire que sans doute elle est en congés,bien oui,elle aussi,comme à chacun a besoin et droit au repos,il se rassure ainsi,il se dit que c'est l'histoire d'une semaine voir deux,ce n'est rien,le temps passe si vite!

Au bout d'un mois, elle n'est toujours pas là!!Hum...Mais non, elle a dû changer de place, ou bien a-t-elle changer de travail, ou encore a-t-elle déménager, ou bien...A nouveau, milles questions dans sa tête, il est inquiet dans un premier temps, puis c'est la tristesse qui l'envahit; où est-elle??

Le tourbillon de la vie fonctionne ainsi, pendant des années, on croise des visages qui, à force, nous deviennent presque familiers, on s'habitue, on observe, la plupart du temps, on reste en retrait, on se fond dans la masse, on fait juste parti de la foule...Puis un jour, quelque chose change, quelqu'un n'est plus là, et cela nous perturbe inconsciemment...C'est comme cela pour pas mal de relations ou d'habitudes, lui, il a compris cela, il réfléchit et se dit "tiens, quand j'y repense, pour le projet "sourdine" j'ai bossé avec Marc, on s'entendait super bien, on s'est tapé des bonnes barres de rires tous les deux, puis on a abouti et la collaboration a pris fin; aujourd'hui, on ne se parle quasiment plus et pourtant...il n'y a que trois bureaux d'intervalles entre nous".

Il réalise alors, c'est décevant quelque part, d'un autre côté, c'est courant ce genre de choses.Plus tard, il perçoit une conversation dans le bus, entre deux femmes, apparemment elles se connaissent bien, elles sont sûrement collègues, et là!!!Non!!!Il apprend, il apprend le prénom de son "repère", oui, elles la décrivent, c'est bien elle!!Il tend un peu plus l'oreille mais peut-être n'aurait-il pas dû.

Il est bon par moment d'être curieux, malgré qu'on dise que c'est un défaut, on a les qualités de nos défauts, alors moi je dis que, bien dosé, c'est une qualité!

Il a su ce que pendant des années il se demandait, il a su pourquoi il ne la voyait plus, oui, il a su grâce à deux inconnues, deux de plus, pourquoi elle n'était plus au même endroit, à la même heure...

Tout ceci est bien étrange,n'est-ce pas??



The Smile
 

Vega46

Maître Poète
#3
Cette situation aussi étrange soit-elle n’est sûrement pas rare surtout dans nos grandes villes où une certaine routine journalière s’installe.

Sans pouvoir instaurer un dialogue cet homme de toute évidence épris de cette jeune femme instaure un dialogue intérieur, ses interrogations restent sans réponse, pourtant plus il la voit et plus il est dépendant de son visage recouvert d’un écouteur penché sur l’écran d’un téléphone portable et qui de toute évidence l’ignore complètement.

Oui mais voilà indépendamment de notre cerveau qui cogite, nos esprits par le biais de la télépathie peuvent communiquer et cela sans que l’on ne s’en aperçoive, on ressent alors un fluide envoûtant qui plonge notre subconscient dans une langueur non contrôlée.

Cet état peut nous rendre amoureux au point d’en perdre la raison aimer dans un seul sens n’a pas de sens!.

Dans ton texte l’homme est sensible au charme de cette femme qui elle ne l’aperçoit même pas.

Mais l’esprit de l’homme et de la femme vont eux rentrer en communication et peut-être avoir des sentiments profonds l’un pour l’autre!.

La femme n’est pas alertée à cause de son indifférence, à l’inverse de l’homme qui perçoit légèrement les effluves enflammées des âmes qui finissent par rentrer en étroite relation et à s’aimer.

Plus tard ces deux tourterelles feront en sorte que l’homme désœuvré ou désespéré puisse avoir des nouvelles de son hypothétique amour, grâce à la conversation de ces deux personnes étrangères parlant d’elle un matin dans l’autobus.

Elle est morte et son esprit a rejoint définitivement l’âme de celui qui l’a toujours aimé.

Quand je dis que Momo le clochard céleste a le cerveau poussiéreux il faut me croire. Hi trois coups

Merci pour ce beau texte dame Thesmile mon esprit bise le votre méfiez-vous en!.

Non mais là, il faut que j’arrête de boire et que je me remette sérieusement au vélo....
 
Dernière édition:

glycine

Maître Poète
#4
J'ai adoré ton texte... J'aime beaucoup les réflexions faites... toujours avec beaucoup de lucidité sur la vie, sur les gens et leurs relations...
Tu as un sens aigu de l'observation...
J'ai bien aimé le mot "repère"...
Ci-dessous, un poème auquel j'ai tout de suite pensé en te lisant... car je trouve qu'il rejoint un peu ton texte dans sa première partie...

"Monsieur"
 
Dernière édition:

thesmile

Maître Poète
#6
Cette situation aussi étrange soit-elle n’est sûrement pas rare surtout dans nos grandes villes où une certaine routine journalière s’installe.

Sans pouvoir instaurer un dialogue cet homme de toute évidence épris de cette jeune femme instaure un dialogue intérieur, ses interrogations restent sans réponse, pourtant plus il la voit et plus il est dépendant de son visage recouvert d’un écouteur penché sur l’écran d’un téléphone portable et qui de toute évidence l’ignore complètement.

Oui mais voilà indépendamment de notre cerveau qui cogite, nos esprits par le biais de la télépathie peuvent communiquer et cela sans que l’on ne s’en aperçoive, on ressent alors un fluide envoûtant qui plonge notre subconscient dans une langueur non contrôlée.

Cet état peut nous rendre amoureux au point d’en perdre la raison aimer dans un seul sens n’a pas de sens!.

Dans ton texte l’homme est sensible au charme de cette femme qui elle ne l’aperçoit même pas.

Mais l’esprit de l’homme et de la femme vont eux rentrer en communication et peut-être avoir des sentiments profonds l’un pour l’autre!.

La femme n’est pas alertée à cause de son indifférence, à l’inverse de l’homme qui perçoit légèrement les effluves enflammées des âmes qui finissent par rentrer en étroite relation et à s’aimer.

Plus tard ces deux tourterelles feront en sorte que l’homme désœuvré ou désespéré puisse avoir des nouvelles de son hypothétique amour, grâce à la conversation de ces deux personnes étrangères parlant d’elle un matin dans l’autobus.

Elle est morte et son esprit a rejoint définitivement l’âme de celui qui l’a toujours aimé.

Quand je dis que Momo le clochard céleste a le cerveau poussiéreux il faut me croire. Hi trois coups

Merci pour ce beau texte dame Thesmile mon esprit bise le votre méfiez-vous en!.

Non mais là, il faut que j’arrête de boire et que je me remette sérieusement au vélo....
Momo a de l'imagination et c'est bon signe ;) En manque de sueur de vélo, demoiseau? :)
L'homme dans cette histoire affectionne cette demoiselle mais n'est pas "épris", il aurait pu aimer son âme un jour et donc elle évidemment mais ici, c'est plus profond, plus intense que cela, c'est plus subtile!
Merci Mau pour ton long ressenti et ton analyse de l'après ;)
Pour finir, grand merci à votre esprit Demoiseau Maurice, le mien vous renvoie une bise et méfiez-vous en également (ha trois fois;)
Passe une belle journée!
 

thesmile

Maître Poète
#7
J'ai adoré ton texte... J'aime beaucoup les réflexions faites... toujours avec beaucoup de lucidité sur la vie, sur les gens et leurs relations...
Tu as un sens aigu de l'observation...
J'ai bien aimé le mot "repère"...
Ci-dessous, un poème auquel j'ai tout de suite pensé en te lisant... car je trouve qu'il rejoint un peu ton texte dans sa première partie...

"Monsieur"
Ho! Je te remercie Sabine (si je ne m'abuse;)!
Je vais voir ton lien de ce pas; à de suite! :)
 

prose16

Maître Poète
#9
Destins croisés, le quotidien réserve de jolies surprises et peut créer de belles histoires ou pas. Comme le dit Sabine, on détecte chez toi un sens de l'observation poussé, et aussi une analyse subtile du ressenti de cet homme au fil du temps qui s'écoule. J'ai beaucoup apprécié ma lecture, merci et belle journée
 

thesmile

Maître Poète
#10
Destins croisés, le quotidien réserve de jolies surprises et peut créer de belles histoires ou pas. Comme le dit Sabine, on détecte chez toi un sens de l'observation poussé, et aussi une analyse subtile du ressenti de cet homme au fil du temps qui s'écoule. J'ai beaucoup apprécié ma lecture, merci et belle journée
"Destins croisés" c'est le titre d'un de mes écrits, il reste un peu surprenant mais réaliste :)
http://www.creapoemes.com/index.php?threads/destins-croisés.312308/

Merci bien Prose16 de ton passage marqué et de rejoindre Sabine sur ce beau compliment (à mes yeux :)
J'aime la subtilité et je suis une grande observatrice; merci de ton appréciation; belle journée! :)