• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Momo le clochard le dîner sur la péniche avec Belle suite et fin N???

Vega46

Maître Poète
#1
Monte Momo!...comme à chacunes de nos rencontres mon cœur prend de la vitesse les soupapes cognent fort le moteur va t’il tenir ?...

Ma composition florale à la main j’avance, elle m’attend sur le pallier belle, toujours plus belle.

Oh seigneur tu m’apportes un bouquet de fleur tu es trop gentil il est magnifique tu ne pouvais pas me faire plus plaisir !.

Je la croyais sur paroles je pense que si je lui avais tendu un billet de vingt euros elle n’aurait pas été plus heureuse !.

Incroyable !....et le seigneur qui revenait en boucle !.

Elle déposa un baisé dont elle avait le secret sur mes lèvres et dans les secondes qui suivirent elle s’écria ...

Vite !....un vase de l’eau...j’ai compris que quelque soit la religion les coutumes semblaient les mêmes !...

Belle organisait tout le planning était fait.

Nous allons quitter la maison de bonne heure il fait beau aujourd’hui nous en profiter pour flâner au bord du canal.

Nous voilà main dans la main en bordure de l’eau verte où passent les bateaux.

Nous batifolons je sors quelques
phrases marrantes de mon répertoire
, il faut que je sois bon, sinon elle s’amuse à m’appeler blagounet...

Tout à coup au loin j’aperçois une silhouette qui ne m’est pas inconnue.
Belle semble au même moment avoir la même posture que moi.

Mais, c’est Lola mon amie !.

Putain con rappelez-vous la belle correspondante de la dépêche du midi arrivait à grands pas vers nous !.

Dix mètres avant le choc elles courent l’une vers l’autre puis s’enlacent amicalement.

Je te présente Momo...

Tu sais, je t’en ai touché deux mots...

Oui ton nouveau copain...

Sur le coup je suis un peu déstabilisé !.
Je crois que l’on se connaît !.

Oui votre voix me dit quelque chose...

Rappelez-vous l’interwiew !.
Le meeting de Mélanchon !

Ce n’est pas vrai vous êtes Momo le clochard ?.

Oui !.

Seigneur je n’en reviens pas....

Vous êtes méconnaissable et vous sentez bon je vous retourne le compliment !.

Vous êtes plutôt mignon!.

Je vous l’avais dit !, ma mère m’a appelé m’a appelé Mignon le jour de ma naissance !.

Et bien Belle quelle surprise !.

Puis une conversation s’engage et j’apprends qu’elles se sont connus lors d’un reportage au lycée ...

Soudain je ne sais pas pourquoi une des deux prononce le nom de Macron.

Et là une sorte de fusion des âmes se produit !.

Je ne vous dis pas ce qu’il prend dans les gencives ce petit homme...

Elles citent des noms d’oiseaux de lieux en France, des pays étrangers, des situations insoutenables, je ne comprends pas le quart du tiers de ce qu’elles se racontent un vrai feux d’artifice !.

Putain, elles s’entendent super bien je comprends pourquoi les politiques sont aussi bien protégés !.

Le cordon bleu a intérêt d’être solide et le public filtré !.

Une s’arrête l’autre argumente j’en profite pour aller pisser un coup dans l’eau verte du canal...

J’aurais eu le temps de me siffler largement deux litrons, quand la tension redescend miraculeusement !.

Je reviens à pas feutrés vers elles en espérant que je ne vais pas les importuner dans leur dialogue.

Et bien dites moi vous en aviez des choses à vous raconter !.

Je pensais au fond de moi-même toi qui ne l’avais pas laissé parler lors de l’interwiew tu as dû la frustrer !.

Quel con quel quel con !.

Bon, on se retrouve autour d’un kebab mercredi prochain on a encore beaucoup de choses à se dire !.

Ok d’accord ! où on a l’habitude d’aller...

Putain con !...elles ne se sont pas tout dit, peut-être que Belle veut lui parler de moi ?...

Nous sommes à nouveau seuls à quelques encablures de la péniche que nous abordons à bâbord..

Belle à réserve une table à tribord dans un coin tranquille et bien ventilé le pied !.

Nous nous engageons sur le ponton d’une largeur correcte qui me laisse penser que tout se passerait bien à la fin du repas pour quitter le navire.

Une personne très élégante le commandant de la péniche sûrement nous reçoit deux couverts ?...

Belle oui j’ai réservé la table au fond fond à droite..

Si vous voulez-bien me suivre....
Si vous voulez bien vous asseoir.

Là c’est sûr on ne vas pas bouf...manger debout !.

Je vous amène la carte?.

Pour quoi faire on est pas perdu !.
Amenez-nous plutôt à bouf...

Belle Chut ! chut !.

La table est bien mise apparemment il ne manque rien...

Belle
Momo ce n’est pas le commandant c’est un simple serveur !.

Punaise je demande comment est habillé le maître du navire !.

Le serveur revient...
Voici monsieur..madame

Merci moussaillon !.

Belle tu choisis ce tu veux ce soir c’est moi qui régale...

Mieux vaut que ce soit toi !...

Putain mais je n’y vois rien l’enveloppe est de qualité mais l’écriture est trouble !.

Belle tu dois être presbyte !...
Si tu le dis je ne pensais qu’on parlerait de sexe déjà en début de repas...

Chut chut arrête blagounet !.

Belle je te lis la carte tu choisis

Cassolette de cassoulet

Passe à autre chose n’oublie pas que je dors chez toi !...

Choucroute royale garnie...
Putain mais on est à Toulouse ici ?.

Spaghettis bolognaise
Non on verra plus tard si on encore
faim...

Aligot de l’Aubrac veau de l’Aveyron..
Oui oui ça c’est bien !...

Belle ?....je prends comme toi.

Le moussaillon revient et nous pose la question qui me fâche...

Vous boirez-bien un peu de vin ?.

Un peu vous plaisantez !.

Je vous amène la carte !.

C’est une maladie chez lui avec Carafon on a été de vignobles en vigobles sans jamais se perdre !.

Le moussaillon revient...

Voilà la carte il s’apprête à repartir attendez attendez j’ai soif moi...

Vous avez du vin du coin ?..

On a du Fronton et un très bon Madidan...

C’est bon c’est bon...
On est bien là tu es content Momo !.

Bien sûr Belle, c’est la première fois que je mange sur un bateau tu as eu une bonne idée même si je n’aime pas l’eau...

Le moussaillon revient je commençais à me demander s’il ne trouvait pas les munitions.

Il se pointe avec une seule petite bouteille, l’ouvre et me dit :

Gouttez-le Monsieur...

Et je veux oui, moussaillon ! allez! allez! allez ! punaise ! vous me le plaignez ou quoi !.

C’est tout juste si j’ai pu me rincer le gosier...

Putain il est bon...

Vous pouvez remplir les ballons, apprêtez-vous à ramener des munitions artilleur !.

Momo penses-tu qu’un jour nous vivrons ensembles ?,

Non Belle je suis un voyageur solitaire....

J’aime les voyageurs solitaires...

Je suis un marginal comme il n’en existe plus....

J’aime les marginaux comme il n’en existe plus..

Je suis une poussière instable un alcoolique crasseux, je n’ai jamais travaillé, je suis usé fatigué.

Arrêtons de parler de cela Belle, vivons des jours heureux, en amoureux pour qu’ils s’inscrivent dans nos esprits .

Rien ne doit pouvoir les soustraires à nos vies afin qu’un jour peut-être ils puissent unir nos âmes !...

Voici l’aligot regardez comme il file bien !.

Vous pouvez nous ramener un Madiran j’ai failli vous dire un petit !.

Moussaillon avec vous je le méfie !.

Tu me sers Momo ?.

Pas de soucis amène ta gamelle !.
Pas possible cet aligot !. tu as vu il s’étire comme moi sur ma paillasse. Oh putain ça y est il y en a plus sur la table que dans ton assiette..

Belle... ce n’est pas grave ça arrive chaque fois.

Momo...je vais ramasser ce qui est tombé avec ma main...

Allez hop !. C’est bon je lèche la paluche et le tour est joué !.

Après deux tentatives Belle est enfin servie..pour la tranche de veau tout se passe sans éclaboussures sinon à quoi serviraient les miracles !.

Allez je pas ne vais pas m’embêter à la bonne franquette je vais bouffer dans le plat !.

Belle tu exagères quand même tout le monde te regarde !.

J’ai l’habitude ne t’inquète pas si tu savais le nombre de photos qui circulent avec ma trombine crasseuse !.

Avec mon pote Carafon on a même fait la couverture d’ici Paname de vraies bêtes de bord de Seine !.

Tu es avec une star une étoile au firmament, tu vas voir d’ici la fin du repas on va avoir droit aux selfies...

Oui moi je n’ai pas l’habitude d’une telle notoriété !.

Allez Belle trinquons à nos amours !.

Putain, il est bon le vin du paradis je vais avoir du mal à reboire celui de l’enfer on s’y habitue bien pourtant, et ce veau de ville une merveille, allez Go !....

Arrête blagounet !.

J’ai la brioche bien pleine et c’était super bon !.

Tu veux finir mon assiette je n’ai plus faim...

Ouais ouais envoie ! envoie !.

Un coup de Jaja et c’est bon !.

Comme disait carafon...Momo peu importe ce que tu picoles et ce que tu bouffes, tout fait ventre !...

C’était un encouragement !...

Il le disait en patois Lotois, il était très cultivé il parlait plusieurs langues!.

Vous avez terminez ...je peux débarrasser ...vous prendrez bien un dessert ...je vous amène la carte !.

Encore !

On gâche à sec ici ! on gâche à sec !.

La carte et un litron ...

Belle quoique tu fasses Momo je t’aimerai toujours !.

Ne parle pas comme ça Belle....

Nous vivons dans deux mondes différents Belle, tout nous sépare sauf l’amour...

Une illusion ?.

Plutôt un rêve éveillé...

Belle....mais rien n’est plus fort que l’amour.!...

Alors, un jour nos âmes libérées s’uniront pour toujours sous l’horloge des anges ici bas....

Moussaillon nous avons choisi...

Deux îles flottantes...
N’oubliez-pas le nectar de Bacchus...

Si tu avais à donner une image de toi sur la terre Momo tu l’as définirais comment ?.

Un écorché vif !....

Et toi Belle ?.

Une incomprise !.

Voici vos îles flottantes...je vous amène votre bouteille...

Ouais ouais très important moussaillon !.

Nous sommes comme ce dessert Belle, nous flottons sur un nuage plus ou moins clair, entraînés par des vents aux humeurs changeantes aux directions multiples qui peuvent prendre la forme d’une brise légère ou d’un cyclone dévastateur....

Belle.....ce soir l’anticyclone nous protège, le temps est favorable à notre nuit d’amour..

C’est vrai ne pensons plus qu’à cela les heures sont heureuses nous vivons au diapason des écumes où coule la source claire du bonheur.

Belle.... Je t’aime
Momo...je t’aime

La nuit était porteuse d’espoir nos songes presque réels nous avancions main dans la main loin des tohus-bohus de l’existence ordinaire
surfant sur les vagues merveilleuses de l’amour.... "ô temps, suspens ton vol"

Fin de la scène du repas..,

Mon amitié crasseuse
Momo le clochard
Marcouly Maurice
Toute connerie réservée
 
Dernière édition:

Polymnie2

Maître Poète
#10
Je viens de finir le repas avec Belle!
Et mon histoire sachant que le repas arrive bien avant la conclusion...
Bises amicales Maurice
En tout cas, le repos t'a fait du bien,
et j'aime ton amitié crasseuse!
car imagine-toi, que certains grands
restaurants me coupaient l'appétit!
il faut se tenir à carreau alors que
mes robes sont en sillons des champs!
tout en sachant me tenir, sans faire tâche,
mais pas guindée!

Amitié crasseuse, bise ensoleillée, Poly, ce 16 avril 2018
 

Polymnie2

Maître Poète
#11
La Belle et le clochard version 2018 :)
Un mot me vient après lecture : magnifique !
Ceux qui s'opposent peuvent être complémentaires. Du moins pour un temps limité... Notre nature première ne peut trop longtemps s'oublier, s'effacer... Ce dîner restera sans doute une parenthèse inoubliable pour l'un comme pour l'autre. Bravo Momo, ce volet m'a particulièrement captivée.

Amitié de la merdeuse,
Alexia
Merci Alexa, Merci Le Clochard Crasseux,
Je vous emmerde tous les deux, car c'est ma bénédiction
qui ne fait pas tâche entre nous,
lorsqu'on a les yeux levés et non baissés,
aucun gênes toutes les gênes dissociées
nous ont déshabillés ou réhabillés
de costumes imparfaits, sans voir le présent
d'urgence,
que ce soient cotillons simples ou souliers plats,
nous finirons tous sans chaussures!
L'homme est fait pour tuer les êtres, loin de sa monture,
assoiffé de flageller loin de la croix
Mystère!

Bises d'amitié crasseuse, ensoleillées Poly, ce 16 Avril 2018
 

Polymnie2

Maître Poète
#12
:D Merci Poly. Oh combien je comprends ton message ! Les yeux levés, on s'fait parfois "laver" à toutes les sauces. Heureusement, avec le temps on apprend à passer au dessus, bien au dessus de tout ça. Là où l'on ne voit plus avec ses yeux.

Mon amitié céleste à Toi, bises.
Quand est-ce que le monde verra ce que le cœur transporte, la haut, la haut,
un sombre tableau pour certains, et par d'autres si beaux!
C'est la seule différence!
Mon amitié terrestre, car je ne suis pas monté si haut, c'est mon âme qui me le dit!!
 

Polymnie2

Maître Poète
#14
J'ai fait un rêve en 2015,
j'étais en présence de ma tante là haut, je ne l'ai reconnue
que par mes sens, elle n'était pas physiquement elle,
nous nous parlions par ressentis immédiats,
pour notre enveloppe "corps", c'était naturel!

c'est pour cela que j'ai compris le précédent de ton message!

c'est un gagne temps qui remplace toutes les "conneries" inventées
à cause desquelles nous n'avons plus d'écoute!
Et là, aucune fuite!
 

Polymnie2

Maître Poète
#15
Merci Poly. Oh combien je comprends ton message ! Les yeux levés, on s'fait parfois "laver" à toutes les sauces. Heureusement, avec le temps on apprend à passer au dessus, bien au dessus de tout ça. Là où l'on ne voit plus avec ses yeux.

En relisant, je m'aperçois une chose qui me chiffonne à l'instant!
Je voyais l'extérieur de ma tante avec les yeux, je la revois en ce moment!
En tes voyages, faut-ils les yeux?

Tu vas me dire oui, car en bas on ne s'en sert pas ou si peu!!!!!!
 

Polymnie2

Maître Poète
#16
Il me faut les miens (que je n'aperçois pas) pour voir ceux des autres. Je SUIS, je ne vois rien de moi sauf qu'en je décide d'être l'héroïne d'une histoire ; je me ressens avant tout, parfois en tant qu'être humain, en tant qu'animal ou même en phénomène. Si je suis un oiseau qui visite une contrée que mon esprit a crée par exemple, je n'ai pas besoin de me voir, je sens mes ailes battre ou me porter, je suis le courant du vent, je me sens vraiment en tant que tel. C'est difficilement explicable, j'espère que tu comprendras. :)

Tu sens tout ce qui est extérieur à toi 'les ailes) et prend la forme de l'oiseau, d'accord!
Les yeux, dans mon rêve, restaient présents en mon souvenir, mais je ne me les imaginais pas!
ne les ressentais pas. En fait, on ici bas, on senssla présence du nez sur le visage, alors que les yeux nois laissent aucune sensations de présence sur le visage!
C'est en le regardant maintenant que j'y pense!
Par contre, aucun parfum ressentis, sauf le sentiment d'amour ressenti très fort toit au long de l'entrevue!

Les autres voyages, je filais tout droit accompagné du bruit de la vitesse! c'est tout, mais très rapidement!
 

Vega46

Maître Poète
#19
un repas savoureux autant que par les mots que les mets félicitations amitiés
Merci pour votre ressenti et votre gentillesse qui me touche j’ai essayé de puiser au plus profond de moi.....humour, sensibilité.
L’amour présent entre deux personnes qui s’aiment mais que tout oppose dans la vie courante...
Mon amitié
Maurice Marcouly
 

Vega46

Maître Poète
#20
La semaine prochaine je vais ajouter un dernier épisode à Momo le clochard...."Momo clochard va se confesser" je pense avoir les bonnes idées... CE7D2A58-B0C1-4933-B42E-A4FEF6C9941A.png