• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Minuit

OLIVIERW

Maître Poète
#1




Minuit,



Minuit, je sors de ma torpeur crépusculaire

Je détends la mâchoire et muscles maxillaires

Un goût âpre dans la bouche, les incisives

Veulent sortir soudain de leur langueur oisive.



Etre vampire n'a pas de côté romantique

L'immortalité a cet aspect pathétique

La Mort embrasse la vie, de ses longs baisers

Fatals, elle n'a jamais l'esprit apaisé.



Chasse à l'humain, perpétuel rituel

Le travail artisanal, surtout manuel

J'aime planter les crocs aiguisés dans le cou

De mes proies qui meurent d'effroi à tous les coups.



Aucun sentiment, ce ne sont que des poupées

Que le garde manger et j'en fais mon souper

De succulents repas, parfois assaisonnés

De sang coagulé, jamais empoisonné !



Le forfait accompli, repu de l’élixir

La nuit m’appartient, c’est tout mon univers

Le royaume des ombres, aux visages de cire

Les corps exsangues ne sont que des faits-divers.



J’ai beau être un revenant, une créature

Aux mœurs si douteuses mais j’ai aussi un cœur

Même si cela n’est pas dans ma vraie nature

Aimer ! Pour les femmes, je n’ai point de rancœur.



Comment déclarer cet amour que j’ai en moi

Pourrais-tu chérir, moi qui donne que la mort

J’ai des sentiments qui me mettent en émoi

Cause perdue qui me laisse à mon triste sort !