• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Me sens si seul.

#1
Me sens si seul dans ce monde si grand, jalousant à l'écart à l'abri des regards
et du haut de mon perchoir, désire si fort que ça en fait trembler ce vieux cœur
qui dort, renfermant en lui depuis des lustres tous ces efforts, d'être enfin visible,
aimé et finalement accepté, dans ces relations qui se meurt.

Je ne discerne plus très bien le vrai du faux de ces mots dits par ces gens au loin,
pardonnez-moi encore, c'est une remarque si brève, qui recèle critique, mais qui
cache malgré elle une vérité teintée de mes larmes qui dégoulinent de chagrin et
du haut de ce visage en peur d'être laissé de côté ce soir.

Habitué de croire en ces conneries d'espoir, car le vouloir est toute une histoire,
une rengaine perpétuelle qui est devenue envie malsaine, que j'extrapole en
ennuie et que j'imagine qui me détruit.

Je ne comprends plus très bien, ces sentiments qui me fuient, me laissant derrière
eux, dans un sciage incompréhensif et ces émotions qui en découlent de ces
moments, me terrifient profondément, un cauchemar qui devint réel, que
dorénavant ma seule amie ne soit que solitude.

J'aimerais être comme ces personnes courageuses, qui créer des liens et au travers
du temps ne s’abîment très peu, j'aimerais que mes vœux se réalisent comme dans
les films, suffit de voyager dans ces rêves pour qui redonne le sourire, j'aimerais que
mon destin finisse heureux, que mais pleurent devient passé et que je me réconcilie
avec la personne que je suis, car je n'ai qu'une vie et j'aimerai n'avoir point de regret,
avant que le silence ne règne et je m’éteigne à jamais...

Blue.
 
Dernière édition:
#2
Il ne faut pas se résigner à aimer faire la chose,il faut être entreprenant,créatif des conditions qui puissent favoriser sa concrétisation.
Il faut sortir du noir de l'ombre pour se faire voir et ne pas rester là à observer,la fortune ne viendra jamais seule (je dis fortune pour désigner toutes choses qui nous parait précieuse,tel que boulot,amour ect...)
Merci ,j'ai bien aimé ma lecture.Très bon courage
Prosateur
 

Nayla

Maître Poète
#3
Un état d'âme qui j'espère ne fait que passer,dans la vie il faut oeuvrer,et même si des fois nous baissons les bras,l'espoir se lève à tous moment.
Triste et beau à la fois.
Bisou de Nayla
 
#4
Ma souffrance est tel que j'imagine par moments
qu'elle me quittera jamais, que du long de
mes plaies elle s'y plaise et émît domicile,
un cœur brisé et mille éclats en suspension et
pendant un instant, douleur, pleure et
une rancune beaucoup trop fréquente
à mon goût, sortir de sa coquille m'a voulu
que déception et solitude et aux files du temps
on revient aux fameux; à si " où ça, alors que la
réponse est qu'on peut rien hélas changer à
notre passé et qui faut accepter les défaites
pour pouvoir mieux appréhender les réussites,
que la peine engendrée maintenant,
ne sera que souvenir lointain et un
soucis parmi tant d'autre...


Amicalement Blue.
 
#6
Merci pour ce partage !! Parfois la tristesse transcende les mots et on exprime avec beaucoup de beauté les états émotionnels bas.
Mais il ne faut pas rester bloqué dans un fonctionnement pesant et négatif. Car plus on laisse peser sur nos épaules les chagrins trop lourds, plus ils nous emportent au fond, nous noient, nous empêchent de remonter à la surface...
Alors mets un bon coup de talons et élance toi vers le haut ! Remonte, bondis, rebondis et ouvre toi à l'imprévu.
Dans mon bureau, j'ai affiché sur le mur, pour les personnes que je reçois : "Ne laisse pas une mauvaise période te faire croire que tu as une mauvaise vie !". Il y a toujours une porte ouverte quelque part, il faut se tourner dans tous les sens, pour la trouver et s'y précipiter.
Merci encore ! et courage !
Eléa-Myrtille
 
#7
Merci pour ce partage !! Parfois la tristesse transcende les mots et on exprime avec beaucoup de beauté les états émotionnels bas.
Mais il ne faut pas rester bloqué dans un fonctionnement pesant et négatif. Car plus on laisse peser sur nos épaules les chagrins trop lourds, plus ils nous emportent au fond, nous noient, nous empêchent de remonter à la surface...
Alors mets un bon coup de talons et élance toi vers le haut ! Remonte, bondis, rebondis et ouvre toi à l'imprévu.
Dans mon bureau, j'ai affiché sur le mur, pour les personnes que je reçois : "Ne laisse pas une mauvaise période te faire croire que tu as une mauvaise vie !". Il y a toujours une porte ouverte quelque part, il faut se tourner dans tous les sens, pour la trouver et s'y précipiter.
Merci encore ! et courage !
Eléa-Myrtille
Je ne ressens plus très bien ce sentiment d'envie, je n'avais guère de but dans la vie avant elle et après la vérité est encore plus flagrante, peine d'amour, conscience de ma tragédie, pleurer en silence, souffrir est le seul mot que je sache dire avec précision, entouré mais seul à la fois, amitié famille, rien ne comble ce vide et panse mes plaies..