• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Manuela....

janu

Maître Poète
#1


Enfant de la guerre, je suis peu allé au bal
Mais tout a une fin, on a retrouvé les " danses "
je préférais le sport, et j'évoluais très mal
Alors en cours payant j'ai recherché l'aisance...


Là, bourse déliée, on y apprenait tous les pas
J'y voyais mes erreurs, j'en gardais souvenance
La marche, la java, la rumba, la samba, etc...
C'est le tango qui m'a donné un plaisir immense


Ce le fut grâce à " elle ", l'ardente, la brillante Manuéla
Une liane souple et lascive, du feu dans les prunelles
Chargée des danseurs dégrossis un peu déjà
J'ai apprécié qu'on me dise : " vous pouvez, avec elle " !


La prise de contact ne fut pas émérite, tant s'en faut !
" Peur de mal faire, trop de tension dans le buste....
Pour bien danser, Il faut avoir la musique dans la peau "
J'ai eu droit à un compliment : elle m'a trouvé... " robuste "


Je l'ai observée en transe, dansant avec un " vieux "
Un perfectionniste, faisant fi des médisances...
Pour moi peu à peu, sentant qu'il y avait du mieux
J'osais virilement guider, fioritures en abondance


J'étais devenu accroc, et cela me coûtait gros
D'autant qu'au bal de quartier chaque dimanche
Ma cavalière attitrée, c'est sous le signe d’Éros
mais aussi celui du tango que je la branche !


Jan

( Merci pour cette médaille de bronze au concours, que je dédie
à toi, Manuéla, l'égérie de l'école de danse...) index.jpeg

 

glycine

Maître Poète
#6
Sensuelle danse qu'est le tango...
et encore plus dans les bras d'une "brillante" partenaire...
Bravo Jan pour le poème et pour la jolie médaille...
Bisous
 

janu

Maître Poète
#7
Merci pour vos commentaires :
  • Maryvelo élégance et sensualité, ainsi peut-on définir le tango...
  • Kinkin, oui : "tu me fais tourner la tête" j'aurais pu le lui chanter !
  • Lucie Mathis, cavalière et attentive à ce que ce soit moi qui guide, le top !
  • Anna Vart, oui, "où sont les neiges d'antan" ?
  • Glycine, double plaisir, la voir si bien danser et puis à mon tour l'avoir à mes pas ...
  • Bises et amitiés à vous
 

Polymnie2

Maître Poète
#8
J'apprécie beaucoup le fond de ton poème, un sentiment coule, jamais ne se décroche!
Et le tango, si langoureux soit-il, il est approche qui frôle toujours sans jamais toucher!
La grâce du respect fait sa grandeur!

Merci Janu, et bravo pour la médaille qui l'honore,
Amicalement, Polymnie2
 

janu

Maître Poète
#10
J'apprécie beaucoup le fond de ton poème, un sentiment coule, jamais ne se décroche!
Et le tango, si langoureux soit-il, il est approche qui frôle toujours sans jamais toucher!
La grâce du respect fait sa grandeur!

Merci Janu, et bravo pour la médaille qui l'honore,
Amicalement, Polymnie2
...................................................

Merci Poloymnie2, moi j'apprécie ton commentaire; ta définition si juste du tango
j'ose dire que l'Argentin est un peu plus sensuel mais toujours dans le respect....
Meilleures amitiés. Jan
 

janu

Maître Poète
#11
Le tango gracieux si bien narré en plus avec une dame experte tout est réuni pour se mettre la tète a l'envers félicitations bonne journée
..............................................
Merci coqhardi, la dame mettait les têtes à l'envers mais remettait vite un importun à l'endroit !
Meilleures amitiés. Jan
 

Polymnie2

Maître Poète
#12
...................................................

Merci Poloymnie2, moi j'apprécie ton commentaire; ta définition si juste du tango
j'ose dire que l'Argentin est un peu plus sensuel mais toujours dans le respect....
Meilleures amitiés. Jan
Oui, Janu, j'ai partagé une fois une discussion avec un professeur de chorégraphie tango argentin,
et j'ai bu ses paroles comme on peut apprécier l'évangile!
C'est un toi et moi avec l'espace d'un soupir retenu, c'est ma traduction indélébile, tout est murmure!

Mes amitiés également, Polymnie2
 

Raymond3

Maître Poète
#15
D'une grande sensualité tant pour la cavalière et pour l'apprenti déjà très pro!!! Bravo :)

Merci du partage Janu amicalement Raymond