Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Maman

#1
Il y cinquante six ans
Tu avais vingt et un ans
Tu m’as donné la vie
Mais quand j’ai eu cinquante six ans
Et toi soixante dix sept ans
Tu es partie
Sur la pointe des pieds, sans rien dire
J’avais encore beaucoup de choses à te dire
Beaucoup de choses à partager avec toi
Mais tu ne m’en as pas laissé le temps
Il ne se passe pas un seul jour
Sans que je pense à toi
Chaque jour, je me dis je vais l’appeler
Mais tu ne répondras pas
Chaque jour, je voudrais te serrer dans mes bras
Mais j’étreins le vide
Chaque jour, je te parle
Mais tu ne me réponds pas
Tu as laissé un grand vide en moi
Que je n’arrive pas à combler
Tu me manques tellement
Quelle douleur de ne plus pouvoir dire Maman
Maman, un mot si doux à prononcer
 

lebroc

Maître Poète
#3
Il y cinquante six ans
Tu avais vingt et un ans
Tu m’as donné la vie
Mais quand j’ai eu cinquante six ans
Et toi soixante dix sept ans
Tu es partie
Sur la pointe des pieds, sans rien dire
J’avais encore beaucoup de choses à te dire
Beaucoup de choses à partager avec toi
Mais tu ne m’en as pas laissé le temps
Il ne se passe pas un seul jour
Sans que je pense à toi
Chaque jour, je me dis je vais l’appeler
Mais tu ne répondras pas
Chaque jour, je voudrais te serrer dans mes bras
Mais j’étreins le vide
Chaque jour, je te parle
Mais tu ne me réponds pas
Tu as laissé un grand vide en moi
Que je n’arrive pas à combler
Tu me manques tellement
Quelle douleur de ne plus pouvoir dire Maman
Maman, un mot si doux à prononcer
Un poème plein d'émotions et d'amour
Un grand bravo
Amitiés