Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Mais avant de goûter

#1
Mais avant de goûter

Je suis un papillon
Et non pas un Beatle.
Personne ne m’idole* :
Jeu de la séduction.


Je ne fais pas de riff
Et c’est bien là ma griffe.
Je suis juste émotif
Et un brin réceptif.


Damoisell’s ou princesses
Ne m’intéressent guère :
Je veux des adversaires
Qui seront mes maîtresses.


Les premièr’s ont peu lu
Et pas assez vécu ;
Les autres sont matures
Lorsqu’elles me capturent.


Bien sûr, pour l’algarade,
Il me faut des œillades,
Des formes entrevues
Et puis de l’imprévu.


Mais avant de goûter
La chaleur de la chair,
Je veux être hébété
D’esprit tranchant et clair.


Alors je papillonne,
Au gré des herbes folles,
Sur lesquelles s’effilent
Les bas nylons des lionnes.


Et comme pour les bas,
Leur culture élégante,
Mes ailes chatoyantes,
S’effrangent à chaque pas,


Et dans nos yeux sages,
Apparaît, progressive,
La forme possessive
De nos pensées sauvages.


Papillon affolé
Par ces fleurs explicites
Qui me tant sollicitent
Je ne sais m’envoler :


J’y butine l’essence
De ce point où les sens
Du « i » de leurs baisers
Luisent comme un brasier.


Aubépin des Ardrets
__________
*Néologisme
 
Dernière édition:
#3
Ce fut quand tout ici s'arrêta et pas de reponse et votre devise
Je n'y crois pas li est muet
Le plus clair de vos dires resta inentendu
Idoler isoler isolatre insole ilien aliéné de l alene du cordouan
Vous avez donc commencé par la fin
Je suis sur la tablette
Merci, Agatha, pour cette plongée en profondeur dans les abymes de ce site. Oui, il y a des textes qui éprouvent plus de difficultés à vivre que d’autres. Celui-ci a attendu près de trois ans pour rencontrer son premier commentaire ;-)