• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Ma mystérieuse

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#1
Ma mystérieuse

J'ai beau faire le fort , elle reste divine,
J'ai beau être dur, elle aspire l’abîme,
Il me fallait juste être impressionnant,
J'ai déjà les crocs aussi longs que grands,


En ne voulant rien, puis je l'ai trouvé,
Dans un des endroits les plus délabré,
J'ai voulu l'aider, j'ai voulu l'aimer.
Je n'suis pas facile, assez compliqué,


J'ai voulu l'aimer, puis elle m'a gardée,
J'étais bien sauvage, elle est plus féline,
J'ai eu droit aux clefs et aux vérités,
Ce que j'ignorais, et la mort frôlée,


Oh oui les lumières, nous ont éclairées,
Aujourd'hui encore, je garde la clef,
De tout ce passé, cet amour infime,
Qui se poursuivrait au dessus des vents,


Toi que j'aime tant, Apache des plaines,
Toi ma destinée, moi qui n'y croit pas,
Aucun ne pourrait ressentir la haine,
Au point que je t'aime, Mère de futurs pas,


Je ne sais comment, je peux te prouver,
Que la vie sans toi, vaudrait mon décès,
La plus intrigante, le regard traqueur,
Une chasseresse, m'a rendu trappeur,


Louve de nos enfants, tigresse tendrement,
Chasseuse et gardienne, de traditions anciennes,
Austère ou joviale, je ne connais qu'un pan,

Que dure pour toujours, cet émerveillement.
 
Dernière édition:

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#3
Merci pour le compliment Raymond :)
Le jour où le mystère... Je réécrirais sur le thème en tout cas.

Amitiés, Matthale
 
Dernière édition:

Philaly

Maître Poète
#6
"l'une divine, l'autre l'abîme"...
la mort fait partie de la vie : parfois on s'en approche, parfois on l'éloigne
Et puisque notre existence n'est qu''un pan", et "l'amour infime", que nos yeux sachent s'émerveiller sur ce qu'elle nous donne de meilleur.
Quoi de pire que frôler la mort pour donner du prix à la vie...
Philaly