• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Ludovic, le roi de la trique...

iboujo

Maître Poète
#1
Bien que ne en" Gaule, "Ludovic était un vieux fermier ,
Je ne parlerai pas de sa" tumescence penienne, "
Ou de son" tipi" matinal, chaque mâle l'a connaît,
Mais de sa" trique " son" bâton, " sur lequel il se posait pour une marche vaine.


Il a tant assommé de son" gourdin"
Que des" cales" lui sont venues aux mains,
Dans le village on le nommait "la trique",
Le craignant "le derrière" de sa petite "boutique".

Vendant" les fruits" de son jardin, des "bananes",des "prunes sèches"
Une "quinquaillerie", a trois sous six pains.
Un.peu de vaisselle, dont un "service trois pièces" ,
Qu'il avait depuis sa plus tendre jeunesse eunesse,

"Une seule bougie", à son étale,
Qu'il l'amusait, quand de ses doigts
il l' allumait.
Sur sa berge.. Euh ! sa "verge, " une verrue antrale,
Elle grattait, elle grattait.... tant est si bien qu'avec, il jouait.
La caressant , se frôlant le "gland".
Et l'amadou s'enflammait formant une"turgescence "de titan,

Il.portait bien son surnom, Raoul jouait aux" cons",
Ce.n'etait pas une galéjade,"au garde à vous" le "pipeau" du diable,
Avait- il du succès auprès de Manon,de Suzon ?
La ferme ne desemplissait pas de. Naïades,
Et Roi de la" trique",Nom de famille "Nique".

Passait son temps à les "basculer" , en "cuillère", à la "missionnaire",
Vu son âge avancé, il etait vert !
L'exclusivité : Les fumeuses de "pipe",
Lui, se contentait d'allumer "le bout " Bip.. Bip
La bouffarde "tirait" telle" cheminee"
et son " robinet" glougloutait...


Devinez qui ou quoi jaillissait ?

Je ne le vous le dirai ...!


"
 
Dernière édition:
#8
Bien que ne en" Gaule, "Ludovic est un fermier
Je ne parlerai pas de sa" tumescence penienne, "
Ou de son" tipi" matinal, chaque mâle l'a connaît,
Mais de sa" trique " son" bâton, " sur lequel il se pose pour une marche vaine.


Il a tant assommé de son" gourdin"
Que des" cales" lui sont venues aux mains
Dans le village on le nommait "la trique",
Le craignant de derrière sa petite "boutique".

Vendant" les fruits" de son jardin, des "bananes",des "prunes sèches"
Une "quinquaillerie", a trois sous six pains.
Un.peu de vaisselle, dont un "service trois pièces" ,
Qu'il avait depuis sa jeunesse,

"Une seule bougie", à son étale,
Qu'il l'amusait, quand de ses doigts
il l' allumait.
Sur sa berge.. Euh ! sa "verge, " une verrue le genait
Elle grattait, elle grattait.. tant est si bien qu'avec, il jouait.
La caressant , frôlant le son "gland".
Et l'amadou s'enflammait formant une"turgescence "de titan,

Il.portait bien son surnom, Raoul jouait aux" cons",
Ce.n'etait pas une galéjade,"au garde à vous" le "pipeau" du diable,
Avait- il du succès auprès de Manon de Suzon ?
La ferme ne desemplissait pas,
Et Roi de la" trique",Nom de famille "Nique".

Passait son temps à les "basculer" , en "cuillère", en"missionnaire",
Vu son âge avancé il etait vert !
L'exlisivite aux fumeuses de "pipe",
Se contentant d'allumer "le bout " Bip.. Bip Sa bouffarde "tirait", son " robinet" glougloutait...


Devinez quoi jaillissait ?


Je ne le vous le dirai ...


"








A plus tard
Je dois relire
J'adore