• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Lettre de François Mitterrand à Anne Pingeot

#1

121355549_3732900450105831_9154485612583333946_n.jpg

Pour les fleurs que tu n’as pas reçus
Pour les livres que je ne t’ai pas lus,
Pour les pays que nous n’avons pas vus,
Pour les bonheurs perdus,
Je te demande pardon, mon Anne


Pour l’amour que je t’ai mesuré,
Pour la paix que je t’ai refusée
Pour les heures que je ne t’ai pas données
Pour l’espérance délaissée
Je te demande pardon, mon Anne


Pour les paroles inutiles
Pour les silences distraits
Pour les rendez-vous manqués
Pour les pas dispersés
Pour les prières oubliées
Je te demande pardon, mon Anne


Pour la ferveur de chaque jour,
Pour l’attente de chaque nuit
Pour la pensée de chaque matin
Pour la passion de chaque étreinte
Pardonne-moi mon Anne.


François Mitterrand

 
Dernière édition:

Vega46

Maître Poète
#6
Quelque soit la force de la plume qui les couche sur le papier, le fait de se mettre à genoux et de demander pardon par des mots ne saurait suffire, les regrets marquent notre existence et se rappellent à nous, ils sont ancrés au plus profond de notre chair et martèleront éternellement notre âme.
Le mieux c’est de ne pas en avoir !...moi, j’assume... sourires
"Non, rien de rien, je ne regrette rien !."
Bonne journée chère Paule
Bises
Momo
MLCCACTP
 
Dernière édition:
#7
J'ai bossé dans une école près de Paris ou enseigné le compagnon de Mazarine et j'ai même assistée a l'atterrissage de Monsieur Mitterand dans le parc en hélicoptère que de souvenirs félicitations pour vos mots bonne soirée
Bonjour Coq Hardi,

Peu de personnes ont la chance de faire partie de l'histoire, merci de nous partager ces moments vécus à nuls autres pareils, c'est de nos vies qu'on écrit, il est bon de le réécrire ce matin, je dépose une lettre elle me parle intimement de mille raisons que je n'ai pas envie de dévoiler -

Tendre journée à Vous

Amicalement

Paule

Parmi les raisons qui donnent à ma vie une signification nouvelle en même temps que s'enrichit et s'approfondit notre entente, il en est une, très simple et sans fracas, qui compte plus qu'on ne croit: fussent-ils dénués d'importance j'ai besoin de vous rapporter mes pensées et mes actes, d'aller à vous à tout moment…/…
Si vous saviez comme j'ai appris à garder pour moi seul mes rêves, mes ambitions, mes peines! Mêlé trop tôt à des collectivités indifférentes ou brutales, j'ai dû composer ma force autour d'un raidissement intérieur que rien ne pouvait fléchir. Exprimer ce que je possédais de plus authentique me semblait aveu de faiblesse. Et peu à peu s'est noué en moi un lacis de refus.
Au milieu des passions et des intérêts j'ai abrité le secret de mon être derrière un mur si haut et si épais que lorsque j'ai aimé, ou bien lorsque j'ai voulu convaincre, l'obstacle qui m'avait si longtemps préservé a fini par m'enfermer. Dans l'isolement où je m'étais complu ni la joie ni la paix ne venaient plus me visiter. Avec vous j'échange, je communique, je communie. Je suis comme délivré.
Oui, j'ai grand besoin de vous...
Oui, je suis heureux par vous. Et je n'ai plus qu'une volonté: vous donner l'équivalent de ce que je reçois. Servir à mon tour votre vie.
François Mitterrand lundi 13 avril 1964
 
#9
Par cet excellent poème
gorgé d'amour silencieux
et qui parle si fort,
Il dit tout ce qu'il désirait faire
mais vues les circonstances,
il fait savoir à sa fille tous
ces regrets!

Merci Paule, pour ce choix,

Bises, Poly
Bonsoir Poly,

C'est moi qui te remercie de ton ressenti,

Le journal le Monde a sorti un article sur un canard en plastique qui traînait dans sa voiture, un jouet dans une voiture est le signe flagrant de la présence d'un enfant *sourire* je n'ai pas retrouvé le lien

"Je suis intimidé devant ce nouveau personnage sur la Terre, qui est toi"
"Mazarine chérie, j’écris pour la première fois ce nom. Je suis intimidé devant ce nouveau personnage sur la Terre, qui est toi.
Tu dors. Bientôt, tu ouvriras les yeux. Quelle surprise le monde. Tu t’interrogeras jusqu’à la fin sur lui. "
07 janvier 1975
François Mitterrand

Tendre soirée

Amicalement je t'embrasse

Paule
 
#10
Bonsoir Poly,

C'est moi qui te remercie de ton ressenti,

Le journal le Monde a sorti un article sur un canard en plastique qui traînait dans sa voiture, un jouet dans une voiture est le signe flagrant de la présence d'un enfant *sourire* je n'ai pas retrouvé le lien

"Je suis intimidé devant ce nouveau personnage sur la Terre, qui est toi"
"Mazarine chérie, j’écris pour la première fois ce nom. Je suis intimidé devant ce nouveau personnage sur la Terre, qui est toi.
Tu dors. Bientôt, tu ouvriras les yeux. Quelle surprise le monde. Tu t’interrogeras jusqu’à la fin sur lui. "
07 janvier 1975
François Mitterrand

Tendre soirée

Amicalement je t'embrasse

Paule
La vie est tout en questionnement sur les uns et les autres
en trente six façons d'un savoir mettre les yeux là où
personne ne les met!
de quoi remplir les papiers!!!!!!
J'ai su cette nouvelle au bureau en les années I990!
Cela est parti telle une fusée!!!!! les langues ont couru!

Je suis restée silencieuse!
dégoûtée!

Maintenant j'ai la preuve de langues vipères!!!!!!!

Merci à toi, Bises Poly