• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.
#1
Les Ursides

Tes mains longues et fines,
Le sang pourpre à tes lèvres :
Tu es l’onde au zéphyr,
Le tambour aux ténèbres ;
Et nos regards se frôlent,
Et nos yeux se caressent ;
Nos paroles s’envolent,
Nos rires les transpercent.


Étincelles, lueurs,
Éclairs perçant nos cœurs,
Sourires allumeurs,
Boul’versants et moqueurs :
Nos têtes d’allumettes
Dansent sur le volcan.


Et soudain le grand feu
Nous enflamme dans l’air,
Le tourbillon du jeu
Est un brasier solaire :
Fondent nos amulettes
Au désir vir’voltant.


Nous sommes des comètes
Zébrant le ciel d’hiver,
Des couleurs de gommettes
Où tremble l’univers ;
Dessous la Petite Ourse,
Quand sont claires les nuits,
Ces étoil’s à la course
Sont poussièr’s de nos vies.


Aubépin des Ardrets
 
Dernière édition:
#13
Séduction... complicité... désir... osmose... plaisir...
Un superbe poème flamboyant d'amour !
Merci, glycine ;-) "Séduction... complicité... désir... osmose... plaisir..." : cinq éléments incontournables et dans lesquels couve toujours un feu à naître ;-)
Nous l'avions, je crois, déjà évoqué : de la même manière que vos hexasyllabes sont souvent des alexandrins déguisés, mes alexandrins sont souvent des hexasyllabes déguisés. Cette impression a été telle avec ce texte que j'ai découpé tous les alexandrins de ce "sonnet déconstruit" pour en faire un texte en hexasyllabes ;-)
 

iboujo

Maître Poète
#15
Vu le titre je pensais que tu allais parler des Ours ,les Ursidés !

non,
c'est une belle histoire d 'Amour
sous les étoiles de la petite ou grande Ours

Céleste cet écrit
et beau à lire


Beau comme toujours
bises
 

glycine

Maître Poète
#17
Merci, glycine ;-) "Séduction... complicité... désir... osmose... plaisir..." : cinq éléments incontournables et dans lesquels couve toujours un feu à naître ;-)
Nous l'avions, je crois, déjà évoqué : de la même manière que vos hexasyllabes sont souvent des alexandrins déguisés, mes alexandrins sont souvent des hexasyllabes déguisés. Cette impression a été telle avec ce texte que j'ai découpé tous les alexandrins de ce "sonnet déconstruit" pour en faire un texte en hexasyllabes ;-)
Hi, hi, hi !

D'une manière générale, je trouve qu'à la lecture, les hexasyllabes donnent une certaine cadence à un poème... un rythme plus soutenu
que les alexandrins qui se prêtent mieux à des descriptions détaillées...
Concernant l'émotion, elle n'a pas de préférence de forme... heureusement !

Concernant ce poème, qu'il soit en alexandrins ou en hexasyllabes, son contenu reste bien sûr le même...
Mais je pense que les hexasyllabes sont appropriés car ils le rendent plus animé... comme un feu qui crépite... ou même mieux,
un feu d'artifice... donc c'est une bonne idée... sourire

Je me suis promenée dans votre jardin secret (je veux dire votre blog... sourire)
Ce qui m'a plu, c'est que les poèmes se suivant, cela fait penser à un recueil de poésie... joliment décoré d'images
Une balade bien agréable !
 
#18
Hi, hi, hi !

D'une manière générale, je trouve qu'à la lecture, les hexasyllabes donnent une certaine cadence à un poème... un rythme plus soutenu
que les alexandrins qui se prêtent mieux à des descriptions détaillées...
Concernant l'émotion, elle n'a pas de préférence de forme... heureusement !

Concernant ce poème, qu'il soit en alexandrins ou en hexasyllabes, son contenu reste bien sûr le même...
Mais je pense que les hexasyllabes sont appropriés car ils le rendent plus animé... comme un feu qui crépite... ou même mieux,
un feu d'artifice... donc c'est une bonne idée... sourire

Je me suis promenée dans votre jardin secret (je veux dire votre blog... sourire)
Ce qui m'a plu, c'est que les poèmes se suivant, cela fait penser à un recueil de poésie... joliment décoré d'images
Une balade bien agréable !
Je vous rejoins, glycine, sur le rythme et la cadence que peuvent confèrer les hexasyllabes à certains textes.

J'adore, pour ma part, tout particulièrement les octosyllabes dont le rythme m'enchante presque tout le temps, même si ma faible cervelle n'en sait produire que très peu... ;-)

Merci pour votre passage dans mon modeste "blog" ;-)
 

glycine

Maître Poète
#19
Je vous rejoins, glycine, sur le rythme et la cadence que peuvent confèrer les hexasyllabes à certains textes.

J'adore, pour ma part, tout particulièrement les octosyllabes dont le rythme m'enchante presque tout le temps, même si ma faible cervelle n'en sait produire que très peu... ;-)

Merci pour votre passage dans mon modeste "blog" ;-)
Moi aussi, j'adore les octosyllabes... musique accompagnant quelques uns de mes poèmes... mais ma "faible cervelle" (vous me faites rire) n'en fait qu'à sa tête en me refusant les deux précieuses syllabes par vers... sourire

Belle semaine Aubépin
 
Dernière édition: