• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Les reflets incrédules de mon regard perdu

#1
Les reflets incrédules de mon regard perdu

En peignoir sur la chaise, je n’ai rien vu venir :
Tes seins sur ma poitrine et tes lèvres à mon cou,
Tu es une diablesse qui veut me voir partir ;
Ton sexe et sa cyprine me noient dans leur vaudou.


Tu ris, tu te redresses, et je tète tes seins,
Et je sens dans ton cou les bouillons de ce sang
Dont tu brûles, faunesse, l’amant dans ton bassin
Qui danse et qui secoue mon sexe incandescent.


Tes souffles et ta langue qui glissent à mes oreilles,
Le feu d’entre tes jambes qui soudain m’ensorcelle,
Ton ventre qui ondule sur mon axe tendu :


Seule une diamantaire sait ainsi affaiblir
La dureté des pierres et en faire jaillir
Les reflets incrédules de mon regard perdu.


Aubépin des Ardrets
 
Dernière édition:

Vega46

Maître Poète
#6
J’ai eu une impression de déjà vécu !...
Quand Vénus déesse de l’amour nous éblouie sous son spectre lumineux puis nous place en orbite au-dessus d’elle.
MLCCACTP
 
Dernière édition:
#11
J’ai eu une impression de déjà vécu !...
Quand Vénus déesse de l’amour nous éblouit sous son spectre lumineux puis nous place en orbite au-dessus d’elle.
MLCCACTP
Merci, Vega46, pour cette impression ;-)

Si la rencontre de Vénus constitue une partie et une quête centrales de nos vies, notre destinée éblouie y prend souvent une trajectoire "or-bitale" ;-)