Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Les dimanches de paille.

Agatha

Maître Poète
#1

Les dimanches de paille


Amours souvenez-vous

Des dimanches de paille

Où suants et rougeauds

Vous me couriez après

J’avais la jambe leste

Sous ma jupe plissée

Ou sous mon tablier

Sous l’arbre rafraîchi

Nous buvions le café

Un peu de vin sucré

Et vous tout égrillards

Flattiez mon teint de rose

Mes yeux mes cheveux noirs

Mon silence étonnant

Parfois le soir tombant

Je montais à moto

Ou dans la jeep de Jean

Mes talons à la main

Ma pièce de cinq francs

Et nous allions tourner

Sur le parquet dansant

L’accordéon chantait

Et vous à mon oreille

Disiez tu es si belle

Alors je m’échappais

Jusqu’au fossé ombreux

Attendant l’envolée

Des oiseaux affolés

Puis je me relevais

La tête bourdonnante

Et rentrais à pieds nus

Jusques à la maison

Me jetais sur mon lit

Les pieds sur la fenêtre

Et dormais en chansons

Jusqu’au matin levant. 2011​
 
#2
Merci, marinette, pour ce don des vers simples et pourtant si pleins de cette véritable vie qui fait les journées de chacun quand il ne s'agit pourtant que des seules vôtres.
 
Dernière édition:

Agatha

Maître Poète
#7
viens on va danser dans la grange comme jadis pieds nus dans le foin avec l'accordéon de Baptiste
la valse le tango le paso le rock, on restera assis sur les bancs en buvant de la limonade et en chantant .