• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Les chansons des grands-mères...

iboujo

Maître Poète
#1
Redif en leur honneur..

Chaque jour maman chantait.,en faisant la vaisselle,
Et nous enfants, nous essuiyions de façon agréable,
Nous connaissions la famille et leurs refrains préférés.
Très souvent servis à table...

C'étaient les chansons des grands-mères
Qui venaient d'un passe bien lointain.,
On y parlait de jupons et de dentelles.

" Mère, nous a donné
À chacune un jupon blanc,
J'étais la plus petite,
J'ai eu le plus grand,
Tout autour galonne,
Tout galonne d'argent".

"Voici le Printemps,
Il faut marier nos fllles"
"Monsieur le cure, cirer vos bottes
Pour venir nous marier,
Dans nos cœurs, l'amour trotte,
Comme les rats de votre grenier".

"Dis-moi petite source,
Qui nait dans les roseaux,
Ou donc prends -tu ta course ?."
Et toi..
" Dis-moi la fleur des champs,
Quand tu transpires du pied,
Mets-tu des chaussettes ?
Mets-tu des bas blancs ? "

C'était parfois la chanson
Polissonne de grand-mère,
Qui dans sa chambre meditait,
Très austere, sur son prie-dieu,

Mais qui riait à qui mieux mieux..
" N'allez jamais gauler les noix,
L'on part à deux, l'on revient à trois"...
 

Polymnie2

Maître Poète
#2
Et les ans passent et nous ramènent
à ce temps consacré d'amour versé!

Merci ma Jojo, pour ce retour aux sources
qui berce les années bercées!

Bises Poly
 

maryvelo

Maître Poète
#3
Les souvenirs" je me souviens ma grand mère me faisait des petits soldats avec des bouchées de pain" je mangeais mal.Moi même maintenant je fait des petits soldats pour mes petits enfants.....
 
#7
Je m'étends un peu plus
en ce profond que tu nous offres,
la gaité si naturelle et affectueuse,
en ce chant si câlin fleurit d'humour!
tu commences par les mêmes images
que j'ai en moi, j'essuyais la vaisselle,
et je vois chaque soir, après le soupé
ma grand mère sortir des caliches *
de toutes formes de sa poche et
nous présentait un choix pour
nous servir!
Je me souviens aussi les légumes
qu'elle me donnait à éplucher car
ce sont ceux que j'épluche avec la main droite!
son tricotage (pour nous) qu'elle faisait avec un livre
sur les genoux qu'elle lisait en même temps!
Je crochetais et savais tricoter, mais bien souvent
je lisais tout près d'elle les malheurs de Sophie,
un livre de la collection pour mes anniversaires!
Et ses délicieux cramique et des "queudeleux"
lorsqu'elle me confiait ses doigts à lécher!
Qu'elle était bonne cette pâte!!!
Je me souviens encore
sa récitation concernant
le nom de chaque doigt de la main
pour que je m'en rappelle, mais je l'ai perdu
au fils des ans, alors que j'aurais pu l'apprendre
à mes petits neveux et nièces!

Un riche passé de ce temps qui ne peut s'effacer!
Je reste émue devant ce riche temps qui te remue
un temps en nous jamais révolu!

Bises ma Jojo, Poly
 
Dernière édition: