• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le vieux crayon

#1
Le vieux crayon.

D'un automne sommeil posé sur le papier
Il parfumait de thym l'espace d'une ligne
Comme l'émail lascif se fend sur le chapier
D'un vieil autel oublié par l'ode longiligne ;

Seul un souffle apaisé d'un geste de parfum
Caressait les cheveux d'une vétuste plume
Laissant échapper l'air d'un cantique sans fin
Comme berce la mer à jamais son écume ;

De ses doigts trop usés comme le cristallier
Cherche sur le cristal de son âme enfantine
La douceur du soleil, c'est d'un air écolier
Qu'elle écoutait l'esprit d'une vieille comptine ;

Est-il aussi puissant que l'hier qui le tint
Pour garder tout en lui cet arôme tout rouge
Que porte encor l'enfant bien après que le teint
Du jour berça sa nuit et que plus rien ne bouge ;

Est-ce la fine odeur de son bois précieux
Le musc acidulé de sa pointe affûtée
Qui fait couler le ru que déversent ses yeux
Ou bien le souvenir d'une senteur flûtée ;

Hier oublié s'il dormait dans le creux du rayon
D'une trousse et avec les restes de l'enfance
C'est que de son parfum de vieux et noir crayon
Nous restons des enfants et avec obstinance...

Daniel beau le poète rêveur
26 février 2018
Inknotpad
Google Chrome
17:02