• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le rapport d'un ange

Dimitryet

Maître Poète
#1
Un champ de blé,
L'or d'Eden,
L'humanité pure d'Adam et Eve,
Le rubis des fruits sucrés
Sans aucune hypocrisie suicidaire,
C'était au début du samedi,
Mais comme la samaritaine achoppée
Eve a fait naître le serpent d'enfer,
Son narcissisme extérieur a conçu l'ennemi,
La méchante rivière, une pensée déchue,
Qui a dit
qu'il faut être un idole de soi-même,
Dieu ne soit pas la bonté,
Mais l'archange par la honte l'a saisi,
Pour attendre Jésus Christ et être sauvés,
Entendre bien le Roi-Verbe qui s'est fait chair,
La preuve de l'humilité divine à contempler,
Car le serpent a menti,
Non, non, - lui répond la Vierge Mère,
La volontaire consentie à l'Amitié,
Contre le vide abominables des ténèbres,
Quand la bête sort des abîmes du péché contre l'Esprit,
Sur la scène gesticule la poupée d'Hitler,
Sa plaie est artificiellement guérie,
L'ange tombé, non pas descendu par la bonne volonté,
L'énergie de la plus mauvaise idée,
Sans aucune honte prophétie,
Judas Iscariote, l'antichtist chauve c'est sa copie,
Sème la levure pharisienne de Caïn pdg,
Presqu'un déluge sur toute la terre vide, blème,
Sang d'Abel crie depuis sans dormir,
Que vous écoutez ou non ce cri à Paris,
À l'arène de Taverny, Sodome et Egypte, Seine,
Un petit tient par la main Marie,
Devant abba Menas un ami du Fils,
Louvre, Rivoli, ville sadiste en fumée sans pluie,
Où je mourais privé des médicaments de pleurésie,
Père Abraham, si, plus de bons samaritains par ici,
J'ai tout vérifié, pas de Geneviève, et Saint Paul à Marais, tant pis,
J'ai filmé les sourires et les chauves-souris.